communion -184 et +
 

                 Amor - 16/12/1997 00h58 HNE (#185 of 576)

                 Bonsoir Rock B.,

                 Bonsoir à tous les amis lecteurs,

                 Comment refuser une aussi aimable invitation, Roch B! Vous me rejoignez
                 parfaitement, car voyez-vous, je fais partie de ce groupe d'internautes silencieux
                 "… qui cherche le pourquoi de son existence ainsi que la relation entre lui et
                 l'univers visible et invisible". A 21 ans, une expérience pénible m'a donné la
                 certitude que la mort n'existe pas, et que ce que nous appelons "mort" n'est tout
                 au plus qu'une transition entre un "état d'être" dans un monde connu, et un autre
                 "état d'être" dans un monde inconnu. A partir de ce moment, j'ai commencé à
                 chercher des réponses. Parfois, j'ai choisi de cheminer sur des voies de
                 contournement, plaçant l'objet de ma quête en seconde position. J'ai aussi eu
                 tout le loisir de m'égarer et de me fourvoyer à plusieurs reprises, mais certains
                 événements se sont chargé de me ramener sur mon itinéraire de départ, bon gré
                 mal gré.

                 Ce n'est pas vraiment la gêne ou la peur de provoquer des sourires qui m'ont
                 empêchée jusqu'à présent de prendre part à ce forum. La difficulté réside
                 surtout dans le fait que j'ai du mal à assimiler bon nombre de réponses qui y sont
                 données. Car ce qui semble être d'une évidente clarté pour les uns me paraît si
                 opaque à moi, qui suis si peu versée dans la philosophie et la poésie. Je vous
                 avoue bien candidement que plusieurs des réponses apportées dans cette
                 discussion sont trop profondes pour mon entendement et "passent droit", ne
                 m'apportant que rarement de quoi étancher ma soif de connaissances.

                 J'ai sûrement encore quelques incarnations en réserve pour compléter mon
                 apprentissage! Mais grâce à des espaces de discussions comme celui-ci,
                 peut-être trouverai-je bientôt parmi vos interventions le déclic nécessaire à ma
                 compréhension?

                 Amitiés!

                 B¤, Rock - 16/12/1997 11h26 HNE (#186 of 576)

                 Beau bonjour, à vous tous!

                 Amor, je suis heureux de ta présence et je sens que l'expérience qui t'as permis
                 de découvrir une réalité non palpable, pour la majorité des gens, peux profiter à
                 une bonne partie de cet auditoire, qui sent les choses par intuition mais qui
                 malheureusement ne peut y accéder de façon tangible maintenant.

                 Nous apprécierions que tu nous en fasse part afin de pouvoir en faire bénéficier
                 le plus de monde possible.Je t'assure que tu en retireras un grand bienfait.

                 À vous qui voulez palper l'invisible ce n'est qu'une question de temps puisque
                 vous êtes déjà sur la bonne voie de par votre recherche qui ne saurait tardé à
                 vous récompensez.

                 Amor,dans ton message j'ai compris que tu avais certaines difficultés à suivre
                 les belles discussions de ce forum et je dois te dire que moi-même j'ai ressenti
                 ce malaise.

                 À Claude & Yves sans vouloir vous ralentir ou vous déplaire j'aimerais
                 s.v.p.que vous fassiez un effort pour modeler vos textes à un niveau plus
                 compréhensible pour les personnes qui ont peu d'expériences dans ce domaine
                 tout comme on parle à un enfant qui ne peux comprendre certaines expressions
                 d'adultes.

                 Claude & Yves je sent que vous en êtes capable et je souhaite de tout coeur
                 que vous fassiez cet effort temporaire afin d'aider le plus grand nombre possible
                 de personnes qui suivent ce forum mais qui ont un peu de difficulté passagère
                 tout comme notre ami Amor et moi-même a comprendre cette belle énergie que
                 vous possédez.

                 Je dois dire intuitivement que vous possédez une merveilleuse flamme que je
                 pressens accessible à tous ceux et celles qui veulent bien faire l'effort de
                 l'acquérir par votre intermédiaire.

                 À ceux et celles qui désirent grandir dans cette belle lumière qu'est la
                 communion je vous demande de vous manifester tout comme Amor afin que
                 Claude , Yves & fort probablement beaucoup d'autres puissent (nous & vous)
                 transmettent cette belle connaissance accessible à tous.

                 Paix ,amour & fraternité à vous tous!

                 Au plaisir de vous lire!

                 Rock B¤

                 Amor - 17/12/1997 00h42 HNE (#187 of 576)

                 Bonjour à tous,

                 Bonjour Rock, B.,

                 Merci de votre intervention.

                 Oui, je veux bien vous raconter l'événement qui a tant marqué ma vie à 21 ans,
                 et qui fut, comme je le disais, le point de départ de ma quête personnelle. Qui
                 sait? La lecture de mon récit incitera peut-être les personnes ayant vécu une
                 expérience semblable à venir la partager à leur tour (quoique ce thème fasse
                 déjà l'objet d'une discussion ailleurs, dans un autre forum).

                 Bref, ce jour-là, j'ai été impliquée dans un grave accident d'automobile (une
                 collision frontale dans une zone de 90 kilomètres, c'est vous dire!). Je me
                 souviens encore très bien de l'impact, de la peur ressentie à ce moment-là, du
                 bruit de la tôle froissée. Je me souviens surtout d'avoir QUITTÉ MON CORPS
                 (ne me demandez pas où j'étais, je ne saurais vous le dire…) et d'avoir été
                 surprise au point de dire: "Ah? C'est ça, mon corps? CE N'EST QUE ÇA,
                 MON CORPS!!!"

                 Et "ON" (qui "on"?, je ne sais pas) m'a dit: "OUI, C'EST TON CORPS". "ON"
                 m'a aussi dit autre chose, quelque chose de très important (en tous cas, je reste
                 avec le sentiment que c'est très important) mais que, malheureusement, je n'ai
                 pas retenu parce que je pense avoir eu trop peur. J'AI OUBLIÉ
                 L'ESSENTIEL!

                 Voilà! C'est tout. Contrairement à d'autres, je n'ai pas connu l'expérience du
                 tunnel menant vers la Lumière. Je n'ai pas "vu" non plus où j'étais, ni avec qui
                 j'étais, ni qui me parlait. Mais je suis certaine d'une chose, c'est que CETTE
                 EXPÉRIENCE M'EST RÉELLEMENT ARRIVÉE - JE NE L'AI PAS
                 RÊVÉE, JE L'AI VÉCUE!

                 Voilà pourquoi je suis persuadée que la "mort" n'est qu'une transition, qu'un
                 passage d'une forme de conscience à une autre forme de conscience. "ON" a
                 jugé que mon "heure" n'était sans doute pas venue… Et, comme vous l'aurez
                 deviné, l'objet de ma quête est, bien entendu, de retrouver ce qui m'a été
                 enseigné à ce moment-là, si c'est encore possible.

                 Amitiés!

                 Claude M~ - 17/12/1997 01h23 HNE (#188 of 576)

                 Salut à toutes et à tous, à Christian, Yves, Amor et les autres.

                 Merci Rock pour ce rappel à l'ordre que je ressens des plus sincères.

                 Je ne te cache pas que depuis fort longtemps, moi aussi, je souhaitais à ce forum
                 la participation de nouveaux intervenants. Mais, sans m'en rendre compte et en
                 toute bonne foi, j'étais moi-même l'artisan de ce lourd silence que mes
                 communications de par trop hermétiques imposaient.

                 Merci à toi et à Amor de m'avoir éveillé à cette réalité. Soyez assurés que dans
                 mes prochains propos, j'en tiendrai compte.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 B¤, Rock - 17/12/1997 10h26 HNE (#189 of 576)

                 Beau Bonjour,à tous!

                 Claude & Yves j'ai eu un flash ><quelques heures après vous avoir transmis
                 mon message>> qui me suggérait de relire vos premiers messages.

                 Et bien j'y ai à ma grande surprise découvert l'essentiel aux réponses et trucs
                 qu'on pourrait fournir aux nouveaux et anciens participants qui sont en quête de
                 la pure vérité qui someille en eux.

                 Je vous propose Claude & Yves de répondre aux questions qui vous seront
                 adressés à partir de vos interventions no.1 à 32 pour débuter.

                 Je reviendrai moi-même poser une question ce soir à ce forum pour lancer cette
                 façon de faire si cela vous convient.

                 Je suis tenté par l'idée de vous assistez comme animateur en vous posant des
                 questions à partir des textes que vous avez déjà écrit et qui me semble contenir
                 l'essentiel des trucs et astuces pouvant aider à l'éveil de la conscience intérieure
                 et ainsi amener l'étudiant que nous sommes à une plus grande compréhension du
                 parcours facile à suivre pour devenir un être rayonnant.

                 Amor! Quel beau témoignage véridique et fascinant que tu viens de nous
                 transmettre.

                 Plusieurs personnes ont vécu cette belle expérience qui nous fait prendre
                 conscience que nous sommes des êtres double i.e. à la fois matériel et spirituel (
                 âme, essence.)

                 J'ai eu la chance également d'entendre cette voix qui m'invitait sereinement à
                 traverser vers l'au delà. Dans mon cas ce fut une invitation que j'ai refusé lors
                 d'une noyade presque complétée car ma mort aurait laissé des personnes que
                 j'estimais dans le trouble.

                 Je n'ai pas vu mon corps mais j'ai vu apparaitre au fond du lac une lumière
                 apaisante & invitante qui m'incitait à la rejoindre.

                 Ce sont des expériences comme la tienne et la mienne qui mettent en évidence
                 que nous ne sommes en tant qu'humain qu'une manifestation matérielle
                 temporaire.

                 Je t'invite Amor à poser une première question sur les textes de Claude , Yves
                 ou tout autre participant qui aurait éveillé en toi un sentiment ou sensation que tu
                 aimerais approfondir.

                 A vous tous! qui nous observé; exprimez s.v.p. toute expérience intérieure (
                 âme ) ou extérieure (observation à partir de vos sens) qui vous aurait éveillé et
                 donné le goût d'approfondir votre dualité.

                 Paix ,amour & fraternité à tous.

                 Au plaisir de communier ensemble!

                 Rock B¤

                 B¤, Rock - 19/12/1997 18h35 HNE (#190 of 576)

                 Bonsoir à tous

                 DES MESSAGES ONT DISPARU!!!!!????????

                 Mon dernier message portait le no.186 et s'adressait particulierement à Amor,
                 Claude & Yves.

                 Ou sont passé nos dix derniers échanges???

                 J'ai écris un message à l'administrateur et si cela ne fonctionne pas à mon goût
                 j'écrirai par courrier postal aux dirigeants de sympatico.Je suis faché voir
                 frustré!!!

                 Quoi qu'il en soit il dois y avoir une bonne ou une mauvaise raison à ce petit
                 accros et les heures à venir nous permetteront d'en connaître le dénouement.

                 Amor j'ai pris connaissance de ton expérience et je dois t'avouer que j'ai aussi
                 entendu cette chaude voix invitante sereine et rassurante.

                 Claude et Yves dans mon message no.186 je vous invitais à répondre aux
                 questions qui vous seront poser à partir de vos précédents messages 1 à 32 pour
                 commencer le tout.

                 J'ai particulièrement invité Amor à poser la première question.Peut-être est ce
                 déjà fait mais malheusement nous ne le saurons pas ce soir à cause de ce
                 facheux contretemps qui fait que des messages ont disparu le 17 Dec 97 en
                 P.M. probablement puisqu'ils y étaient à 10h25 cet avant-midi.

                 Je pose donc la deuxième question peut-être à n'importe quel personne qui se
                 sent capable d'y répondre....

                 Je crois que la première chose à faire après s'être assuré que nos intentions sont
                 pures et pas du tout égoïste c'est de pratiquer la visualisation afin de préparer
                 notre conscience intérieure à la communion. Ma question est celle-ci!

                 Comment pratique t'on la visualisation?

                 J'aimerais que vous nous donnier des trucs pratiques à faire pour développer cet
                 attribut de base qui ouvre la porte à bien des manifestations ésotériques!

                 Merci à l'avance de votre aide qui ne saurait tarder à porter ses fruits!

                 Paix, amour, fraternité à vous tous!

                 Rock B¤

                 Claude M~ - 19/12/1997 18h36 HNE (#191 of 576)

                 Rock, et les autres.

                 On a également coupé le message que je vous ai envoyé la nuit dernière et qui
                 vous rermerciait de m'avoir rappeler à l'ordre. Attention à l'hermétisme...

                 On a coupé aussi le message de Yves dans la discussion sur "La naissance
                 est-elle trop médicalisée" ainsi que ma dernière intervention dans ce forum.

                 Que se passe-t-il ? On ne réalise pas chez Sympatico la valeur de ces
                 échanges. Que s'ils étaient publiés dans une forme écrite traditionnelle, ils
                 porteraient des droits d'auteur et que toute mutilation permettrait d'engager des
                 poursuites.

                 Je me permets de vous communiquer une seconde plainte que j'ai formulé à
                 l'administrateur à cet effet, et qui concerne une autre discussion à laquelle je
                 participe et qui fut elle aussi "tailladée à la machette".

                 A qui de droit.

                 Que se passe-t-il ? Comment expliquer la disparition soudaine de plusieurs
                 messages dans la discussion "La naissance est-elle trop médicalisée"?

                 Depuis un certain temps, sans pré-avis, sans donner de raison, on retire
                 certaines discussions, aujourd'hui on coupe dans les messages. En somme,
                 on"nettoie" sans discernement. On jette le bébé avec l'eau du bain !

                 Cette attitude grossière et sauvage ne peut que me dissuader de continuer
                 d'utiliser Sympatico comme lieu de rencontre et discussion. Sans compter que
                 depuis un certain temps, il est difficile d'obtenir la communication.

                 Vraiment, je commence à me poser de sérieuse question quant au maintien de
                 mon abonnement à Sympatico.

                 - Claude M~

                 B¤, Rock - 19/12/1997 18h36 HNE (#192 of 576)

                 Beau bonjour à tous!

                 Amor puisque tu as pris le temps de nous raconter ton expérience que je trouve
                 malheureuse du côté physique mais bienheureuse pour ton côté mystique je vais
                 te raconter la mienne.

                 Par un chaud et bel apres-midi d'été en 1975 j'étais avec des amis à faire du ski
                 nautique.

                 Bien que nous étions un groupe des plus prudent et très habitué dans la pratique
                 de ce sport je suis retrouvé sans ceinture de sécurité sans que personne du
                 groupe (7 personnes) ne constate l'anomalie.

                 Notre tournée qui fut plus longue que d'habitude me soutira énormément
                 d'énergie au point que je me retrouvai sans dessus dessous lors d'une rencontre
                 avec une vague de travers.

                 Lors de ma rentrée dans l'eau en plus de ma grande fatigue , de mon absence
                 de ceinture, le dos m'a arqué et craqué et comme si ce n'était assez, personnes
                 n'a remarqué que j'avais chuté avant un bon bou de temps.

                 Je me retrouve donc à l'eau totalement épuisé avec aucune forces de réserve
                 pour me maintenir à la surface.

                 Soudainement dans un laps de temps instantané j'entends cette belle voie
                 sereine, chaleureuse et invitante au fond de l'eau qui m'incite à aller la rejoindre
                 en toute confiance.Une belle lumière accompagné d'un tourbillon d'eau dans un
                 fond moelleux m'attend pour m'acceuillir.

                 À ce moment je ne ressent aucune crainte,aucune terreur façe à ma mort
                 éminente. Je suis même euphorique façe à cette belle invitation.

                 Toujours dans ce court laps de temps instantané je revois toute ma vie ( les bons
                 et mauvais coups ),je me juge et oui je me juge car maintenant j'ai la conviction
                 que c'est nous ( âme ) qui rend implacablement le verdict de nos réalisations
                 terrestre telle une balance à deux plateaux.

                 Je vous ferai grâce de mon jugement car c'est très personnel, mais même si on
                 m'invite à renaître dans une autre vie et que j'ai la sensation d'avoir réalisé mon
                 karma j'ai l'impression intérieure que je peux réalisé tout de suite, d'autres
                 choses importantes, nécessaires à l'élévation de mon niveau spirituel, sans pour
                 autant savoir de quoi il en retourne.

                 De plus sans aucune pensée égoïste, pour moi-même, je ressent que d'accepter
                 de partir immédiatement, de cette façon, occasionnera pour mes amis de gros
                 problèmes matérialistes.( Poursuite ,assurances, remords etc...)

                 Et oui, nous qui sommes bien habitué dans la pratique du ski nautique ne laissons
                 jamais une personne tomber à l'eau sans s'approcher d'elle dans les plus brefs
                 délais afin de confirmer que tout va bien.

                 En cette belle journée pour une raison que personnes n'a jamais compris le
                 bateau a pris tout son temps pour revenir apres avoir ramassé et roulé la corde
                 à ski bien loin de ma personne.

                 Immédiatement après avoir pensé aux problèmes que mes amis auraient à subir
                 si je me noyais j'ai reçu un renouvellement d'énergie suffisant pour nager jusqu'à
                 un ski nautique qui m'a permis de me maintenir a flot jusqu'au retour du bateau.

                 Je n'ai même pas été capable de monter dans l'échelle accroché au bateau
                 tellement j'étais vide d'énergie.

                 Ce sont mes copains qui m'ont hissé en tirant mes bras et mon costume de bain.

                 Je suis resté couché dans le fond du bateau pendant 10 bonnes minutes avant de
                 récupérer.

                 Je n'avais qu'à me laissé emporté vers cette belle lumière et finit les problèmes
                 matériels.

                 suite au prochain....

                 B¤, Rock - 19/12/1997 18h36 HNE (#193 of 576)

                 Suite du précédent ....Rock B¤ Donc par un concours de circonstance,
                 probablement planifié par l'au-delà on m'a invité à quitter cette vie.

                 J'ai refusé cette invitation et maintenant je m'en félicite car j'ai beaucoup appris
                 depuis.

                 Évidemment je suis conscient que des personnes n'ont pas ce choix et qu'elle
                 doivent souffrir avant d'accepter enfin de quitter leur enveloppe charnelle,tandis
                 que d'autres nous quittent subitement sans prévenir.

                 Il faut du temps terrestre pour domestiquer notre mental ce que je n'avais pas
                 réussi à faire lors de cette belle invitation.

                 Maintenant sans l'avoir complètement domestiquer je suis plus en mesure de
                 comprendre sa réaction face aux évènements que la vie nous propose et ainsi
                 mieux rayonner dans mes rapports avec l'univers.

                 Bon assez parlé pour aujourd'hui et j'espère n'avoir tané personne.

                 Pstt... N'oublier pas trucs et astuces de la visualisation.

                 Au plaisir d'une grande communion!

                 Rock B¤

                 Amor - 19/12/1997 18h38 HNE (#194 of 576)

                 Bonjour à tous,

                 A Claude M.: Merci d'avoir bien voulu répondre à mon E-Mail ( bizarrement, j'ai
                 l'impression d'avoir reçu la même réponse de deux manières différentes!!! Ca
                 m'a fait rigoler… Était-ce votre intention? )

                 Merci beaucoup, Rock B., pour vos deux très beaux messages (# 179 et # 180).
                 A ce propos, je partage entièrement votre avis lorsque vous dites que malgré
                 leur côté dramatique, nos deux expériences de "mort imminente" (je ne sais pas
                 comment les qualifier autrement) ont eu des retombées très positives sur
                 l'orientation que nous avons décidé de donner à notre vie. J'aimerais, si vous le
                 permettez, revenir sur un extrait du message 180 afin de vous demander des
                 précisions, mais avant de le faire, je voudrais m'adresser à tous les participants
                 du forum LA COMMUNION pour faire une petite mise au point.

                 Dans l'un des derniers messages effacés, j'exprimais ma difficulté de
                 comprendre le contenu intégral des beaux échanges qui ont cours sur ce site.
                 Qui que vous soyez, n'y voyez surtout pas une flèche à l'endroit de votre style
                 d'écriture. Je suis consciente du fait que le problème se situe au niveau du
                 "récepteur", non de "l'émetteur". Comme le disait si justement notre ami Rock
                 B., le discours d'adultes n'est pas toujours compréhensible aux oreilles
                 enfantines. Mais je pense aussi que les enfants ont tout intérêt à s'ouvrir aux
                 discussions d'adultes s'ils veulent apprendre et progresser. (Je crois bien que
                 c'est la raison de mon passage ici-bas!). Ils ont grand besoin d'être guidés, et ce
                 forum constitue à cet égard une excellente école. D'ailleurs, en relisant les
                 messages par petites sections, je les comprends déjà beaucoup mieux!
                 Voyez-vous, en découvrant ce merveilleux site, j'étais devenue "boulimique" au
                 point de vouloir tout ingérer d'un seul coup, sans même penser à l'étape
                 "digestion". Je tiens également à vous remercier, Rock B. d'avoir relayé mon
                 malaise à Yves et à Claude de façon aussi respectueuse.

                 Pour en revenir au message 180, lorsque vous écrivez: "--Il faut du temps
                 terrestre pour domestiquer notre mental, ce que je n'avais pas réussi à faire lors
                 de cette belle invitation. Maintenant, sans l'avoir complètement domestiqué, je
                 suis plus en mesure de comprendre sa réaction face aux évènements que la vie
                 nous propose, et ainsi mieux rayonner dans mes rapports avec l'univers.--" quel
                 sens donnez-vous exactement au mot "domestiquer"? L'apprivoiser? L'amener à
                 se soumettre? Le rendre utilisable? (les 3 définitions de Larousse) "Domestiquer
                 le mental" par rapport à quoi?

                 J'ai eu à peine le temps de prendre connaissance de votre proposition de poser
                 des questions à Claude et à Yves avant que ce message disparaisse. Je trouve
                 que c'est une excellente idée. Je formulerai demain une question à propos du
                 karma si mes activités me le permettent. En attendant, à vous la parole!

                 Amitiés!

                 Claude M~ - 19/12/1997 18h38 HNE (#195 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Rock, avant de te répondre, j'aimerais que tu me précises le but que tu veux
                 atteindre en pratiquant la visualisation.

                 C'est un peu comme si nous avions devant nous un avion supersonique. Veux-tu
                 jeter un coup d'oeil au moteur ou préfères-tu plutôt expérimenter un vol au delà
                 du mur du son ?

                 Je crains que les petits trucs et les astuces n'amènent pas plus loin que la visite
                 du réacté.

                 La visualisation peut être un puissant outils qui permet de hausser le niveau de la
                 conscience. La visualisation ouvre et active la vision du troisième oeil. Elle
                 facilite le passage de l'individuel à l'universel et amène l'âme à fusionner avec le
                 divin. C'est la seule utilisation qui, pour moi, a de l'intérêt et dont je puisse te
                 parler.

                 Quant à faire une visite au sol de l'appareil - ce qui n'est pas non plus dénudé
                 d'intérêt - il se trouvera bien sur le net un guide compétent qui saura la diriger.

                 Chacun "visualise" à sa façon. - Claude M~

                 B¤, Rock - 19/12/1997 14h04 HNE (#196 of 576)

                 Beau bonjour à vous tous!

                 Youppie! tous les messages sont réapparus.

                 Claude, je cite ton bel énoncé sur la visualisation:>> La visualisation peut être un
                 puissant outils qui permet de hausser le niveau de la conscience. La visualisation
                 ouvre et active la vision du troisième oeil.

                 Elle facilite le passage de l'individuel à l'universel et amène l'âme à fusionner
                 avec le divin. C'est la seule utilisation qui, pour moi, a de l'intérêt et dont je
                 puisse te parler.<<

                 En plein dans le mille Claude, c'est exactement le but de ma pensée lorsque j'ai
                 fait cette demande.

                 Je veux permettre aux individus qui le désirent sincèrement de pouvoir hausser
                 leur niveau de conscience afin qu'ils puissent tout comme toi, visualiser cette
                 belle flamme dorée qui peut tout transformer.

                 Merci à toi Claude de m'avoir permis de découvrir au travers de tes précédents
                 écrits toute la puissance bénifique qu'on peut réaliser en enveloppant
                 totalemment qui ou quoi que ce soit de cette merveilleuse flamme de
                 transmutation.

                 Je ne connais pas le chemin que tu as suivi pour parvenir à ce degré de
                 visualisation et de compréhension mais j'aimerais que tu expliques aux
                 personnes de ce forum comment on peut développer la visualisation.

                 Dans mon cas ce fut des séances à raison de une à deux fois par semaine
                 pendant quelques années devant la flamme d'une chandelle qui s'est imprégné
                 graduellement dans mon subconscient.

                 Amor je te remerçie d'avoir expliqué ta pensée aux lecteurs de ce forum
                 concernant notre message à Claude & Yves sur la façon d'exprimer leur
                 enseignement & recherche qui doit être accessible à tous ceux qui recherche
                 une plus grande compréhension de leur dualité.

                 Concernant ta question, Amor, sur la domestication du mental je pense que
                 celui-ci doit exécuter sans objections les conseils et sollicitations qui lui
                 parviennent de notre petite voix intérieure qu'est l'âme.

                 Je vais te donner un exemple... Pense au chien que promène son maître et qui
                 soudain, apperçois un peu plus loin, un être de son espèce.

                 Celui qui n'est pas bien domestiqué tire à n'en rompre sa laisse ou bien s'il n'est
                 pas attaché part à la course vers l'autre canin malgré les appels de son maître à
                 revenir près de lui.

                 Il répond à la pulsion de son instinct.(mental)

                 Celui qui est domestiqué, ou bien si tu préfère, élevé & entrainé, attend
                 l'approbation de son maître ou respecte son refus et continu sa route comme si
                 de rien n'était.

                 Tu auras compris dans cet exemple que le maître ici c'est l'âme.

                 Notre mental doit être au service de l'âme sinon nous sommes à la merci de nos
                 impulsions animales humaines.

                 J'en vois plus d'un, sursauter à cette affirmation et je ne demande pas mieux
                 qu'on m'en fasse sentir intérieurement le contraire.
                 (Pouvoir,Guerre,racisme,possessions de toutes sortes, n'en sont que la
                 démonstration).

                 Yves! Toi que je ne connais qu'au travers de l'internet tout comme Amor &
                 Claude, ou te trouves-tu ? Pourquoi cette absence ?

                 S.v.p. manifeste toi! Et répands ta chaleur dans cette belle communion en voie
                 de devenir!

                 Paix, amour, fraternité à tous!

                 Rock B¤
 

                 Claude M~ - 20/12/1997 12h22 HNE (#197 of 576)

                 Salut à toutes et à tous, et particulièrement à Christian et Yves, mes vieux amis.

                 Concernant le mental et sa "domestication", j'ai bien aimé l'image du chien de
                 Rock qui illustre bien la distance existant entre le maître (l'âme, la conscience, le
                 soi) et, le chien en laisse, (le mental, l'égo, le moi). Les deux cheminent
                 ensemble sur le trottoir de la vie, alors qu'ils ont une vue totalement différente
                 sur la réalité des êtres et des choses (le maître et le chien ne reluquant pas,
                 entr'autres... les mêmes "créatures"!?!)

                 Voici maintenant un exemple qui peut servir de test car, tout en illustrant ce
                 qu'est le mental, il met en relief la relation que vous, qui me lisez présentement,
                 entretenez avec lui.

                 Imaginez un instant que vous marchez derrière une vieille dame qui, tout à coup,
                 se dépêchant pour aller prendre son autobus, perd son porte-feuilles. Dans sa
                 hâte, la vieille dame, bien sûr, ne se rend compte de rien et poursuit sa course
                 vers l'autobus. Pour corser un peu plus les choses, disons que du porte-feuilles -
                 maintenant sur le trottoir - émergent quelques beaux billets de cent dollars.

                 A ce moment là, deux voix peuvent parler en vous. Une qui dit: "Vite, lâche-lui
                 un cri, fais quelque chose, ramasse SON porte-feuilles et court le lui donner! ".
                 Il y aussi a une autre voix qui peut se fait entendre et glisser à votre oreille:
                 "J'espère que personne d'autre l'a remarqué ! Youppie ! Une couple de billets
                 bruns en pleine période des fêtes, ça tombe bien!"

                 La première voix, c'est celle du Soi, de l'âme, de la conscience. C'est la voie de
                 l'Amour. C'est l'expression de la partie divine en nous. C'est la voie de
                 l'ouverture du Coeur avec toutes ses qualités dont la compassion. Elle vous fait
                 ressentir la peine qu'éprouvera la vieille dame quand elle réalisera la perte de sa
                 fortune, souffrance qu'il faut lui éviter à tout prix ! C'est une voie qui conduit
                 vers l'extérieur de l'être, vers les autres, vers la pensée universelle.

                 L'autre voix, celle qui dit: "Prends et tais-toi!", c'est celle du moi, de l'égo, du
                 mental. C'est la voie du calcul et de l'intérêt. C'est l'expression de l'instinct de
                 conservation. C'est la voie tournée vers l'intérieur, vers la pensée égoïste.

                 Dans l'exemple que l'on vient de donner, vous, qu'auriez-vous fait ? Laquelle des
                 deux options vous a paru de prime abord plus sympathique ? Laquelle des deux
                 voix a parlé le plus fort ? Celle qui vient en aide, qui pense d'abord à la vieille
                 dame ou bien celle qui l'ignore et qui penche spontanément du côté de votre
                 propre intérêt, de votre satisfaction malgré tout ?

                 La réponse à cette question indique et démontre à quel niveau opère votre
                 conscience et où vous en êtes rendu dans votre évolution spirituelle.

                 ( À suivre)

                 Claude M~ - 20/12/1997 12h23 HNE (#198 of 576)

                 (Suite)

                 Attention, ici. Quoique bien des enseignements le prônent, le mental n'est pas un
                 ennemi de la conscience. Le mental n'est pas haïssable. Le mental n'est pas à
                 détruire.

                 Pour reprendre l'exemple de Rock. On ne peut pas reprocher au chien d'être
                 attiré et de courir la jolie femelle. C'est sa propre nature qui le commande et, à
                 son niveau, c'est tout à fait acceptable. Ce qu'on peut lui "reprocher", c'est de ne
                 pas tenir compte de son Maître et de l'entraîner avec lui.

                 Le mental est un outil de connaissance extraordinaire. Sa raison d'être est de
                 pouvoir saisir la Matière, la comprendre, l'apprécier, d'en profiter et d'en jouir...
                 avec tous les dangers de perversion qui le guettent. A "trop" connaître, il risque
                 d'être orgueilleux. A trop "aimer" pour lui-même, il devient jaloux, dominant,
                 intolérant, etc. C'est pourquoi, s'il dirige l'être, on dit qu'il est un très mauvais
                 "maître". Mais totalement au service de l'âme, de la pensée altruiste, de l'Amour
                 universel, il est formidable et il est un très bon "serviteur".

                 D'où, comme le chien de Rock, la nécessité de le dresser, de le discipliner (pas
                 de le mépriser, de le punir, de le maltraiter, de le faire souffrir ou, ce qui est pire,
                 de tenter de le tuer). Non, on doit apprendre à le mieux connaître ("Connais-toi
                 toi- même"), à reconnaître ses limites, à les dépasser en conscience en montant
                 au niveau du Soi, de l'âme. Ensuite, on peut vivre en harmonie avec lui. Il faudra
                 néanmoins toujours demeurer vigilant car ses "pulsions" tendent naturellement
                 vers la Matière plutôt que vers l'Esprit.

                 Par un long travail sur soi, (souvent commencé dans les vies précédentes (la ré-
                 incarnation dont on reparlera) et en se libérant du karma (dont on reparlera
                 aussi), l'être finit par asseoir le contrôle de sa vie au niveau du Soi, de l'âme et le
                 mental obéit alors comme un bon et formidable serviteur. Autrement dit, le
                 cocher dirige le cheval, les deux cheminant en harmonie sur le chemin... de la
                 vie, de l'évolution de la conscience individuelle et collective, ce qui est le but de
                 l'exercice.

                 Ce but atteint, l'être fonctionne à son plus haut niveau de conscience. L'Amour
                 s'exprime par ses pensées et ses actions. Il opère dans la joie. Son mental
                 "éclairé" reçoit toutes les réponses aux questions qu'il se pose car son ouverture
                 le met en contact avec l'enseignement qui vient de l'âme même.

                 Parfait outil de l'âme, cette étincelle divine qui brille au centre du Coeur, l'être
                 devient une "parcelle" de Dieu incarné dans sa Manifestation, objectif que tout
                 être de bonne volonté peut atteindre... s'il le veut, et sur lequel repose le salut de
                 l'humanité. - Claude M~

                 B¤ Rock - 20/12/1997 17h10 HNE (#199 of 576)

                 Beau bonjour à vous tous!

                 J'arrive du maganisage et OUF! qu'elle effervescence d'énergie que doivent
                 fournir les ouvriers de la vente et de la caisse pour plaire et servir tout ce beau
                 monde.

                 Plusieurs personnes dont moi-même tombont en pleine façe dans ce cycle
                 infernal qu'est devenu Noël.

                 Et oui, pour être apprécié il faut faire des cadeaux matériels et non le cadeau de
                 sa personne.

                 Bon! Qu'elle valeur à telle personne? >> mes parents, mes enfants, mes frères
                 et soeurs et surtout mon ou ma conjoint(e) ?????

                 Et oui, la valeur matérielle est devenue une mesure qui encrasse nos rapports
                 entre individus.

                 Je n'aime pas du tout ce côté matériel de Noël et j'ai le profond sentiment que
                 plusieurs personnes sont également coincées par ce côté matérialiste de Noël.

                 Malheureusement, la fête de Noël n'est plus la communion d'origine qu'elle
                 devrait être.

                 O"K" assez parler de Noël commercial....

                 Claude, je te félicite pour la belle explication que tu nous livre sur le mental et
                 l'âme et qui sera certainement apprécié par Amor et les autres qui hésitent
                 encore malgré nos appels à se manifester.

                 Claude je te réitère ma demande sur la visualisation qui pour certains est chose
                 aussi simple que marcher sur deux pattes.

                 Pourtant nous avons souvent tribuché avant d'acquérir cette facilité, maintenant
                 acquise par la pluspart d'entre nous.

                 Je te sens hésitant! Écoute la voix au fond de ton coeur et non la programmation
                 d'une quelconque étude que tu aurais acquise.

                 Tes messages précédents dans ce forum ont éveillé en moi cette merveilleuse
                 énergie qui doit être accessible à tous.

                 Au plaisir d'une grande communion!

                 Paix, amour & fraternité à tous !

                 Rock B¤

                 Espérance - 20/12/1997 22h27 HNE (#200 of 576)

                 Puis-je me permettre de souhaiter à
                 tous les membres de ce forum cette
                 paix que les anges (messagers divins)
                 ont annoncé et annoncent encore à
                 toute personne qui veut bien
                 entendre:

                 "Paix sur la terre

                 aux hommes de bonne volonté."

                 Que cette Paix d'un Dieu qui accepte
                 de se faire matière pour nous guider
                 vers la Lumière soit avec chacun de
                 vous...

                 Espérance.

                 B¤ Rock - 20/12/1997 23h27 HNE (#201 of 576)

                 Espérance, merci pour ton beau message et bienvenue dans cette belle
                 communion en voie de devenir.

                 Tu parles des anges,en as-tu rencontrés ?

                 Si oui, quels messages ou impressions t'ont ils laissés ?

                 Je ne connais que les anges gardiens qui nous guident au travers du canal de
                 notre âme ainsi que par les pressentiments qu'ils nous transmettent.

                 Je n'en ai jamais vu mais j'en ai ressenti souvent la présence.

                 Est-ce la même chose pour toi?

                 À bientôt j'espère et encore une fois bienvenue parmi nous!

                 Au plaisir de pouvoir échanger avec vous tous et d'en sortir grandit
                 intérieurement.

                 Paix, amour & fraternité à vous tous!

                 Rock B¤

                 Yves D. - 21/12/1997 08h34 HNE (#202 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde!

                 Quel plaisir de vous retrouver après une semaine de labeur épuisante où le
                 sommeil de plusieurs nuits fut réduit en deça du minimum. Je n'ai eu hélas aucun
                 instant de répis pour venir discuter avec vous, mes amis; sans rancune j'espère
                 (j'aurais dû prendre quelques temps pour vous en aviser). Je suis ravi de l'essor
                 soudain de la discussion; je relis vos textes et je reviens...

                 Je n'ai jamais été, je ne suis pas et ne puis être encore un bon vulgarisateur.
                 L'art de la conversation ne fait pas partie de ma nature. Lors de réunions
                 sociales, rares sont les mots qui sortent de ma bouche car je ne suis pas trop
                 volubile (et le silence est d'or dit- on!). Cet "handicap" constitue une facette de
                 ma personnalité auquelle je devrais accordé plus de soins... Sur ce, désolé
                 d'avoir largement contribué à "brouiller les pistes" de la présente quête traitant
                 de la Communion, j'en suis navré; c'est pourtant bien le contraire qui étais visé.

                 Transmettre l'exaltation résultante d'une communion, dans les limites des mots,
                 n'est pas, en ce qui me concerne, chose facile; cependant, cet état me rejoints
                 davantage autrement que par le sens véhiculés des mots (exception faite de ce
                 qu'ils peuvent dégager et induire). Depuis bon nombre d'années déjà, après un
                 court "magasinage spirituel", je me suis arrêté et "concentré" exclusivement
                 dans un domaine précis (faut-il en croire que c'était ma destinée). Cette
                 concentration m'a assurément amené à doser et restreindre, avec
                 circonspection, mes pensées.

                 Cependant, dorénavant, à votre convenance, je m'efforcerai de densifier ces
                 "impressions" afin qu'elles puissent être "déchiffrables". Conséquemment,
                 n'hésitez donc pas à demander que "le volume soit abaissé afin d'entendre".

                 Ma "culture spirituelle" n'est pas aussi diversifiée que certains autres intervants
                 (pour ne point ainsi nommer mon ami Claude, qui possède une expérience de vie
                 profonde). Sur ce plan, je le laisserai donc commenter les "approches
                 spirituelles" par d'autres.

                 Finalement, d'un commun appui, nous pourrons donc alors tous et toutes dissiper
                 les incompréhensions.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 B¤ Rock - 21/12/1997 11h39 HNE (#203 of 576)

                 Beau bonjour,à tous!

                 Youppie! Te revoilas Yves.

                 Le message 200 est des plus compréhensibles et je suis très heureux de ta
                 réaction positive qui ne pourra que t'apporter bienfaits.

                 Je dois m'absenter jusqu'au 04 Jan 97, mais il devrait m'être possible, de
                 reprendre contact à au moins deux reprises, avec vous pendant cette période.

                 Ne soyez pas inquiets si je ne peux commenter ou répondre illico à vos
                 interventions.

                 Je vous invite particulièrement, Yves & Claude, à transmettre une méthode, afin
                 que tous ceux et celles qui désirent visualiser cette belle énergie dorée,
                 transmutatrice, puissent acquérir cette facilité.

                 Je souhaite à vous tous lecteurs tangibles et intangibles de ce forum l'atteinte
                 d'une serénité bien méritée en cette période de grands changements.

                 Paix , amour & fraternité à vous tous!

                 Pst... et surtout beaucoup de tolérances & pardons en cette période des fêtes.

                 Au plaisir de vous retrouver bientôt dans cette belle communion en voie de
                 devenir!

                 Rock B¤

                 Claude M~ - 21/12/1997 12h43 HNE (#204 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Cher Yves, heureux de te savoir de retour. Comme tu peux le constater, cette
                 discussion que tu as initiée jadis prend un nouvel essor avec l'arrivée des
                 nouveaux communiants, Amor, Rock, et Espérance qui vient de déposer au
                 milieu de nous de si beaux souhaits.

                 A Rock, je demanderais d'être patient parce qu'avant d'aborder l'important sujet
                 de la visualisation, je crois qu'il faut encore parler de l'Égo, du Moi, du Mental
                 qui s'avère être l'objecteur le plus têtu à toute élévation spirituelle (à laquelle
                 nous conduit - entr'autres - la visualisation) car, de par sa nature propre, on l'a
                 vu, il s'oppose à toute expérience évolutive qui tend à dépasser le niveau de sa
                 compétence.

                 De maître qu'il est devenu, notre éducation cartésienne l'ayant à ce propos bien
                 servi, (la preuve "scientifique" étant l'ultime reconnaissance de toute réalité!!!),
                 le mental refuse systématiquement d'être dépassé et de passer de ce fait au
                 rang de second, de serviteur de l'âme. Pourtant, quand il le sera devenu, il s'en
                 réjouira et, comblé, gorgé de Lumière, il ne cessera plus d'en clamer les
                 bienfaits et les mots lui manquant... il deviendra poète autant que chantre
                 inconditionnel de l'Amour.

                 L'être humain, qui a fusionné avec sa partie "divine", vit dorénavant en harmonie
                 avec sa nature profonde et avec toute la Réalité, qu'elle soit visible ou invisible.
                 Il comprend le pourquoi des choses autant que les lois régissant la
                 Manifestation, où tout est mouvance et en constante évolution. Il ne juge plus ni
                 ne condamne. Il accepte. Il aime de tout son Coeur et de toutes ses forces et
                 cet Amour divin, incarné par lui, contribue à changer son monde et "le" monde
                 en général. Jésus l'a déjà dit: "Ce que je fais, vous pouvez le faire".

                 L'être humain qui fusionne avec l'Étincelle de Lumière divine qui brille au centre
                 de son Coeur connaît enfin le bonheur (qui n'a rien de commun avec la joie... et
                 son pendant négatif: la peine). Il est devenu ce que certains appellent: un être
                 "réalisé".

                 L'être humain qui ouvre son Coeur à cette expérience transformatrice reçoit
                 "d'en haut" toute l'aide dont il a besoin. Rien ne s'oppose vraiment à ce qu'il
                 puisse atteindre ce haut niveau de conscience, sinon... LE MENTAL. Le sujet
                 est donc des plus sérieux.

                 J'aimerais qu'Amor - qui a soulevé la question - nous dise si elle vit bien avec ce
                 qui a été énoncé plus haut. S'il y a d'autres questions à poser sur le mental ou si
                 quelqu'un veut nuancer le sujet et/ou ajouter quelque chose (voire l'infirmer),
                 c'est le temps. La discussion est ouverte.

                 Bonnes vacances à Rock et aux autres qui devront quitter la discussion pendant
                 la période des fêtes. Que la paix du Seigneur soit avec eux

                 Dans l'Amour et la Communion. - Claude M~

                 Amor - 22/12/1997 00h23 HNE (#205 of 576)

                 Bonjour, mes amis,

                 Quel plaisir de lire vos écrits, empreints de tant de douceur et de bonté!
                 Vraiment, on ne s'en lasse pas. Merci à tous, du fond du cœur.

                 A Rock et Claude: L'idée d'utiliser des exemples pour illustrer vos propos est
                 excellente, car en faisant image, les analogies facilitent de beaucoup la
                 compréhension du discours. Pour répondre à la question de Claude, oui, je
                 comprends mieux maintenant ce que vous appelez "le mental", sa réalité et son
                 rôle par rapport à "la conscience". Ce qui me semble toutefois moins évident,
                 c'est de trouver, dans ma vie quotidienne, une méthode sûre et efficace pour
                 réconcilier "l'égo" et "l'âme" afin que tous les deux travaillent en harmonie,
                 chacun prenant sa juste place. J'adhère à ce que vous dites, mais comment le
                 faire concrètement?

                 Claude, vous dites: "Par un long travail sur soi --souvent commencé dans les
                 vies précédentes-- et en se libérant du karma... l'être finit par asseoir le contrôle
                 de sa vie au niveau du Soi, de l'âme, et le mental obéit alors comme un bon et
                 formidable serviteur".

                 La notion de "karma" n'est pas du tout claire pour moi. Est-ce que chacune de
                 nos incarnations a le mérite "d'alléger" notre karma? Autrement dit, est-ce que
                 l'individu se "bonifie" à chacune de ses incarnations (suivant une évolution
                 ascendante), ou bien lui arrive-t-il d'oublier complètement les leçons de sa vie
                 précédente et de choisir de faire le mal (une régression qu'il mettra plusieurs
                 autres vies à corriger)? Finalement, avons-nous le choix de nous incarner? (Si
                 oui, ayant perdu toute mémoire de nos vies antérieures, et n'ayant aucune idée
                 de ce que nous sommes venus faire dans cette vie, c'est une décision qui me
                 paraît bien risquée!) Pouvons-nous choisir consciemment de nous libérer de
                 notre karma? Ne devons-nous pas plutôt l'accepter comme une "destinée",
                 comme étant le résultat de nos "bons coups" et de nos "mauvais coups"
                 comptabilisés depuis l'origine?

                 Me sentant en ce moment plus que jamais ballotée au gré des vents dominants,
                 je n'ai pas le sentiment d'avoir "choisi" le cours de ma vie actuelle (peut-être,
                 après tout, ai-je eu ce choix, je ne m'en souviens pas!).. Je recherche pourtant
                 sincèrement la Voie qui m'aidera à devenir, comme le dit Claude dans son
                 dernier message "...la parcelle de Dieu incarnée dans sa Manifestation, objectif
                 que tout être de bonne volonté peut atteindre". Mais la bonne volonté suffit-elle?
                 Le poids du karma nous le permet-il seulement? Et puis tant d'avenues
                 différentes nous sont proposées, et il est si facile de s'y égarer!

                 Bon congé des Fêtes à vous tous. Amitiés!

                 Yves D. - 22/12/1997 15h45 HNE (#206 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde! Quelle joie d'entendre le "silence" enfin exprimer ses cris!
                 Amitié à mes vieux amis, Christian et Claude, de même qu'aux nouveaux
                 amis/amies qui élargissent le "cercle": Amor, Rock et Espérance.

                 De quel "cercle" est-il donc encore question? Pour rompre partiellement cet
                 hermétisme désavoué (qui toutefois, doit et devra conserver son voile pour des
                 raisons sur lesquelles nous devrons revenir), voici un petit truc qui aidera à
                 sensibiliser l'égo de la présence et de l'interaction des êtres qui l'entoure.
                 L'action de remplacer le "JE" par "ON" ou par "NOUS"..." dans certaines
                 paroles, pensées et réflexions que l'on mentionne (consciemment ou
                 inconsciemment) sensibilise notre conscience aux liens existants entre les
                 individus, tout en favorisant l'impersonnalisation du geste et le détachement aux
                 conditions matérielles. De ce fait, l'individualité s'éveille à la collectivité, à la
                 globalité ou à l'Ensemble. La sensibilité de l'être augmentera en force et élargira
                 le cercle de sa conscience pour finalement, rejoindre, superposer, et
                 s'harmoniser avec d'autres consciences individuelles, qui s'uniront dans un
                 nombre de plus en plus grand et, qui se fondront conjointement, dans La
                 Conscience Universelle.

                 Par exemple, l'affirmation suivante <<le projet que J'AI réalisé>> pourrait être
                 remplacée par << le projet que l'ON a réalisé>>. De même, les expressions
                 égocentriques << J'AI pensé, J'AI fait, J'AI dit, J'AI inventé>> pourraient être
                 remplacées par <<ON a pensé, ON a fait, ON a dit, IL m'a été permis
                 d'exprimé... On peut déjà y dénoter la différence entre les deux séries
                 d'expressions: la première accentue l'individualité tandis que la deuxième
                 suggère une pluralité (le quatrième exemple contient d'ailleurs plusieurs volets
                 d'une profondeur indéniable: intégrité, humilité, gratitude, reconnaissance...).

                 Tant que l'on écoute les conseils de La voix intérieure (et non pas les directives
                 du mental, sans toutefois les ignorer, pour des raisons que nous pourrons
                 également revenir) nul ne peut se perdre. Même sous des conditions
                 d'apparences négatives, l'être sait soutirer le positif qui le relèvera dans
                 l'immédiat ou dans les instants à venir. Facile à dire me direz-vous, tout réside
                 dans une confiance où nous ne sommes jamais abandonnés, ne serait-ce qu'un
                 moment! Rien n'est détaché de la Conscience Universelle.

                 La matière inanimée est constamment imprégnée de "vibrations subtiles" qui lui
                 permet de "revêtir multiples formes"; la vie animale, tant qu'à elle, est guidée par
                 un "instinct" qui la supporte, la protège et veille constamment à la survie des
                 espèces. En dernier lieu, l'homme a reçu le don de la conscience individuelle;
                 celle-ci (non séparée de la Conscience Universelle) converse avec Lui (entre
                 autre par l'intuition, la communion, la méditation, la comtemplation...) tout en
                 bénificiant d'une pleine liberté pour concrétiser ses expressions soit en
                 s'éloignant pour se complaire dans les ténèbres ou, en se rapprochant de Son
                 amour, au travers de toutes les manifestations vibratoires, pour atteindre la
                 conscientisation de l'Ensemble.

                 (suite au message 205...)

                 Yves D. - 22/12/1997 15h46 HNE (#207 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 (...suite du message 204)

                 Avant même de vouloir "communier", suffit-il de se familiariser, avant
                 d'accéder, au parcours et au contenu à "manipuler". Pour le moment ne
                 pourrions-nous pas s'en limiter à une harmonisation avec le Cosmique afin de
                 permettre aux facettes de l'être d'être prêtes à prendre conscience de toute
                 cette PRÉSENCE, qui est, d'une intensité incomparable à toutes les sensations
                 matérielles, pouvant soulever l'être en des dimensions insoupçonnées.

                 Semblable au virtuose qui, avant de maîtriser son art, a dû se familiariser à la
                 "flore" musicale avant d'extirper le moindre son mélodieux de son instrument.
                 De même, la maîtrise spirituelle s'acquiert avec le temps; celle-ci s'assimile par
                 l'expérimentation d'états divers qui convergent à des communions avec le
                 Cosmique, le Dieu de votre coeur ou avec tout autre terminologie religieuse ou
                 morale, dont la portée variera selon l'intensité. À cette portée, s'ajoute
                 également des voiles supplémentaires focalisant davantage le tir des actions sur
                 le parcours de cet arc-en-ciel, non pas pour le bon plaisir personnel, mais dans
                 un but déterminé: pour le profit, le bénéfice et l'avantage de l'ensemble dans un
                 ultime effort collectif vers la conscientisation générale.

                 Rien ne sert de précipiter les choses. Tel le pilote d'avion, nous devrons
                 maîtriser les manettes et les tableaux de l'avion afin de livrer la marchandise à
                 bon port. Alors, en pleine possession de nos moyens, nous pourrons davantage
                 réagir favorablement aux diverses conditions qui se présenteront "à votre vue".

                 Désolé de paraître encore évasif dans mes réponses; trop à dire dans si peu de
                 lignes (et je n'ai même pas encore commenté les messages précédents...).
                 L'équilibre de l'être est si important qu'il ne peut être question de le laisser
                 s'aventurer aux premiers jours sur une corde raide, au-dessus d'un précipice
                 pour y exécuter quelques pirouettes gratuites! Avant de se lancer à l'aventure, il
                 faudra d'abord créer "un tableau sur lequel prendra vie l'encre de ses pensées"!
                 soit, le support à toute bonne visualisation.

                 Entre temps, laissez-moi méditer sur une méthode qui pourrait être entreprise
                 "librement" et, qui pourrait permettre de "visualiser" sainement! Mais encore là,
                 la "visualisation" comporte encore beaucoup d'avenues dont les buts varient
                 selon chacun d'entre nous. Et malgré sa simplicité, elle doit encore demeurée à
                 l'abri des curieux. Bon gré, mal gré, la "vague de vulgarisation" de l'ère du
                 nouvel âge verra encore l'obstruction des "gardiens des clefs" qui tenteront
                 inlassablement d'en éloigner l'opportunisme humain, pour son plus grand bien.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 Les clefs - 22/12/1997 21h27 HNE (#208 of 576)

                 Que de mots, que de mots...

                 Je comprends votre volonté de faire comprendre la visualisation... Mais
                 attention aux nombreuses embûches...

                 Un grand Maître spirituel "Lanza del Vasto" suggère un seul type de
                 visualisation: "L'ARBRE". Est-ce assez dire qu'il s'agit ici d'humilité? Il suggère
                 de toujours faire confirmer par un maître spirituel ce qui a été visualisé durant la
                 méditation.

                 C'est peu, mais c'est assez.

                 Bonne route.

                 Yves D. - 23/12/1997 09h08 HNE (#209 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde! chers amis et amies.

                 Bienvenu à toi, "Les clefs",

                 Toi qui a eu accès à ce dont nous n'avons pas encore réussi à trouver, partage
                 donc avec nous cette connaissance de "l'arbre" à laquelle tu fais référence dans
                 ta précédente intervention afin que nous puissions tous en bénéficier.

                 Merçi de ta générosité... Yves.

                                     Utopia - 23/12/1997 14h22 HNE (#210 of 576)
                                     "Le mot "Utopia" est apparu pour la première
                                     fois sous la griffe de Thomas More pour
                                     définir un pays imaginaire." - Venez visiter ma
                                     page d'accueil

                                     Hummmm.... Une mystérieuse absence de
                 Christian ! Que signifie-t-elle ? Un temps se devait d'être, j'ignore pourquoi.
                 Mais ainsi mon coeur m'a guidé...

                 Par contre, mon mental me disait de répondre à ce courant d'exclusion ! Eh !
                 oui. Je me sentais exclu ! Jamais on ne mentionnait mon nom, jamais on se
                 réfèrait à mes messages, sinon pour m'accuser de m'être trop excuser ! J'en fût
                 blesser !

                 Pourtant, j'ai écouté mon coeur qui me conseillait le silence. Mais maintenant
                 mon coeur appelle à la parole.

                 La liberté. On croit souvent la liberté comment étant la fin de nos tourments, la
                 fin de notre karma, la fin de notre malheur. C'est magique ! Elle arrive et voilà
                 notre vie est changée. On a assez souffert, on a payé notre dette !

                 Mais non ! La liberté s'acquière avec de la réflexion. On réfléchit aux situations
                 quotidiennes dans lesquelles on se retrouve et on voit ce qui nous appartient. On
                 se reconnait dans ces situations. Ainsi on se libère !

                 Mais se n'est pas tout... Pour que cette liberté ne soit pas que momentanée,
                 pour qu'elle dure dans le temps et l'espace, on doit se responsabiliser. On
                 reconnait, non seulement soi-même, mais aussi les conséquences de nos gestes,
                 de nos paroles, de nos pensées comme étant nous-même.

                 Plus encore. On reconnait notre impact sur la vie de l'Autre. On en devient de
                 plus en plus responsable ! Et cela, jusqu'au point où l'Autre n'est plus seulement
                 l'Autre, mais aussi Soi-Même. L'Unité de la Vie ! Là, nous sommes libres ! Là,
                 le karma est fini !

                 Christian L.

                 P.S.: Joyeux Noël à toutes et à tous ! Que ce jour soit celui où la Lumière voit le
                 jour ! ;-)

                 Claude M~ - 24/12/1997 02h38 HNE (#211 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Salut Christian. Permets-moi de reprendre pour le bénéfice de tous ceux et
                 celles qui se retiennent de "sauter dans l'arène", quelques réflexions que nous
                 avons échangées lors d'un récent "chatting".

                 On n'est jamais exclu d'une discussion. On est vraiment exclu que lorsqu'on ne
                 s'inclut plus, c'est à dire quand, pour une raison ou une autre, on cesse de
                 participer ou qu'alors, on se désintéresse du sujet ou du sens que prend la
                 discussion au point de ne plus vouloir y venir même jeter un coup d'oeil.

                 A ce moment-là, oui, on est "exclu" mais c'est nous-mêmes qui avons tiré la
                 "plug".

                 Tant qu'une discussion se poursuit, n'importe qui peut revenir s'y glisser. Et, je
                 crois qu'il doit le faire surtout si un irritant a, selon lui, brisé le charme.

                 La discussion est justement là pour éclairer les zones grises et maintenir à son
                 plus haut niveau la communication et l'esprit de la Communion.

                 Je quitte pour quelques jours et vous retrouve de l'autre coté de la fête de Noël.
                 D'ici là, Joyeux Noël à toutes et à tous.

                 -Claude M~

                 Les clefs - 25/12/1997 01h25 HNE (#212 of 576)

                 Je vous mets sur une piste, sincères
                 chercheurs:

                 en cette nuit de Noël, j'en arrive à la
                 conclusion que:

                 vous parlez trop...

                 La vérité, vous échappera, tant que
                 vous essaierez de la contenir dans vos
                 discours vaporeux et ésotériques.

                 Apprenez à garder le silence.

                 Joyeux Noël!

                 Yolande LaFerrière - 25/12/1997 12h55 HNE (#213 of 576)

                 Je suis une débutante dans le domaine du courrier électronique, mais je suis
                 emballée de pouvoir communiquer avec vous tous. Je suis théologienne et je fais
                 mon mémoire de maîtrise sur la sainteté. Savez-vous que nous sommes tous
                 appelés À VIVRE SAINTEMENT? Oui, à cette communion, à l'ouverture à
                 l'autre et à l'AUTRE. Mais le plus merveilleux en ce jour de l'Incarnation, c'est
                 sa signification: nous soulignons la prise de conscience collective du peuple juif
                 qui, après un long cheminement dans son identité archaïque, s'éveille à la liberté
                 d'être, en récupérant les puissances des affects humains que tous les individus
                 projetaient à l'extérieur d'eux-mêmes pour les intégrer intérieurement. C'est le
                 début de l'itinéraire spirituel. C'est la compréhension de l'enfant divin en soi.
                 Mais sommes-nous encore là... dans cette identité archaïque... dans cette
                 avant-première du jeu de notre vraie identité? J'ai bien peur que oui... Qu'en
                 pensez-vous? Joyeux Noël à toutes et à tous! Yolande

                 B¤, Rock - 25/12/1997 22h37 HNE (#214 of 576)

                 Beau, soir de Noël à tous!

                 Je viens de prendre connaissance des messages et je suis désolé, qu'on n'est
                 pas, un peu plus, entrouverte la porte de la visualisation.

                 Je comprends bien qu'il faille domestiqué le mental , mais le fait d'entendre et
                 d'apprendre à écouter cette petite voix qui nous ramène continuellement sur la
                 bonne voie, n'est ce pas là suffisant, pour enfin démystifier la visualisation?

                 Le temps s'écoule rapidement et je dois vous quitter maintenant avec la
                 promesse de méditer sur vos interventions.

                 Puissez-vous trouver la paix et l'amour !

                 Rock B¤

                 Yves D. - 26/12/1997 08h02 HNE (#215 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde! Bienvenue Yolande parmi nous.

                 Rock, quelle impatience... Crois-tu vraiment que l'on ait pu t'abandonner ou
                 même tenter de t'ignorer? Hé bien, non! Tout viens à point à celui qui veux
                 attendre!

                 En ce qui me concerne, comme d'ailleurs précisé dans mon message no.205
                 datant du 22 décembre (désolé de l'attente... n'oubliez pas que nous sommes en
                 période des fêtes...) je désirais méditer sur la portée de transmettre; non pas
                 méditer sur le fait de transmettre ou de ne pas transmettre, mais plutôt sur la
                 contenance de l'information à transmettre, qui pourrait être à la fois valable,
                 facile d'accès et "autorisable".

                 Hé bien, voici ce que je vous suggères: créons une nouvelle discussion, parallèle
                 à celle-ci, dans laquelle pourraient être exclusivement soumises différentes
                 méthodes de visualisation. Dans un premier lieu, avant même d'aborder la
                 pratique du sujet, il serait souhaitable qu'une discussion naisse afin d'établir une
                 définition de la visualisation pour ne pas se perdre dans les buts à atteindre par
                 cette visualisation.

                 Alors, ce nouveau dossier pourrait assurément devenir une archive faisant état
                 de "trucs et astuces" tels que suggéré précédemment par notre ami Rock.

                 Conséquemment, immédiatement après la transmission de ce texte, je
                 m'applique à inscrire cette nouvelle discussion au dossier "Origine et Évolution"
                 et y soumettre une méthode d'ici quelques minutes ou presque, patience...

                 En souhaitant que vous serez tous d'accord avec cette initiative et, que tous
                 pourrons y cueillir un maximum de richesse spirituelle.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 Claude M~ - 28/12/1997 01h41 HNE (#216 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Je viens de lire les messages du nouveau forum sur la Visualisation que vient de
                 lancer Yves et qui, si je comprends bien, est un parallèle à ce forum, un
                 "raccourci" menant à la réalisation de soi et comportant moultes petits trucs et
                 astuces...

                 Si ce forum peut en aider quelques-uns en matière d'évolution spirituelle, qu'il en
                 soit ainsi. Chacun fait selon sa façon.

                 Quant à moi, je vais demeurer dans ce forum sur la Communion et tenter de
                 répondre aux questions de Amor qui m'apparaissent fondamentales. Par la suite,
                 nous accéderons à une technique fort simple et efficace qui ouvre la conscience
                 sur le Divin qui est en soi.

                 Mais pour l'instant, je me dois d'interpeller celui qui se présente à nous sous le
                 vocable de: "Les clefs" et qui dépose depuis peu dans la boîte commune de nos
                 forums.

                 Les clefs ! Qui es-tu, toi, dont le nom est symbole d'autorité et de fermeture,
                 pour "imposer" aux autres, (en gros caractères), TA façon de voir les choses ?

                 Es-tu maître ou disciple?

                 Si tu prétends être un maître, je me méfie de toi comme de la peste car tu
                 utilises encore la peur pour indiquer le chemin.

                 Si tu es un disciple, suis ton maître et tais-toi. Tu en as encore beaucoup à
                 apprendre.

                 Quand tu auras beaucoup appris de lui, tu verras - si c'est un bon maître - qu'il
                 t'aura tout simplement enseigné à te libérer de lui-même car le but de
                 l'Enseignement est précisément de faire prendre conscience que le vrai Maître
                 n'est pas à l'extérieur mais à l'intérieur de soi. Totalement branché sur la
                 présence divine qui vit en toi, tu poursuivras alors ton propre chemin dans la Joie
                 et le partage, l'ouverture, la compassion, la miséricorde, en manifestant dans le
                 quotidien de ta vie l'Amour qui est expression du Divin.

                 C'est tout à fait le propos de cette discussion intitulée: La Communion, dont
                 l'objectif est justement de faire prendre conscience qu'il est possible à chacun de
                 nous de communier avec le Maître intérieur, le soi, l'âme, l'Être, l'Étincelle divine
                 qui brille au centre denotre Coeur. Cependant dans ce libre échange en
                 constante évolution, ici, point de maître qui domine. Simplement un
                 Enseignement universel et traditionnel roposé, questionné, nuancé et partagé par
                 plusieurs individus en ouverture d'Esprit et de Coeur, une vitrine qui laisse à
                 chacun la liberté de prendre, de donner, d'échanger, de comparer, d'assimiler,
                 enfin d'avancer à son propre rythme.

                 Tu as parfaitement le droit d'adopter "l'Arbre" qui te convient et de suivre le
                 maître dont tu as besoin. Chacun fait selon sa façon... Et si tu veux nous en
                 parler, tu es le bienvenu.

                 Cependant, scrute bien dans l'enseignement qui t'est dispensé la place laissée au
                 respect des autres et aux voies multiples qui s'offrent à l'être humain pour
                 atteindre le plus haut niveau de conscience, c'est à dire la fusion avec la Source,
                 l'Être, Cela, l'Innommable, le Non-Être, Dieu, l'Étincelle divine qui brille dans ton
                 Coeur. Méfie-toi de ton maître s'il te dit: "Hors de l'Église (la mienne), point de
                 salut !" Cette voie totalement en fermeture et qui table sur la domination des
                 élèves est aujourd'hui, comme le soulignait si justement Rock... tout à fait
                 dépassée.

                 Comment peux-tu aussi avoir l'"humble" prétention de nous prévenir des dangers
                 de parler à notre façon de Dieu? D'affirmer que toute la Vérité n'est pas à dire,
                 qu'elle n'est réservée qu'aux seuls initiés dans une relation exclusive
                 maître-disciple?

                 Il n'y a qu'un sectaire pour parler de la sorte et je ne m'étonne pas que mon ami
                 Yves, malgré tout le respect que je lui dois, ait joint sa voix à la tienne. Lui aussi
                 croit que le Connaissance doit passer obligatoirement par les écoles initiatiques.

                 (à suivre)

                 Claude M~ - 28/12/1997 01h56 HNE (#217 of 576)

                 (suite)

                 Par contre, comme le disait Yolande dans son premier message, l'homme et la
                 femme de bonne volonté sont appelés à la sainteté. Je le crois sincèrement.
                 Quant on sait que bien des saints étaient des... "ignorants", c'est rassurant. Dans
                 le fond, la Connaissance nécessaire pour atteindre ce haut niveau de perfection
                 spirituelle est donnée à toute personne qui s'ouvre au Maître intérieur.

                 C'est à cet être béni, ce participant qui a soif de divin que nos propos
                 s'adressent. Si d'en parler trop ouvertement gênent les "cercles" initiatiques
                 fermés, c'est que ces cercles fermés n'ont de confiance qu'à ceux et celles qui
                 plient sous leur obédience.

                 Moi, je préfère me rappeler que, jadis, le Maître des maîtres que fut Jésus dit à
                 ses disciples: "Allez enseigner à TOUTES les nations". Son enseignement visait
                 l'ensemble du genre humain, non seulement les sectes où la Vérité est dispensée
                 goutte à goutte en respectant la hiérarchie des initiés.

                 Aimez-vous les uns les autres, qu'Il a dit. Il savait si bien parler aux gens
                 ordinaires et exprimer tout ce qui est nécessaire au salut individuel et collectif et
                 ce... sur la Place Publique. - Claude M~

                 Yves D. - 28/12/1997 09h48 HNE (#218 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour à tout le monde,

                 Salut cher confrère Claude. Il me semble que s'il devait bien y avoir quelqu'un
                 qui devrait comprendre le fondement de mes intentions, ce devrait bien être toi,
                 frère en tout premier lieu, frère au-delà de toute couleur individuelle, frère dans
                 l'universalité, frère au-delà de l'étiquette. Tu sais pertinemment que j'ai en haute
                 estime la qualité, la profondeur et la justesse de la culture spirituelle que tu as
                 acquise, et ce, sans appartenance à une école initiatique. Alors semble-t-il
                 encore que le contraire soit préjudiciable et limitatif.

                 Alors me diriez-vous, pourquoi une telle appartenance? Je serais porté à
                 répondre à cette question en soulignant qu'une telle appartenance est utile sans
                 être toutefois essentielle; cette décision est personnelle et inexplicable à la fois.
                 Je ne vois pas comment le magnétisme ressentie vers une école initiatique peut
                 s'expliquer; pourquoi certains s'y présentent et d'autres pas. Pourquoi certains y
                 sont attirés dès leur jeune âge et d'autre pas. Il doit probablement en être ainsi.

                 D'un point de vue le plus pur, au-delà d'un sectarisme étroit, d'une manipulation
                 malsaine, d'une exploitation idéologique, i lest clair que le mécanisme des Lois
                 Cosmiques est complexe; l'accès à certains de mécanismes ne devrait pas être
                 accessibles à tous et chacun et, il se doit d'être préservé par des écoles
                 initiatiques dont ceux-ci s'assurent de la loyauté intégrale des appelants vis-
                 à-vis la préservation de cette connaissance. Reste séparer le bon grain de
                 l'ivraie!

                 Vanité, pourriez-vous ne rétorquer! Si certains mécanismes devaient être
                 révélées à de vils manipulateurs, ne serait-ce qu'en ce qui a trait à la
                 matérialisation directe de la pensée dans la matière, la manipulation
                 psychologique (dont les représentant de commerce ont eu accès aux
                 "mécanismes visuels" de la pensée et dont ils abusent impunément dans leurs
                 "ventes forcées"/la neurolinguistique intégrale), toutes les méthodes
                 d'extériorisation de la conscience... (projection, dédoublement, intra et
                 introspection, contrôle de l'afflux des forces vitales, libération des masses
                 énergétiques, les pouvoirs psychiques...) alors je ne donnerais pas chère pour
                 leur rachat, la faute commise par ces âmes serait redevable devant l'Autorité
                 suprême, de même qu'à ceux qui leurs auraient révélé le secret laissant ainsi
                 libérer une telle énergie à mauvais escient; mais devrait-il en être ainsi?. À
                 chacun sa façon...

                 Une part d'hermétisme à sa raison d'être. Toutefois, une large part
                 d'informations peuvent être communiquées sans rétention, sans frein de la voix
                 intérieure, à tous et toutes; c'est précisément pourquoi j'ai ressentis le besoin de
                 discuter avec plusieurs d'entre vous. Parfois une voix tire la ficelle pour
                 suggérer que certains éléments ne devraient pas être divulgués; cette voix
                 est-elle faussement la voix d'une école manipulatrice, la voix d'un mental
                 appauvri par une dépendance, la voix de la convoitise, ou la voix intérieure
                 commune à tous et à toutes dont un bon nombre tente d'étouffer. À vous de
                 juger si jugement doit y être porté.

                 (suite au message suivant...)

                 Yves D. - 28/12/1997 09h49 HNE (#219 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Faudra-t-il que les ermites (en passant, je n'ai pas encore atteint leurs chevilles)
                 retournent dans leur caverne et ne détachent le "sceau" qu'aux étudiants
                 daignant bien se présenter à eux qu'après et avoir uniquement franchis moultes
                 obstacles parsemés dans leurs ascensions de la "montagne de la Vérité". S'il doit
                 en être ainsi... que le "robinet céleste" se contracte pour enfin n'écouler qu'un
                 mince filet de connaissance. Le cycle "silence/dévoilement" est peut-être revenu
                 à sa case départ de fermeture plutôt que d'ouverture.

                 Je pourrais ajouter d'autres précisions qui pourraient apporter d'autres
                 éclaircissements supplémentaires, mais à quoi bon, tant de méprises,
                 d'incompréhensions, de monopoles, d'appartenances, de rivalité, d'opposition,
                 d'agressivité masquée, du peu d'ouverture à l'égard de l'Essentiel dont les mots
                 ne peuvent atteindre.

                 Pour conclure, point besoin d'être initié pour partager l'Amour Universel, pour
                 accéder à cette énergie qui ne demande qu'à être décuplée. Toutes les routes
                 mènent à Rome, peu importe la voiture dans laquelle on s'assied.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 DenisBouchard - 28/12/1997 11h58 HNE (#220 of 576)

                 Bonjour Yolande! Tu t'intéresses à la sainteté. Quel beau sujet. J'ai une question
                 pour toi. Si la sainteté est accessible à tous, comment se fait-il que l'Église
                 catholique s'est donné le pouvoir de décider (par le processus de la
                 canonisation) qui est un saint, et cela seulement après sa mort? Cordiales
                 salutations!

                 Claude M~ - 28/12/1997 12h04 HNE (#221 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Le supporteur.

                 Je suis tout à fait de ton avis quand tu dis que Dieu ne s'abaisse pas en venant
                 en nous. Nous sommes de fait sa créature, nous faisons partie de sa
                 manifestation, nous sommes en quelque sorte.... son "Être" - incarné... qui a
                 maintenant une "existence" matérielle. Celui qui réalise cela n'a plus qu'à LE
                 laisser se manifester dans le quotidien de la vie, autant par ses pensées que par
                 ses actes d'Amour, faisant ainsi que... Sa volonté soit faite sur la
                 terre....(comme au Ciel).

                 Yves.

                 Je ne retire pas mes paroles prononcées dans les messages #214-215
                 comportant un cinglant rappel à l'ordre d'une certaine tolérance ou respect des
                 autres dans nos discussions et qui s'adressait en totalité à celui qui se cache
                 derrières "ses clefs".

                 Je m'excuse si un rapprochement avec lui quant à la pensée sectaire t'a meurtri.
                 Ce n'était pas mon intention. D'ailleurs relis bien mes mots; ils ne comportent
                 aucune malveillance à ton endroit. Ils ne disent que la réalité de ton engagement
                 à ne rien dévoiler qui ne soit "autorisable" et de la nécessité pour avoir la
                 Connaissance de passer par un enseignement réservé aux initiés. Comme tu le
                 sais, je n'ai rien contre tout cela dans la mesure où cela demeure respectueux de
                 la démarche et du cheminement des autres. Là-dessus, tu es un exemple de
                 tolérance et d'ouverture. D'ailleurs, tu connais ma position au sujet des Ordres.
                 Je reconnais qu'une certaine connaissance n'est pas pour le commun et s'avère
                 en même temps infiniment "utile" pour l'évolution de la conscience de
                 l'Ensemble. Rappelle-toi, dans un forum qui n'existe plus maintenant que dans
                 notre souvenir, je déplorais même la disparition de certains Ordres,
                 communautés religieuses, lamaseries, cloîtres, etc, tout comme la rareté des
                 êtres d'une haute stature spirituelle qui contribuent, à un haut niveau de
                 conscience, par leur grande capacité d'"aimer inconditionnellement", à apporter
                 des changements bénéfiques pour l'ensemble de l'humanité.

                 Cependant, je demeure convaincu que le "haut-savoir" ou le haut niveau de
                 Connaissance des initiés n'est absolument pas essentiel à la Réalisation
                 spirituelle d'un individu. Pour fusionner avec le Divin qui est en lui, l'homme ou
                 la femme de bonne volonté n'ont absolument pas besoin de connaître... "toutes
                 les méthodes d'extériorisation de la conscience... (projection, dédoublement,
                 intra et introspection, contrôle de l'afflux des forces vitales, libération des
                 masses énergétiques, les pouvoirs psychiques...) Tu en conviendras.

                 L'être qui, par Amour, contemple ou médite, ou entre en lui-même et communie
                 avec l'Étincelle divine qui brûle au centre de son Coeur, évite le long et difficile
                 apprentissage des initiés. Le pouvoir de transformation individuelle et collective
                 auquel il accède (car il en acquiert un) lui vient directement de la Source...
                 "Recherchez le Royaume des cieux et tout vous sera donné par surcroît".

                 C'est une voie de "création" plus simple et qui a l'avantage d'être accessible à
                 toutes et à tous, sans exception. C'est à cette antenne que je suis branchée et
                 avec laquelle je me sens en totale sécurité de réception et d'émission.

                 Amor, merci d'être patiente. Je vais tenter de répondre à tes questions dans
                 mon prochain message. - Claude M~

                 Les clefs - 28/12/1997 18h32 HNE (#222 of 576)

                 Claude ~M,

                 En relisant mon dernier message, j'avoue m'être lasissé emporter.

                 Mes excuses.

                 Claude M~ - 29/12/1997 02h39 HNE (#223 of 576)

                 Les clefs.

                 En relisant mes messages #214 et 215, j'avoue m'être aussi laissé emporter.

                 Mille excuses.

                 Dans la tolérance et le partage, unissons nos énergies pour le triomphe de
                 l'Amour.

                 -Claude M~

                 B¤, Rock - 29/12/1997 11h33 HNE (#224 of 576)

                 Beau bonjour,à tous!

                 Félicitations Claude pour la réponse que tu as formulé à la personne qui s'est
                 donné le nom de LES CLÉS.

                 Je dois dire que je suis totalement en accord avec tes commentaires à son
                 endroit.

                 En effet,les sectes avec de grands secrets réservés qu'aux initiés, c'est
                 totalement dépassées. La seule raison qu'elles avaient d'existé à l'époque,c'était
                 pour éviter que les initiés ,soient dénoncés & condamnés sur la place publique,
                 pour raison de magies & sorcelleries.

                 Alors S"V"P" sortez de l'ombre puisqu'il n'y a plus de danger. Parlez avec votre
                 coeur et rien de ce que vous direz ne se retournera contre vous.

                 Déprogrammez-vous pour votre plus grand bien, ainsi que pour celui de vos
                 proches.

                 Je vais également, demeurer en entier dans ce forum, au lieu de m'éparpiller
                 dans d'autres tel que la visualisation, car des messages y sont disparus. Il y a un
                 mauvais élément qui s'amuse malsainement à détruire des messages. Mais je
                 sais que justice sera faite et qu'il en paiera le prix.

                 J'ai lu un message de Yves, je crois, dans lequel il mentionnait une façon pour
                 débuter la visualisation.

                 Yves mentionnait qu'il fallait fermer les yeux et projeter sur nos paupières
                 fermés les images souhaitées.

                 Je te remercie Yves d'avoir répondu à mes nombreuses demandes et j'aimerais
                 ajouter à tes propos.

                 À ceux et celles, qui désirent pratiquer la visualisation, afin d'acquérir le don de
                 transmutation ,via la flamme dorée dont parle Claude dans ces messages
                 précédents ,il faut dans vos tous débuts que vous soyez dans un endroit
                 extrêmement calme, avec du temps à vous i.e. sans attente d'un téléphone ou
                 d'un programme de t.v. ou de toutes autres distractions que le mental aime bien.

                 Vous devez vous choisir un objet ou une scène faisant partie de votre vie
                 quotidienne et qui vous rend heureux ou relax.

                 Après avoir fermé les yeux, vous devez reproduire cet objet ou cette scène sur
                 vos paupières fermées ,comme s'il s'agissait d'un écran de projections
                 cinématographique.

                 Au lieu d'une projection sur les paupières, vous pouvez également visualiser
                 cette image au centre de votre cerveau, un peu comme le point de focalisation
                 d'une image photographique, sur une pellicule photo, après que l'image réelle ait
                 traversée la lentille, servant à concentrer les rayons lumineux sur la pellicule
                 photo. Imaginer pour faire cela que vos yeux sont une lentille et reproduisent
                 ainsi l'image souhaitée au centre de votre cerveau, tout comme dans le principe
                 de l'appareil photo, mais sans l'inversion d'image.

                 Soyez patient, persévérant et détendu.

                 Pour certaines personnes ça peut-être très vite tandis que pour d'autres plus
                 long.

                 Vous devez vraiment ne voir que cet objet ou scène sans vous laissez distraire
                 par votre mental.

                 Bonne pratique et à bientôt!

                 Paix, amour et fraternité à tous!

                 Rock B¤

                 Yves D. - 29/12/1997 11h50 HNE (#225 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde!

                 Une saine coopération ne peut exister sans transparence. Le degré d'ouverture
                 de la communication de toutes les interventions doit demeurer ouvert à son
                 maximum afin de nous permettre d'atteindre le but que nous nous sommes tous
                 fixés, ici ou dans nos actions distinctes, soit: que "La Communion" puisse être
                 pratiquée par un maximum d'êtres pour le bénéfice de l'Ensemble. Je joints donc
                 mes excuses aux vôtres pour avoir encore une fois réussis à épaissir le
                 brouillard; mais mieux vaut mille "courbettes qu'un ou plusieurs abandons".

                 Par contre, (sans vouloir jeter de l'huile sur le feu) j'étais bien "fier" de la
                 semonce de Claude à l'égard de "Les clefs" relativement à son "humilité et à son
                 autoritarisme parsemé d'effroi". Mon infertile ruse d'user de fausse diplomatie
                 en l'invitant à dépouiller son "arbre" n'a livré qu'un seul fruit: celui d'un nouvel
                 ami probable en "Les clefs". Tant qu'à mes vieux amis, malgré de faibles
                 différents qui n'en sont véritablement point, je serais grandement peiné de
                 perdre leur grande amitié: merci entre autre, à Claude de me rappeler ce
                 profond lien.

                 Pour atteindre cette intériorité tant convoitée, point de recettes élaborées ne
                 sont requises, et c'est précisément dans ce but que la nouvelle discussion
                 "Visualisation" avait été créée; celle-ci aurait peut-être dégagée la présente
                 discussion "La communion" (pour ne pas la rendre "lourde") d'un certain coté
                 "technique" pour que l'on puisse, tous et toutes, se concentrer davantage sur
                 l'essentiel et sur toutes les questions et/ou éclaircissements entourant la
                 communion proprement dite. Mêmes si ces discussions sont distinctes, elles
                 demeureront toujours intereliées et inséparables; cette séparation pourrait
                 faciliter l'insertion de nouveaux arrivants dans la présente discussion en raison
                 qu'il n'y aurait d'autant moins de texte à relire avant de s'insérer dans le cours
                 actuel de cette présente discussion. Si cette "ramification" ne vous convient pas,
                 dites-le... De toute façon, il n'est pas trop tard, car déjà les cinq (5) textes
                 soumis depuis peu sous la discussion "Visualisation" sont déjà disparus, je ne sais
                 pas trop comment encore (ou presque)...!!!???***

                 Déjà Claude, tu as toi-même laissé glissé de légères instructions relatives à une
                 technique pour atteindre "ta flamme intérieure". Ces instructions auraient pues
                 être communiquées par l'intermédiaire de la nouvelle discussion "Visualisation";
                 d'ailleurs, je m'apprêtais moi-même à y inscrire une méthode d'intériorisation
                 (avant ce second "black out") permettant d'effectuer une "communion" ou
                 d'atteindre un "état universel harmonieux" avec le Dieu de notre coeur, La
                 Conscience Universelle, le Cosmique ou tout autre dénomination religieuse ou
                 morale.

                 L'idéal aurait pu être d'offrir différentes méthodes où chaque personne pourrait
                 trouver "chaussure à son pied" soit, de ressentir une sympathie particulière, une
                 harmonie préférentielle vis-à-vis une méthode plutôt qu'une autre. L'important
                 ne réside-t-il pas dans le résultat plutôt que dans la méthode et cela, peu importe
                 l'origine, la propriété, l'étiquette et autres conditions. Ces méthodes ne seraient
                 que des gratuités offertes pour le bénéfice de tous et de toutes. Rappelons-nous,
                 qu'au-delà des mots, il n'y a qu'un seul Dieu, un seul Dieu partageant Son
                 Amour sans distinction.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 B¤, Rock - 29/12/1997 15h58 HNE (#226 of 576)

                 Beau bonjour à vous tous et plus particulièrement à toi Yollande ainsi qu'à Denis
                 ainsi qu'à toi les clefs et aussi à Utopia.

                 Je suis vraiment heureux de voir que vous vous êtes manifesté et nous devrions
                 avoir beaucoup de plaisir à cheminer ensemble vers cette belle communion en
                 voie de devenir.

                 Je vous invite donc à nous raconté si cela vous tente votre cheminement
                 spirituel et expériences qui vous ont amené à cette recherche sur la dualité de
                 votre être.

                 Vous pourriez également posé des questions si tel est votre désir.

                 Claude , Yves, moi-même et qui sait peut-être même d'autres personnes
                 pourront certainement répondre au meilleur de leurs connaissances acquisent.

                 S.V.P. respectons le cheminement de chacun car il n'y a pas qu'une seule voie
                 qui mène à la connaissance et aucune de ces voies ne peut clamer détenir la
                 vérité pure sans possibilité d'erreurs.

                 Une chose est cependant certaine, c'est cette belle voie qui est en nous et qui
                 prend sa source au même endroit pour tous ceux qui sont à la recherche de la
                 paix ,de l'amour et de la vérité.

                 Donc soyez tolérent et compréhensible envers les autres sans tenter de les
                 démolir par des questions personnelles piégeantes et embarassantes.

                 Tout le monde chemine à sa façon plus ou moins vite les uns par rapport aux
                 autres.

                 Là-dessus au plaisir de pouvoir communiquer et peut-être ultimement
                 communier ensemble pour le plus grand bien de tous.

                 Paix , amour et fraternité à tous

                 ..... Rock B¤

                 Claude M~ - 30/12/1997 11h44 HNE (#227 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Rock. La peur d'être brûlés vifs sur la place publique justifiait bien sûr les initiés
                 d'antan à ne pas risquer de communiquer à l'extérieur de leur Ordre la
                 "connaissance" acquise ou les Enseignements qui y conduisent, mais ce n'était
                 pas la principale raison.

                 Comme Yves l'a si bien expliqué dans son message #216, cet hermétisme
                 nécessaire jadis demeure aussi vrai aujourd'hui. La crainte réelle est que ces
                 connaissances, exprimées sans discernement à l'extérieur du cercle des initiés,
                 passent dans le camp opposé et servent, pour ainsi dire, non plus l'Esprit mais la
                 Matière. Ces connaissances qui haussent le niveau de conscience individuelle et
                 collective sont des armes puissantes qu'on ne veut surtout pas donner à
                 l'"ennemi". Tout comme, par temps de guerre, pas un officier risquerait de parler
                 ouvertement de la stratégie établie en dehors du cercle de l'état-major ou du
                 haut-commandement. Et, pour les Ordres (qui ne sont pas des sectes à
                 proprement parler), le combat pour le triomphe de l'Esprit n'a pas cessé et fait
                 encore rage de nos jours.

                 Mais, est-il nécessaire de le redire, ces expériences particulières vécues par les
                 initiés ne sont pas nécessaires pour le commun des mortels qui veut entrer en
                 communion avec Dieu qui est en lui.

                 Pour lui, ce ne sera pas la voie "yang", la voie guerrière, avec le mental et l'épée
                 comme symbole mais la voie "yin", celle du Coeur avec le feu sacré intérieur,
                 brûlant d'Amour inconditionnel pour tout ce qui est.

                 Il serait très intéressant de développer la notion de ce potentiel "yang" et "yin"
                 que chacun a en soi. Cela permettrait peut-être de jeter un peu plus de lumière
                 sur ces deux énergies existentielles qui mènent au même but mais par des
                 façons totalement différentes quoique souvent complémentaires..

                 Amor. Si tu le veux bien nous commencerons la nouvelle année en abordant la
                 ré-incarnation et le karma, deux sujets intimement liés qui sont, comme on le
                 sait, très controversés et loin de faire l'unanimité. Mais, on retrouvera là
                 peut-être une "explication" au fait que, comme disait Rock, en parlant de
                 l'expérience spirituelle de la Communion: "Pour certaines personnes, ça
                 peut-être très vite tandis que pour d'autres, plus long".

                 Pourquoi en est-il ainsi? Dieu ne donne-t-il pas également à chacun ?
                 N'ouvre-t-Il pas spontanément quand on frappe à Sa porte? Mis à part le
                 mental, y aurait-il d'autres "objecteurs" qui conditionnent la réalisation de cette
                 expérience mystique qu'est la Communion ?

                 Si Dieu donne, comme on dit, à chacun selon son mérite... déjà, on parle de
                 "karma".

                 A bientôt. Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 ¤, Rock - 30/12/1997 16h47 HNE (#228 of 576)
                 Guest User

                 Beau bonjour à tous!

                 Claude, le bien et le mal sont deux réalités terrestres qui existent depuis la nuit
                 des temps.

                 La pratique de la magie noire et de la magie blanche sont certainement bien
                 comprises de part et d'autres des deux clans.

                 La paix , l'amour et la fraternité ont leurs opposés en la guerre, la haine et le
                 racisme.

                 Je doute fort que les émissaires du mal puissent utiliser ou solliciter la lumière
                 doré et vice versa car tout cela est à l'encontre même de leur nature.

                 Je respecte ton énonçé précédent et je ne veux pas en faire un débat mais je ne
                 crois pas en une guerre entre le bien et le mal qui pourrait être gagné à cause de
                 petits secrets de polichinel dévoilés dans un camp ou l'autre.

                 Il y a eu le feu, l'acier ,la poudre,l'électricité, ,la bactériologie, le nucléaire,
                 bientôt le super clonage humain et enfin j'en passe.

                 Où a t'on puisé toutes ses connaissances si ne n'est dans la grande conscience
                 cosmique universelle dans laquelle n'importe qui,peut y puiser la connaissance.

                 Bref notre faible perception en tant q'humain corporel et néophytes à
                 demi-illuminé (et je suis très généreux) n'est certainement pas dangereux pour le
                 cosmique.

                 On nous donne des outils au compte-goutte qui nous permettent de choisir entre
                 le bien et le mal ainsi que d'expérimenter ces deux forces via le canal de nos
                 émotions humaines et divine ( voir... mal et bien).

                 Offrons la connaisance à tous ceux et celle qui la recherche et laissons leur le
                 choix, d'en faire leur calvaire ou bien leur illumination.

                 L'humain n'avance malheureusement que par comparaison. Il doit sentir le mal
                 pour choisir le bien.

                 Voilà pourquoi je ne crois plus au secret initiatique.Je crois au initiation mais par
                 en leur côté secret.

                 Nous sommes des enfants en voie de connaisance à qui il faut montrer
                 comment se servir des allumettes et non pas leur cacher celles-ci qu'ils
                 découvriront tôt ou tard avec tous les dangers d'utilisation qui peut s'en suivre.

                 Soyons les guides de ces enfants en répondant clairement à leurs questions et
                 dans la mesure de leur et de notre compréhension.

                 Cessons ce jeu de cache cache de secrets qui n'en sont point!

                 Bonne fin de journée à tous et au plaisir de communier avec le plus grand
                 nombre possible.

                 ..................... Rock B¤

                 B¤, Rock - 30/12/1997 16h52 HNE (#229 of 576)
                 Guest User

                 Beau bonjour à tous!

                 Claude, le bien et le mal sont deux réalités terrestres qui existent depuis la nuit
                 des temps.

                 La pratique de la magie noire et de la magie blanche sont certainement bien
                 comprises de part et d'autres des deux clans.

                 La paix , l'amour et la fraternité ont leurs opposés en la guerre, la haine et le
                 racisme.

                 Je doute fort que les émissaires du mal puissent utiliser ou solliciter la lumière
                 doré et vice versa car tout cela est à l'encontre même de leur nature.

                 Je respecte ton énonçé précédent et je ne veux pas en faire un débat mais je ne
                 crois pas en une guerre entre le bien et le mal qui pourrait être gagné à cause de
                 petits secrets de polichinel dévoilés dans un camp ou l'autre.

                 Il y a eu le feu, l'acier ,la poudre,l'électricité, ,la bactériologie, le nucléaire,
                 bientôt le super clonage humain et enfin j'en passe.

                 Où a t'on puisé toutes ses connaissances si ne n'est dans la grande conscience
                 cosmique universelle dans laquelle n'importe qui,peut y puiser la connaissance.

                 Bref notre faible perception en tant q'humain corporel et néophytes à
                 demi-illuminé (et je suis très généreux) n'est certainement pas dangereux pour le
                 cosmique.

                 On nous donne des outils au compte-goutte qui nous permettent de choisir entre
                 le bien et le mal ainsi que d'expérimenter ces deux forces via le canal de nos
                 émotions humaines et divine ( voir... mal et bien).

                 Offrons la connaisance à tous ceux et celle qui la recherche et laissons leur le
                 choix, d'en faire leur calvaire ou bien leur illumination.

                 L'humain n'avance malheureusement que par comparaison. Il doit sentir le mal
                 pour choisir le bien.

                 Voilà pourquoi je ne crois plus au secret initiatique.Je crois au initiation mais par
                 en leur côté secret.

                 Nous sommes des enfants en voie de connaisance à qui il faut montrer
                 comment se servir des allumettes et non pas leur cacher celles-ci qu'ils
                 découvriront tôt ou tard avec tous les dangers d'utilisation qui peut s'en suivre.

                 Soyons les guides de ces enfants en répondant clairement à leurs questions et
                 dans la mesure de leur et de notre compréhension.

                 Cessons ce jeu de cache cache de secrets qui n'en sont point!

                 Bonne fin de journée à tous et au plaisir de communier avec le plus grand
                 nombre possible.

                 ..................... Rock B¤

                              Christian L. - 31/12/1997 08h38 HNE (#230 of 576)
                              L'Amour nous rend non seulement humains, mais aussi
                              frères et soeurs.

                              Salut B¤ Rock !

                              Je me demande comment tu as fait pour déterminer qui
                 répond aux questions et qui les posent. Tu sembles affirmer assez clairement
                 que Claude, Yves et toi êtes en mesure de donner un enseignement et que
                 PEUT-ÊTRE même que d'autres pourraient avoir des réponses. Une
                 affirmation assez grosse, non ?

                 Dans un autre message tu parles contre les sectes et les initiés, mais en quoi ton
                 attitude différe d'eux. Il suffit à d'un peu de connaissances à un être humain
                 pour qu'il se proclame gourou ! De voir la mort de proche n'est pas suffisant,
                 loin de là, pour devenir un être humain sain.

                 Tu es entré dans cette discussion en dénigrant les excuses qui avaient été faites
                 dans les messages précédant, alors qu'on sait très bien que c'est moi qui en ait le
                 plus faites ! Prendre quelqu'un à partie pour s'intégrer dans un groupe de
                 discussion ou autres est une technique bien utiliser par des êtres qui ont réussis
                 leur vie avec éclat. Je pense entr'autre à Hitler ! Peut-être que la référence est
                 grosse, mais l'attitude est tout de même semblable; canaliser le besoin que les
                 gens ont à identifier les coupables de leur malheur.

                 Je trouve intéressant qu'il y ait de nouveaux participants dans cette discussion,
                 mais il y a dans ton "animation" un petit quelque chose de discordant. Faudrait-il
                 regarder du côté de l'égo ?

                 Christian

                 Espérance - 31/12/1997 10h58 HNE (#231 of 576)
                 Guest User

                 Bonne fin d'année à chacun et à chacune...

                 Que l'année qui débute en soit une de compréhension mutuelle.

                 Christian,

                 En lisant ton message, tu as mis des mots sur ce que je "pressentais" à propos
                 de Rock B¤.

                 Je trouve plusieurs contradictions très subtiles dans ces énoncés qui se
                 présentent presque comme la "vérité".

                 Je ne suis donc pas le seul à avoir dépister certaines incohérences dans ses
                 dires.

                 Rock B¤,

                 es-tu inconscient ou est-ce une blague?

                 Tu dis que " Bref notre faible perception en tant q'humain corporel et néophytes
                 à demi-illuminé (et je suis très généreux) n'est certainement pas dangereux pour
                 le cosmique. "

                 Mon ami, réveille toi, éveille toi oserais-je dire...

                 Notre faible perception peut détruire la planète en quelques instants et tu ne
                 trouve pas cela menaçant pour le cosmique.

                 Devant le cosmique, nous sommes tous responsables de notre aveuglement.

                 Viens un moment où la tolérance est capable d'user d'autorité, de courage et de
                 force morale pour réveiller un frère ou une soeur endormie.

                 La vraie tolérance n'est pas acceptation passive de toutes les perceptions
                 possibles. Voyons donc. La tolérance est l'acceptation active des différences
                 dans une confrontation dynamique.

                 Tu dis également que:

                 " L'humain doit expérimenter le mal pour choisir le bien."

                 Mon cher, c'est du dualisme très primaire dont tu parles.

                 Même l'animal avec son instinct ne fait pas cela.

                 Ce que tu avances dénigre (peut-être est-ce inconsciemment)le Créateur et la
                 créature.

                 Je n'ai pas besoin de toucher au mal pour goûter au bien. Ça frise le
                 néo-platonicisme ta théorie. C'est dépassé depuis longtemps.

                 Ne sais-tu pas qu'il y a des êtres qui choisissent à jamais le mal comme mode de
                 vie...

                 Et d'autres qui décident de choisir le bien.

                 Même si Dieu est un Architecte, il n'est pas un constructeur inconscient, il est
                 un bâtisseur aimaint et généreux. Faut-il assez le répéter... Des personnes
                 refusent délibérément la reconnaissance en eux du bon, du vrai, du bien, de
                 l'intelligent, de l'amour...

                 Enfin.

                 Cela étant dit, j'espère que tu comprendras nos points de vue divergeants.

                 Amitié, mon cher.

                 Espérance

                 (Ce message a été effacé. Il provenait de B¤, Rock le 97/12/31 11:14 HNE)

                 Espérance - 31/12/1997 11h31 HNE (#233 of 576)
                 Guest User

                 Merci Rock b¤ d'avoir effacé ce message offensant pour notre ami Christian.

                 Je suis convaincu que tu es capable de "faire la vérité" sans prétendre
                 comprendre et "juger" une personne sur de simples dires.

                 COMPASSION= "communier à la souffrance de l'autre" pour l'aimer et non
                 pas le condamner.

                 Bonne fin d'année encore une fois.

                 B¤, Rock - 31/12/1997 11h41 HNE (#234 of 576)

                 Beau bonjour à tous!

                 Wow! il semble que mes paroles aient provoqué une tollée de protestations.

                 Et, bien peut-être suis-je inconscient ou pas encore assez incarné (voir évolué).

                 Bref, aligner-moi sur le bon sentier afin que nos expériences,
                 constatations,sensations de l'âme et apprentissages au travers de sectes et
                 d'ordre ou encore de lectures personnelles puissent se croiser et nous amener
                 vers une grande communion.

                 Pst...Loin de moi l'idée d'être ou de devenir un gourou. C'est certainement mon
                 mental qui a soudainement repris le controle temporaire de mon existence????

                 Christian et Espérance merci de rappeller ma nature humaine imparfaite.

                 Au paisir d'une grande communion avec vous tous!

                 Rock B¤

                 Yves D. - 31/12/1997 12h15 HNE (#235 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde,

                 Quels sont les parents qui ne tenteraient pas d'éloigner, de la portée de leurs
                 enfants, les conditions qui pourraient être préjudiciables à leur sécurité. D'autres
                 mêmes, en plus de leurs tâches familiales, extensionnent leur protection dans le
                 bénévolat où ils pourront encore une fois informer, supporter et aider autrui dans
                 leur apprentissage en les éloignant indirectement d'épreuves dont ils aimeraient
                 bien qu'ils soient encore une fois épargnées.

                 Malgré toutes ces interventions, les protégés se plaigneront toujours qu'ils sont
                 étouffés par la surprotection que leurs aînés leurs accordent (cette prévenance
                 nuit au droit d'expression individuel tant revendiqué de nos jours...).

                 Pourtant, cette protection ne serait plus requise, s'il n'y avait plus de convoitises,
                 d'envies, de batailles, de rivalité, de reproches, d'amertumes, de rejets, de
                 critiques... si l'humanité toute entière s'efforcait quotidiennement,
                 continuellement, à partager, à transpirer, dans ses moindres pensées, gestes,
                 écrits et paroles, une modeste attention de générosité, d'amour et de respect
                 vis-à-vis autrui, et ce, sans espoir de retour vers sa propre personne (mentionner
                 l'expression sans espoir de retour vers soi est en quelque sorte utopique car si
                 l'Ensemble en bénéficie, notre soi en bénéficiera indirectement un jour...).
                 L'immense onde d'amour pourrait alors transporter une Lumière Innommable...
                 (!!!) qui éclairerait la moindre parcelle d'ombre... (excusez, je m'emporte et, je
                 vous entend dire <<il est fou ce "Duclos"!!!>>...)

                 Tant et aussi longtemps qu'une seule et unique pensée d'utiliser les forces
                 négatives contre autrui survivra, alors, aussi longtemps les forces opposées
                 tenteront d'en annuler l'émission.

                 Les forces équilibrisatrices, des plus simples jusqu'aux plus complexes, ne seront
                 plus requises le jour où tous les êtres auront pris conscience que le déséquilibre
                 naît de leurs propres actions; sans ce support, l'équilibre règnerait, comme à
                 l'Origine.

                 Appliquons-nous donc, dans nos moindres pensées et dans nos moindres gestes,
                 à favoriser cette mise en marche vers l'harmonisation de l'Ensemble.

                 Que chaque Souffle pénétrant votre être, puisse maintenant exprimer l'Amour
                 Universel entre vous et tous les êtres; ainsi la prochaine année, sera enfin
                 l'Accomplissement si espérée par tant de générations précédentes. Qu'il en soit
                 ainsi!

                 Votre ami, Yves.

                 (P.S.: je n'avait pas entièrement lu les "sombres" messages précédents qui
                 semblent s'être éclairés d'eux-mêmes!!!)

                 Claude M~ - 31/12/1997 16h48 HNE (#236 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Je m'éloigne un instant des échanges actuels consacrés, semble-t-il à faire un
                 beau nettoyage de la maison avant que commence la nouvelle année, pour
                 revenir une fois encore sur l'hermétisme nécessaire entourant certains
                 Enseignements dispensés exclusivement aux initiés.

                 Rock. Quand on aborde le savoir des initiés que l'on retrouve particulièrement
                 réunis dans les Ordre, on est bien loin de la simple pratique de la magie blanche
                 (ou noire). Quant à l'hermétisme qui doit entourer la Connaissance et les
                 Enseignements qui leur sont dispensés, je ne crois pas qu'il s'agisse là de "petits
                 secrets de polichinelle" et d'un simple jeu de "cache-cache". Penser ainsi serait
                 grandement se méprendre. D'ailleurs Yves l'a déjà très bien exprimé dans son
                 message no #216 et pour moi, il ne fait aucun doute qu'il doit en être ainsi.

                 A cause de leur spécificité, les expériences psychiques et spirituelles vécues par
                 ces initiés sont en marge de celles du commun des mortels. Par exemple, parmi
                 celles-ci, les initiés sont amenés à travailler directement - en conscience - sur
                 les "énergies existentielles". Pour le commun des mortels, cela ne veut
                 absolument rien dire. Et pourtant, cela a une grande importance dans l'évolution
                 de la conscience individuelle et collective et, sur un plan supérieur, pour
                 stabiliser l'avenir de l'humanité. Ce n'est donc pas une mince affaire. Alors, tu
                 me diras: pourquoi ne pas en parler publiquement ?

                 Non. Ce travail complexe exige un long apprentissage, tout comme une totale
                 intégrité de chacun des participants ainsi qu'un niveau de communion peu
                 commun. Le fait d'expliquer sur la Place Publique la façon d'y arriver, au lieu
                 d'éclairer, choquerait le mental d'un trop grand nombre de personnes qui, non
                 prêtes à recevoir un tel enseignement, en nieraient le bien-fondé, seraient portés
                 à le ridiculiser ou à le discréditer, sinon à s'acharner contre...ce qui aurait pour
                 effet d'en miner une partie de sa valeur et de son bienfait - ce qu'un initié craint
                 par-dessus tout - car il sait que, énergétiquement, tout est relié. Il le sait par
                 expérience, tout comme il sait que, (comme l'a relevé Espérance) croire que...
                 "notre faible perception en tant qu'humain corporel et néophytes à
                 demi-illuminé...n'est certainement pas dangereux pour le cosmique" démontre
                 une grande ignorance.

                 En somme, cette connaissance des initiés, qui sous-tend leur évolution psychique
                 et spirituelle et qui doit demeurer cachée, n'est accessible qu'à ceux et celles qui
                 veulent y plonger corps et âme, non pas par curiosité ni pour eux-mêmes, mais
                 par soif de Connaître afin de contribuer à l'élaboration de l'Oeuvre en faisant
                 triompher l'Esprit-Saint et cela, au prix de leur vie. Ceux-là sont les hauts-initiés.

                 ((à suivre)

                 Claude M~ - 31/12/1997 16h50 HNE (#237 of 576)

                 (Suite)

                 Devant cet hermétisme obligatoire pour le bien-être de tous, méfions-nous de
                 notre mental (encore lui) qui, orgueilleux, est piqué au vif, lui qui croit pouvoir
                 tout connaître, et qui accepte mal qu'un pan de la connaissance ne lui soit pas
                 accessible.

                 Par contre, Rock, je te donne entièrement raison quand tu affirment que les
                 "émissaires du mal" ne peuvent pas utiliser la "lumière doré" pour leur propre
                 compte car "tout cela est à l'encontre même de leur nature". C'est vrai.

                 C'est pourquoi, il nous est loisible de parler ouvertement de la Communion qui
                 permet justement d'activer la petite flamme en nous et d'en faire un Soleil
                 brûlant d'Amour jetant sa Lumière sur l'Ensemble de la manifestation... et,
                 comme les haut- initiés, de contribuer à l'élaboration de l'Oeuvre divine. Cette
                 expérience, qui ne demande que de la bonne volonté est ouverte à toutes et à
                 tous et a cette particularité de pouvoir en partager la Connaissance surt la Place
                 Publique car elle est imprenable par la Matière.

                 Je me suis dépêché d'envoyer ce (double) message car je souhaite que - si vous
                 en convenez - nous laissions en 1997 la justification de l'"hermétisme en matière
                 spirituelle" pour que l'année 1998 qui s'amène dans quelques heures soit pour
                 nous une année d'ouverture totale à cette subtile Communion qui nous ré-unit
                 déjà, toutes et tous...dans l'Amour et le partage.

                 - Claude M~

                              Christian L. - 01/01/1998 10h39 HNE (#238 of 576)
                              L'Amour nous rend non seulement humains, mais aussi
                              frères et soeurs.

                              Bonne Année Yves, Claude, Rock, Espérance, Les Clefs,
                              Amor et tous les autres participants visibles et invisibles !

                 Que cette année soit celle de l'Amour !

                 P.S.: Rock, je n'ai pas lu le message que tu avais laissé à la suite du mien, mais
                 je te remercie de l'avoir effacé... Et nous voilà partie pour une Communion ! ;-)
 

                 B¤, Rock - 02/01/1998 16h57 HNE (#239 of 576)

                 Beau bonjour, à tous et mes meilleurs voeux de paix, d’amour et de sérénité à
                 vous tous amis visibles et invisibles.

                 Ceci est peut-être ma dernière intervention à ce forum et je vous fait part de
                 mes pensées afin que cette communion puisse croître.

                 Lors de mes premiers contacts avec le forum de la communion, il m’avait
                 semblé y saisir un message d’urgence, à instruire le plus de personnes possibles,
                 sur la façon d’atteindre l’amour cosmique universel.( Erreur de compréhension
                 peut-être ? )

                 C’est uniquement pour cette raison que j’ai décidé de participer à ce forum et
                 d’y aider au meilleur de ma connaissance le plus grand nombre possibles de
                 personnes.

                 Cette communion me semblait terriblement hermétique et réserver qu’à un petit
                 groupe sélect( malgré eux ), qui avait cheminé vers une meilleure
                 compréhension de leur dualité et évidemment possédait une bonne
                 compréhension du sujet qu’est la connaissance et la communion.

                 J’ai donc ressenti, via ma petite voix intérieure, le besoin d’offrir mes services
                 comme vulgarisateur et animateur afin que les beaux messages et
                 enseignements qui y étaient écrits, puissent être compris par le plus grand
                 nombre possible.(Était-ce mon mental au lieu de ma petite voix ? )

                 Pour moi il est évident qu’une personne qui n’a jamais expérimenté la
                 visualisation, peut difficilement pénétrer dans cette énergie transmutatrice et y
                 conduire ses amis et ennemis( en pensée ) afin de transformer, toutes énergies
                 négatives en un puissant élixir de positivisme et d’amour inconditionnel.

                 J’ai donc semblé impatient à quelques-uns, pseudo-gourou à d’autres et gonflé
                 d’un égo sans bornes, puisque tout nouveau dans ce forum j’y prenais de plus en
                 plus un grosse place et je dérangeais certaines conceptions idéologiques et
                 enseignements ésotériques.

                 J’ai failli trébucher et faire mal à Christian, dans une de mes interventions, n’eut
                 été le message d’Espérance qui est arrivée à brûle pour point. C’est alors que
                 j’ai compris que chaque chose doit arriver à point et qu’il faut laissé le temps
                 faire son oeuvre.

                 Je me retire donc comme vulgarisateur, commentateur et animateur non
                 autorisé. Je deviens donc observateur et j’espère que ce bref passage parmi
                 vous, en aura éclairé quelques-uns.

                 Paix, amour et fraternité à tous.

                 Pst... Claude, merci encore de m'avoir permis d'atteindre cette belle flamme
                 transmutatrice au travers de tes écrits dans ce forum sur la communion.

                 ..............Rock B¤

                 ...

                 Amor - 02/01/1998 17h35 HNE (#240 of 576)
                 Guest User

                 Bonjour, et bonne Année 1998 à tous et à toutes.

                 Quelqu'un peut-il m'expliquer d'où provient ce vent de zizanie qui, soudainement,
                 a dispersé toutes les belles énergies qui s'exprimaient dans ce forum?

                 Claude M~ - 02/01/1998 20h09 HNE (#241 of 576)

                 Salut à toutes et à tous. Chère Amor

                 Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il n'y a pas eu de zizanie mais bien,
                 avec l'arrivée de Rock, un vent régénérateur qui a soufflé sur notre tribune
                 peut-être un peu trop "bien assise", sur ce dialogue de haut-niveau qui se
                 poursuivait depuis un certain temps entre les deux ou trois mêmes participants...

                 Rock, ton entrée en scène inattendue a relancé l'intérêt de la pièce. Grâce à ton
                 intervention, à ton impatience à vouloir en savoir plus tout de suite, à ton
                 questionnement d'une belle profondeur, à ton interpellation qui visa chacun de
                 nous, tout fut un peu remis en question... et, je crois, pour le grand bien de tous
                 et de ce forum.

                 Pour cela, je te remercie.

                 Rock, tu m'apparais l'être béni qui a bien servi la cause, ce fer de lance qui
                 irrita, bien sûr, mais qui fit que chacun sortit de sa bienfaisante routine pour se
                 questionner, se remettre en question. Tu activas les échanges comme il est peu
                 de fois arrivé auparavant. Ton "officieuse animation" activa la discussion à ce
                 point qu'elle attira de nouvelles figures, et non les moindres.

                 Pour cela, je te remercie.

                 Tu aurais pu prendre ombrage de la levée de boucliers que tu suscitas; tu aurais
                 pu nous retourner un ascenseur plein de suffisance et de fatuité. Non, avec une
                 exemplaire humilité, tu reconnus le côté dérangeant de tes propos et tu t'en
                 excusas...

                 D'autres, pris dans ce grand remous énergétique que tu suscitas, et dont les
                 propos dépassèrent leur pensée, s'excusèrent eux-aussi, à tour de rôle, évidence
                 même que l'Esprit veillait. Les grosses pierres que nous sommes se heurtaient
                 entr'elles mais pour mieux se polir. Autant d'êtres, formant chapitre, ne
                 pouvaient que s'épurer, qu'en arriver à communier à un plus haut niveau de
                 conscience. C'est ce qui est arrivé.

                 Pour cela, Rock, je rends grâce et te remercie. Tu as été celui par qui cela est
                 arrivé.

                 Tu te retires de la discussion. Je respecte ta décision. Je demeure cependant
                 confiant que, de ton poste d'observation, tu n'hésiteras pas à sonner les cloches
                 si jamais quelqu'un de nous semblait vouloir s'assoupir ou ce qui est pire, voulait
                 monter pour parler du haut de sa chaire.

                 En souhaitant pouvoir à nouveau te lire bientôt, je t'envoie tout mon Amour. -
                 Claude M~

                 Yves D. - 03/01/1998 09h11 HNE (#242 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde,

                 Rock, si ton "recul" te permets de mieux aller vers l'avant, et bien, Qu'il en soit
                 ainsi; écoute bien ton "coeur"...!

                 Par contre, si cet abandon est le fruit d'une victoire égotique du mental, alors, les
                 "Forces Obscures" auront encore une fois réussis à retirer un brin du Câble
                 acheminant les êtres vers La Concience.

                 Alors, si tous les brins doivent se détacher de la Source, qu'en adviendra-t-il de
                 la grande adhésion projetée?

                 Puissions-nous agrandir le Cercle, sans le multiplier éperdument!

                 Votre ami, Yves.

                              Christian L. - 04/01/1998 12h28 HNE (#243 of 576)
                              L'Amour nous rend non seulement humains, mais aussi
                              frères et soeurs.

                              Salut Rock !

                              Gourou ? Ego gonglé ? Faux animaniteur ? Non. Peut-être
                 t'as-t-il semblé me (nous) connaître suffisament après la lecture de tous les
                 messages précédents (et de mon site Web ?), mais moi (nous), je ne te
                 connaissais pas.

                 Une relation est bidirectionnelle et la connaissance de l'un et de l'autre se fait
                 peu à peu. À chacune de mes nouvelles interactions et nouvelles relations, je
                 progresse je change j'évolue. Et je crois qu'il en est ainsi, consciement ou non,
                 chez tous les êtres humains. J'ai senti dans ta participation sur ce forum une
                 certaine exclusion et j'ai intérogé. Je n'ai pas eu le temps de te connaître...
                 (Était-ce l'exclusion, celle de toi-même, celle de ne pas nous laisser te connaître
                 ?)

                 Il aura fallu cette remise en question boulversante pour tous et toutes, mais aussi
                 pour nous deux, pour se connaître l'un l'autre... Je suis bien heureux de cette
                 rencontre qu'est la nôtre et j'espère pouvoir continuer de grandir avec toi, ici,
                 dans la "Communion".

                 Merci !

                 Christian

                 Espérance - 04/01/1998 13h16 HNE (#244 of 576)
                 Guest User

                 Christian,

                 je te reconnais bien là.

                 Tu as laissé parler ton coeur sans méfiance.

                 La méfiance, tu le sais, d'ailleurs est bien mauvaise conseillère.

                 Bravo et bonne évolution personnelle.

                 l'ermite - 04/01/1998 18h01 HNE (#245 of 576)
                 Guest User

                 Bonjour à vous tous et à vous toutes.

                 Semblable aux musiciens qui accordent leur instrument avant un concert avec
                 leurs semblables, l'harmonie générale ne pourra que mieux s'en exprimer...

                 Claude M~ - 05/01/1998 01h30 HNE (#246 of 576)

                 Salut à toutes et à tous, Rock, Yves, Christian, Espérance, l'Ermite...

                 Amor, je vais tenter de répondre à ta première question.

                 1) Q. "Comment...trouver, dans ma vie quotidienne, une méthode sûre et
                 efficace pour réconcilier "l'égo" et "l'âme" afin que tous les deux travaillent en
                 harmonie, chacun prenant sa juste place?"

                 R. De méthode sûre donc parfaite, je n'en connais pas car la perfection n'existe
                 pas à ce niveau-ci. Jésus lui-même s'emporta quand il chassa à coups de fouet
                 les vendeurs du temple. Selon certains, ça lui aurait coûté trois jours en enfer !!!

                 Lors de leur initiation, les initiés reçoivent un nom vibratoire personnel qui
                 "vibre" au niveau de l'âme. C'est comme un mantra. A le faire résonner dans sa
                 tête et dans son coeur quand ce n'est pas à haute voix, ça hausse le niveau de la
                 conscience. Ce nom vibratoire finit pas se substituer au prénom usuel et amène
                 l'être qui le porte et l'utilise à se maintenir en conscience au niveau de l'âme. Et,
                 on verra l'initié utiliser dans le quotidien des formules comme: "Moi,... (nom
                 d'initié), à mon plus haut niveau de conscience, je demande instamment aux
                 frères et soeurs qui travaillent du côté face (dans l'invisible) pour le triomphe de
                 l'Esprit, de me venir en aide ou... de m'éclairer dans la décision que j'ai à
                 prendre concernant.... Et ça marche !

                 Pour le non-initié, il y a d'autres moyens. Par exemple, pratiquer la présence
                 d'un Maître spirituel en qui l'on a confiance. Si pour vous, c'est Jésus, alors
                 imaginez-le constamment présent à vos côtés. Ce qui signifie que si vous dînez,
                 c'est en sa présence. En face de Lui, vous permettriez-vous de manger comme
                 un goinfre ? Non. Si vous avez à reprendre quelqu'un, en Sa présence,
                 utiliseriez-vous les mêmes mots ? Le même ton ? La même approche ? Non.
                 Votre propos serait probablement plus un encouragement à faire mieux et
                 autrement, qu'un reproche cinglant et blessant. Si vous conduisez votre voiture,
                 c'est avec Lui, à vos côtés. Comment alors réagiriez-vous si on vous klaxonnait
                 d'une façon insolente ? Rendriez-vous la pareille... avec en plus un doigt
                 d'honneur ? Non.

                 Avec Jésus présent dans notre Coeur (la conscience Christique), on devient tout
                 à coup plus tolérant, plus compréhensif, plus ouvert au pardon. L'affront se
                 prend différemment... L'amour rayonne. Sa présence, (car il est là), nous aide à
                 monter rapidement à notre plus haut niveau de conscience. Autrement dit, à ce
                 moment-là, l'âme dirige et le mental obéit et exécute pour le mieux-être de
                 toutes et de tous.

                 Voilà un moyen qui ne déçoit jamais celui ou celle qui l'essaye. Il y en a
                 sûrement d'autres. Yves en a déjà suggéré un. Peut-être quelqu'un d'autre
                 voudra-t-il s'avancer à partager sa façon de faire?

                 Demain, je répondrai à ta question sur la ré-incarnation et le karma.

                 Dans l'Amour et le partage.- Claude M~

                 l'ermite - 05/01/1998 11h47 HNE (#247 of 576)
                 Guest User

                 Bonjour.

                 Si vous me permettez une légère intrusion, ne devrions-nous pas aussi tenter de
                 définir ce en quoi consiste et ne consiste pas l'égo.

                 Par exemple, de mon humble caverne (où je crois rejoindre Yves dans une
                 certaine mesure), une réclusion soustraite des conditions extérieures pourrait
                 être considérée, égotiquement parlant, comme un signe d'apanage de La
                 Connaissance attribué à une personne emprunte d'auto-suffisance ou,
                 contrairement à un retrait des influences matériels pour mieux en comprendre
                 leurs manifestations pour en améliorer spirituellement la portée sur la
                 conscience des êtres. Leur silence n'exprime pas pour autant, malgré les
                 apparences égoïstes trompeuses, une domination de leurs pensées par leur égo.
                 Au contraire, l'individualisation ayant été maîtrisé, la prise de conscience
                 individuelle peut désormais être utilisée pour le bénéfice de toutes les
                 consciences; pour atteindre le but, faut-il encore en comprendre les rouages.

                 L'égo c'est l'expression du moi, l'expression de la personnalité individuelle ou
                 personnelle, l'expression du mental ou des mécanismes intellectuels. L'égo ne
                 représente pas l'être intérieur, le soi ou le surmoi (ce que nous sommes en
                 réalité) ou encore moins l'âme. L'égo, c'est la voix de l'orgueil, de la vanité, de la
                 prétention, de même que toutes les conditions se rapprochant à l'égoïsme, aux
                 conditions se limitant aux qualités de sa propre personne. L'égo c'est aussi cette
                 fausse petite voix intérieure qui nous souffle à l'oreille que l'on est le seul à
                 détenir la vérité, que les autres sont dans l'erreur, qu'ils ne cherchent qu'à me
                 réduire; cette fausse petite voix ne doit pas être confondue avec l'intuition, elle,
                 qui assurément, est un écho ou un souffle Divin.

                 Comme l'indiquait indirectement Yves, apprivoiser l'égo ne signifie pas non plus
                 de le supprimer. L'égo exprime l'individualité de l'être. Mais l'être n'est pas
                 séparé du Tout, du Créateur ou de quoique ce soit d'autre représentant l'Unicité
                 Suprême; rien ne peut être séparé de Lui. L'égo n'est qu'un mode d'expression
                 permettant à l'être d'ouvrir sa conscience (et non de la refermer sur sa propre
                 personne) vers des conditions à l'extérieur de lui-même. Un excellent moyen
                 d'apprivoiser l'égo ou de lui (se) rappeler les priorités est de le (se) sensibiliser à
                 autrui par sa propre prise de conscience de sa relation avec autrui, tel que la
                 méthode suggérée précédemment par Yves. Par contre cette méthode du "JE"
                 ne constitue pas un moyen d'obtenir un message spirituel; les moyens d'accéder
                 à cette condition varient d'une culture à l'autre.

                 Nul doute que, déjà, par ces deux simples moyens, la désensibilisation du "JE" et
                 la prise de conscience que le Divin vous côtoie (contre toute évidence, il est déjà
                 en vous), l'ouverture de la conscience ne pourra qu'en être élargie.

                 L'égo, le mental, les réflexes conditionnés et inconditionnés, le subconscient, les
                 facultés psychiques, la conscience de l'être et autres attributs propres à l'être
                 forment un tout harmonieux avec son âme; les déséquilibres ne surviennent que
                 de l'entêtement de l'homme à privilégier le monde matériel au détriment du
                 monde spirituel.

                 L'harmonisation universelle n'est pas un rêve, elle est un réalité; elle attend que
                 notre bonne volonté se manifeste.

                 Amor - 05/01/1998 21h32 HNE (#248 of 576)
                 Guest User

                 Bonjour Claude, bonjour l'Ermite

                 Messages reçus 5 sur 5!

                 Mille mercis pour ces précieux conseils, qui ont le mérite d'être faciles à mettre
                 en pratique dans la vie quotidienne.

                 Claude, lorsque vous nous conseillez d'imaginer constamment Jésus à nos côtés,
                 est-ce que cet exercice constitue la "visualisation" dont parlait Rock, ou
                 diriez-vous que la visualisation est encore autre chose?

                 J'en profite pour saluer Rock au passage.

                 Amitiés!

                 B¤, Rock - 06/01/1998 14h59 HNE (#249 of 576)

                 Beau bonjour, à tous !

                 Yves, n’ait crainte je sens que le câble s’est renforçit plutôt que de s’effriter.

                 Le but étant atteint pour moi-même et pour cette belle communion je m’encre
                 donc temporairement et je contemple.

                 Christian, Espérance, Amor, l’Ermite et d’autres j’espèrent sauront énergisés
                 cette belle communion au travers de vos paroles ( Yves & Claude ) pleines
                 d’amour et de vigilance.

                 J’ai grandi grâce à vous tous et je vous en remercie.

                 Pst... N’oublier pas d’inviter constamment d’autres participants potentiels !

                 ................Au plaisir de lire vos futurs échanges...........

                 ................................. Rock B¤

                 Yves D. - 07/01/1998 12h16 HNE (#250 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde, Claude, Christian, Amor, l'ermite, Espérance, Le
                 supporteur, Rock...

                 Merci Rock de nous donner de tes nouvelles! "Communie" donc tant que tu
                 voudras, c'est un acte qui est illimité, inépuisable, généreux, régénérateur,
                 sublime, innomable, non descriptible...

                 Mais ne nous abandonnes pas (du moins dans tes pensées); la seule consolation
                 que je puisse en retirer est, que derrière ces simples pensées, germent de
                 futures interventions de ta part. Je t'en prie, ne garde pas pour toi ce que tu as
                 précieusement acquis! Ne prive pas "ton soleil" de fondre ses rayons avec ceux
                 des autres "sphères".

                 Je suis toujours persuadé qu'avec ton association ainsi qu'avec tous les autres
                 intervenants, précédents, présents et futurs, nous accéderons tous à une plus
                 grande compréhension de l'Incompréhensible. Grain par grain, la montagne
                 touchera le Ciel. L'amour qui nous inspire tous est là pour nous aider à Le
                 Réaliser.

                 Amor si je puis ajouter un commentaire à ta dernière intervention, avant que
                 Claude puisse exprimer toute sa sagesse, je préciserais, selon ma faible
                 expérience, qu'en ce qui a trait à la visualisation, cette dernière n'est qu'une
                 technique permettant d'atteindre un ou des états de conscience dont la portée
                 peut varier d'un individu à l'autre selon l'évolution personnelle du pratiquant. La
                 visualisation ne constitue vraiment pas un "état" à proprement dit; elle n'est
                 qu'une étape pour y accéder. Elle n'est également pas un but à atteindre, elle est
                 plutôt un sorte de tremplin permettant à l'utilisateur d'atteindre certains états de
                 conscience.

                 La visualisation permet donc, à celui qui l'utilise (d'ailleurs seulement dans des
                 buts altruistes et non égoïstes) d'accéder à certains états spirituels, psychiques
                 ou à des états seconds de conscience altérée. Les différents états à obtenir sont
                 la résultante de différents préparatifs exécutés avec plus ou moins de succès qui
                 peuvent être ressentit sous diverses sensations, formes ou actions:

                 - harmonisation passive (sans connotation qualitative) avec Dieu, le Divin,
                 l'énergie Cosmique, la Conscience Universelle, le Dieu de votre Coeur ou avec
                 toute autre dénomination morale positive; - communication bi-directionnelle avec
                 La Sagesse Cosmique; - construction et projection actives de situations.

                 L'impression d'un échec, à la suite d'une pratique d'une visualisation, conclu par
                 la conscience objective peut toutefois quand même se révéler un succès dans la
                 conscience subjective du pratiquant (l'âme reconnaît l'intention de l'action). Ces
                 divers états permettent à la conscience humaine d'accéder et même de
                 communiquer avec certains niveaux, selon l'acuité du geste entrepris. S'il y a
                 défaut de réception ou de transmission, la faiblesse provient de notre poste
                 émetteur/récepteur (Le Divin étant naturellement parfait). Par contre, comme je
                 le mentionnais plus, haut, derrière une "communication" d'apparence
                 infructueuse, l'âme ne subit jamais d'échec et, elle ne perd aucune information,
                 acte et pensée, constructives ou non (le karma se construit à partir de toutes nos
                 pensées...).

                 Tout est relié et indissociable. Le minéral, le végétal, le monde animal et notre
                 monde humain s'interpénètrent et sont encore davantage pénétrer par le Divin.
                 Ce qui est en bas, est comme ce qui est en Haut.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                              Christian L. - 07/01/1998 18h10 HNE (#251 of 576)
                              L'Amour nous rend non seulement humains, mais aussi
                              frères et soeurs.

                              Bonjour tout le monde !

                              À mon tour je vais quitter cette discussion, mais je viendrai
                 vous lire régulièrement. Merci à chacun(e) de vous !

                 Chrisitian

                 Yves D. - 09/01/1998 09h14 HNE (#252 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde,

                 Salut Christian, ma plume s'est plutôt exprimée dans ton propre site (voir #122,
                 "l'amour au quotidien" sous le même dossier "Origine et Évolution) où je te
                 souhaites mes plus sincères désirs de receuils, de réflexions et de méditations
                 profondes dans les moments qui suivent, hors de ce média, qui
                 malheureusement, peut parfois être blessant plus souvent qu'autrement. Mais un
                 jour viendra où l'acidité de l'orage transpercera la coque des vaisseaux sans
                 même laisser de sévices...

                 En attendant ton support, quelques-uns demeureront en poste, pour tenter de
                 renflouer et de renforcir la barque afin que tous et toutes puissent enfin un jour,
                 puiser leur prise dans "l'Océan Cosmique" pour nourrir leur âme accablée par
                 une insassiable soif d'Amour Universel.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 Tous pour un - 10/01/1998 18h42 HNE (#253 of 576)

                 Eh oui, chers amis, la Communion n'est pas que spirituelle.

                 La tempête que nous avons vécu nous rappelle plus que jamais que nous avons
                 besoin les uns des autres.

                 Espérons que notre peuple québécois en tirera des leçons pour son avenir.

                 "Plus jamais question de séparatisme ou de révolte." Vive le Canada, vive le
                 Canada uni.

                 Claude M~ - 12/01/1998 10h40 HNE (#254 of 576)

                 Salut. Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à remettre en fonction les
                 serveurs de Sympatico, nous permettant ainsi de poursuivre nos discussions.

                 Amor.

                 Tu demandes: "d'imaginer constamment Jésus à nos côtés, est-ce que cet
                 exercice constitue la "visualisation" dont parlait Rock, ou diriez-vous que la
                 visualisation est encore autre chose?"

                 Visualiser, pour moi, c'est projeter une image dans sa tête, à la racine du nez - le
                 front agissant alors comme un écran.

                 Cette technique est tout à fait efficace pour celle ou celui qui veut contempler. Il
                 suffit, un peu comme disait Rock, de cesser toute activité extérieure, de se
                 retirer à l'écart, de s'asseoir, de fermer les yeux, de faire le vide en soi, de
                 projeter ainsi dans sa tête l'image du Maître - à la racine de son nez, de placer
                 toute son attention sur cet Être chéri, d'ouvrir lentement son Coeur à l'Amour
                 qui émane de sa personne, de ressentir le bienfait de sa présence et de
                 s'abandonner totalement en lui...

                 Cet exercice représente un certain "effort" pour le mental qui doit - en même
                 temps - se concentrer et... lâcher prise.

                 Pratiquer la présence du Maître est aussi un exercice de visualisation mais qui -
                 au début - se présente plutôt comme un "jeu" pour le mental car il ne requiert
                 aucun "effort". S'amusant à "voir" le Maître ici et là, à ses côtés, le mental ne
                 s'objectera pas à laisser passer le ressenti que cette présence édifiante fera de
                 plus en plus monter en soi. N'ayant pas raison de se méfier, il se fera comme un
                 peu prendre au piège de ce qu'il croît être au départ sa propre "création" mais
                 qui, en fait, ne l'est pas. Ne l'oublions pas, l'imagination est ce "troisième oeil" qui
                 regarde dans l'autre réalité (que certain appellent l'astral). Quand elle y voit le
                 Maître, elle ne le crée pas, elle l'éclaire.

                 Tout en se présentant au début comme un "jeu", pratiquer la présence du Maître
                 s'avère une méthode très efficace pour "réussir" ensuite sa contemplation et
                 arriver à ce que certains appellent: le "darshan", c'est à dire la rencontre avec le
                 Maître... dans l'autre réalité.

                 Pour utiliser un autre vocabulaire et poursuivre dans la même voie que Yves,
                 l'être qui entre en contact avec le Maître dans l'autre réalité s'est tout
                 simplement "projeté"; il aura réalisé ce que certains appellent: une projection
                 astrale ou, selon d'autres, aura réussi une forme de "OOBE" (out of body
                 experimentation) dont a parlé le Dr Raymond Moody, et bien d'autres, dans
                 leurs écrits concernant les expériences vécues par certaines personnes ayant
                 atteint le seuil de la mort (NDE - near death experience).

                 Soit dit en passant, ces expériences psychiques (projection astrale et OOBE)
                 demandent beaucoup de travail sur soi, d'exercice et de pratique quand on veut
                 les induire volontairement. Mais elles se produisent, disons, comme
                 "naturellement" quand on pratique la présence du Maître, c'est à dire quand on y
                 accède par la Voie spirituelle. N'a-t-il pas été dit: "Recherchez le Ciel et tout
                 vous sera donné par surcroît".

                 Est-ce que cela répond à ta question ? Dans l'Amour et le partage. - Claude M~
 

                 Claude M~ - 12/01/1998 12h37 HNE (#255 of 576)

                 Salut "Tous pour un".

                 Tu as bien raison quand tu dis que la communion ne se fait pas qu'au niveau
                 spirituel. Elle a d'autant plus de force quand on l'applique à l'action, à l'aide
                 humanitaire, au partage, entr'autres.

                 Je m'étonne cependant que tu fasses allusion au "séparatisme" québécois et à
                 une certaine..."révolte" qui, à elle seule, commande tout un débat et soulève bien
                 des émotions.

                 Si ce sujet hautement politique et controversé t'intéresse, tu as le loisir d'en
                 activer la discussion en lançant un nouveau forum. - Claude M~

                 Tous pour un - 12/01/1998 20h44 HNE (#256 of 576)

                 Cher Claude,

                 L'unité, la vraie celle que les gens essaient de tisser au fil des jours passent par
                 tous les niveaux de l'être, le niveau politique compris.

                 Ce que je veux dire, c'est que si les Québécois peuvent atteindre un niveau de
                 conscience plus élevé, suite à l'épreuve par l'eau que nous avons passée, ils
                 comprendront mieux les objectifs et les moyens pour bâtir un Canada fort et uni.

                 Ce qui vaut pour l'âme et l'esprit vaut aussi pour les nations et les peuples.

                 Le temps est à l'Unité.

                 Claude M~ - 13/01/1998 01h31 HNE (#257 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Tous pour un.

                 Tu affirmes sans sourciller que:... "si les Québécois peuvent atteindre un niveau
                 de conscience plus élevé...ils comprendront mieux les objectifs et les moyens
                 pour bâtir un Canada fort et uni."

                 Je suis certain qu'à Ottawa, avec Messieurs Chrétien et Manning, tu n'aurais
                 aucune difficulté à recevoir la communion, même sous les deux espèces... Mais,
                 ce ne serait pas communier à un très haut niveau, même si l'énoncé de cette
                 opinion se faisait tout en haut de la tour du Parlement, à la hauteur de l'horloge.

                 "Le temps est à l'unité", que tu dis. Je ne crois pas que cette affirmation, plus
                 imbue de suffisance que de respect, crée, dans ce forum - totalement a-politique
                 - une vague d'unification... sous l'unifolié. Elle m'apparaît plutôt comme un pavé
                 lancé dans la mauvaise marre. Soit dit en passant, tu aurais intérêt à lire les 251
                 messages qui ont précédé pour te mettre un peu au parfum des échanges qui se
                 font dans ce forum bien au-dessus de toute implication partisane.

                 Amor, pendant la période de silence que nous imposa les serveurs de Sympatico
                 mis hors service par la tempête de verglas, je n'en ai pas moins réfléchi à la
                 troisième question que tu me posais.

                 Tu demandes: "Est-ce que chacune de nos incarnations a le mérite "d'alléger"
                 notre karma? Autrement dit, est-ce que l'individu se "bonifie" à chacune de ses
                 incarnations (suivant une évolution ascendante), ou bien lui arrive-t-il d'oublier
                 complètement les leçons de sa vie précédente et de choisir de faire le mal (une
                 régression qu'il mettra plusieurs autres vies à corriger)?"

                 On dit que l'être humain, tant qu'il ne trouve pas la Voie de sortie, tourne autour
                 d'une roue de 84 incarnations - en s'incarnant sept fois dans chaque signe du
                 zodiaque, lui permettant ainsi d'expérimenter totalement les qualités énergétiques
                 de chacun des signes mais aussi d'apprendre à s'en libérer, c'est à dire à devenir
                 un "maître"... libre, entr'autres, de toute influence astrologique.

                 Un âme peut expérimenter plusieurs fois la roue des 84 incarnations. N'oublions
                 pas que s'incarner n'est pas une punition mais bien une décision de l'âme de
                 venir à ce niveau-ci expérimenter un aspect de la manifestation, en apprécier la
                 réalité et contribuer à faire avancer la conscience individuelle et collective en
                 participant à l'acte (divin) de "créer". C'est toujours elle qui, en définitive, décide
                 de son évolution. Il arrive donc souvent que le désir de vivre de "nouvelles"
                 expériences la lance à nouveau dans de nouvelles incarnations dont elle devra
                 bien sûr assumer le karma. Il faut savoir que tout désir est une graine pour une
                 prochaine incarnation, comme toute dette karmique doit d'ailleurs être payée (ou
                 transmutée) pour qu'elle n'entraîne pas une "obligation" de se ré-incarner.

                 Dans un sens, c'est formidable car ça place l'individu en totale liberté de pensée
                 et d'action mais aussi ça le rend totalement responsable de son destin. Le karma
                 qui est l'application de la loi de la "cause" et de l' "effet" est le principe de base
                 sur lequel repose la juste rétribution.

                 Quand l'être finit par comprendre qu'il est le seul responsable de ce qu'il lui
                 arrive, il peut commencer à "balancer" son karma dans la présente incarnation
                 et apportant ainsi un allégement pour ses prochaines vies.

                 Il existe un Enseignement qui permet de quitter la roue des 84 mais cette Voie
                 est difficile car elle oblige à brûler en une seule existence tout le karma
                 accumulé au cours de toutes ses vies antérieures.

                 (à suivre)

                 Claude M~ - 13/01/1998 01h34 HNE (#258 of 576)

                 Suite)

                 On voit donc que la totale liberté dont jouit l'âme lui permet de plonger dans la
                 manifestation, d'y séjourner, d'y revenir et d'en sortir, selon son désir mais à la
                 condition qu'à sa sortie, elle ait "réglé" toutes ses dettes karmiques.

                 Cette notion de karma est éclairante. On entend souvent des gens dirent:
                 "Qu'est- ce que j'ai pû faire au bon Dieu pour qu'il m'envoie une telle épreuve?"
                 On sait maintenant que Dieu n'a rien a voir dans le malheur que vit cette
                 personne. C'est son karma qui s'exprime avec toute sa rigueur. La notion de
                 karma explique aussi le fait de la souffrance. Dieu n'a rien à voir avec la
                 souffrance. C'est celui ou celle qui souffre qui l'a engendrée et qui l'assume (ou
                 pas). D'ailleurs, de le savoir fait qu'en quelque sorte on souffre "mieux" car on
                 connaît maintenant le sens libérateur de karma qu'est la souffrance.

                 Il existe un karma collectif tout comme un karma individuel. Dans le "registre"
                 céleste, (d'autres diront dans "les archives akashiques", d'autres diront "au
                 niveau du causal"), tout cela est consigné et tend vers l'équilibre.

                 Quand une âme s'incarne, elle entre dans l'existence en adoptant un karma
                 social (collectif) tout comme elle revêt le karma accumulé au cours de ses
                 incarnations précédentes. Un être qui naît en Somalie n'a pas le même karma
                 que celui qui naît en Israël ou au Tibet. Une chose est certaine (dans la mesure
                 où on peut l'affirmer) chaque incarnation permet à l'individu d'avancer en
                 conscience et il ne fera jamais face des épreuves (karmiques) qu'il ne peut
                 surmonter. C'est une loi divine qui assure une parfaite justice dans la
                 manifestation.

                 Soit dit en passant, l'être qui, par Amour, communie avec l'Étincelle divine qui
                 brille au centre de son Coeur, transmute en positif son karma personnel ainsi
                 que le karma collectif de toute l'humanité. Ce pouvoir, naguère connu que des
                 initiés, est maintenant donné à la femme et à l'homme de bonne volonté, au seuil
                 du troisième millénaire... pour que l'équilibre dans le monde soit au plus tôt
                 rétabli et que vienne avec lui son cortège de bienfaits que sont la paix,
                 l'harmonie, l'entr'aide, le partage...etc. tout autant de qualités énergétiques
                 positives qui non seulement permettront à l'humanité de survivre mais d'évoluer
                 en conscience à la veille de s'expanser dans le cosmos.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 Yves D. - 13/01/1998 13h44 HNE (#259 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde.

                 Une brève apparition, entre des retours spasmodiques de courant électrique.
                 Nous (ma famille) sommes demeuré sans électricité durant les trois derniers
                 jours, sans parler des nombreuses interruptions précédentes et présentes, ainsi
                 que des difficultés déjà bien connus de tous et de toutes. Mais, c'est encore bien
                 minces comparativement à ce que d'autres peuvent vivre.

                 Bonjour "Tous pour un", il est vrai que le Communion n'est pas que spirituelle.
                 Toutefois, les épreuves que le peuple "Québécois" vit en ce moment, se situent,
                 je crois bien, bien au-dessus des idéaux politiques. Je suis de plus persuadé, que
                 bien peu de personnes s'arrêtent à faire la distinction entre les "bleu", les
                 "rouge", les "jaune", les "vert"... lorsqu'il est question de survie pour plusieurs
                 d'entre eux qui doivent combattre le froid qui s'abat contre eux, leurs familles,
                 leurs proches, leurs amis et leurs biens. Aucun d'entre eux ne s'attardent à la
                 "couleur" d'autrui; si chaque journée pouvait en être ainsi soit, d'être dénudée de
                 toute appartenance, alors point de rivalité existerait.

                 Sans vouloir même m'attarder à la politique (car la présence discussion en est
                 détachée), est-ce que la politique unie, approche ou au contraire sépare les gens
                 du but harmonieux visé par la communion universelle. Effectivement, avant
                 même de penser d'atteindre les "hauteurs spirituelles", ne suffit-il pas aussi de
                 respecter l'opinion d'autrui (même si elle est divergente à la nôtre). Il y a-t-il un
                 parti politique, une institution, ou même un organisme qui peut affirmer qu'il est
                 le seul à détenir la vérité. Je crois bien que non, car tous et chacun ne
                 détiennent qu'une portion de vérité qui se limite à leur propre vécu tout en ne
                 tenant pas parfaitement compte du vécu voisin (qui est tout aussi valable).

                 Il nous reste donc, essentiellement, de s'efforcer à s'évertuer à, non pas imposer
                 sa propre vision de la vérité à l'autre, mais plutôt à équilibrer les divers points de
                 vue pour qu'ils convergent vers la Source Première soit, le Dieu de notre coeur,
                 pour que finalement, tous et chacun puissions vivre dans une parfaite, ou sinon
                 vers un harmonisation en voie de le devenir. Personne n'a tort et personne à
                 raison: s'agit-il encore d'en saisir les règles.

                 Tels les rayons du soleil, chaque rayon diffère entre eux. Un rayon peut
                 apparaître plus brillant à l'un tandis qu'un rayon distinct peut paraître encore plus
                 évocateur pour le voisin. Selon l'angle d'observation, chacune des descriptions
                 ne sera jamais identique. Pourtant, ces rayons proviennent d'Une Seule et
                 Unique Source. C'est le propre de la psyché humaine de considérer que la vision
                 individuelle est supérieure à celle de toute autre différant à la sienne.

                 Pour évaluer, comprendre et assimiler toute information, il faut expérimenter,
                 peu importe la fausse apparence de qualité, qu'elle soit bonne, mauvaise,
                 médiocre ou sublime. La grâce, les excuses, les remerciements, les reproches
                 constituent tous en soi des influences suggérant indirectement que leurs auteurs
                 détiennent en eux un discernement infaillible. L'expérimentation, peu importe la
                 voie, aiguise notre personnalité pour l'amener ultimement vers La
                 Conscientisation Totale qui nous réunira tous enfin.

                 (suite message 257)

                 Yves D. - 13/01/1998 13h46 HNE (#260 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Efforçons-nous donc d'entreprendre constamment sans arrêt tous les efforts
                 inimaginables pour atteindre ce but et, accueillons donc généreusement avant
                 tout dans notre propre coeur, tout ce qui peut nous sembler contraire à nos
                 préceptes, pour laisser tranquillement apparaître le chemin véritable vers la Voix
                 Divine et non celle de l'espèce humaine.

                 Le jour où aucune quête de pouvoir sur autrui existera, alors nous pourrons enfin
                 affirmer que l'être humain est prêt. Il aura vaincu ses impuretés; il aura enfin
                 transmuté l'individualité pour la collectivité. Il pourra par la suite étendre cette
                 transmutation à l'échelle planétaire pour enfin la fusionner dans l'Amour
                 Universel.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 Yves D. - 15/01/1998 17h18 HNE (#261 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Salut tout le monde,

                 Amor, Claude a répondu en "Maître" à tes questions précédentes et, ses
                 réponses dévoilaient encore un peu plus sa compétence spirituelle.

                 Si vous me le permettez, j'ajouterai, à cette base, une seconde couche de lustre
                 à notre parvis spirituel communautaire.

                 Dans le cercle évolutif, malgré les apparences trompeuses de la réalité humaine,
                 la régression est impossible. La conscience de l'être, comme La Conscience
                 Universelle, est toujours en continuelle progression. La stagnation est contraire
                 au mouvement et, La Conscience Universelle est donc par conséquent sans
                 cesse en perpétuel mouvement.

                 Ce mouvement ne s'exprime pas sous la même mobilité tridimensionnel auquel
                 nous sommes si familier (au point d'en oublier les autres dimensions...) mais
                 plutôt sous une essence vibratoire interpénétrante, constituant ainsi, entre autre,
                 nos propres dimensions. Les vibrations du clavier cosmique, dont leurs nombres
                 ne sont limités que par la compréhension humaine, irradient tous les univers.
                 Elles se déplacent, se regroupent, s'éloignent sans pour autant se détacher du
                 Point Originel elles pénètrent et interpénètrent sans cesse tout ce qui peut
                 exister et tout ce qui permet d'exister: matière inanimée comme animée. Elles
                 constituent un mode d'expression du Dieu de notre coeur.

                 Que ce soit dans le monde matériel ou le monde spirituel, ce sont ces vibrations
                 cosmiques qui permettent aux conditions de se manifester. Sans ces vibrations
                 cosmiques, aucune condition ne serait perceptible et, pour qu'il y ait perception, il
                 doit y avoir sensibilité... et une Conscience Collective apparue pour
                 expérimenter, analyser et interpréter cette sensibilité.

                 L'âme humaine se détacha de cette Collectivité pour expérimenter la sensibilité.
                 Au cours de ses nombreuses expérimentations, l'âme individuelle n'oubliera
                 absolument rien. Elle accumulera, compilera et assimilera toutes les informations
                 vécues au bénéfice de sa propre conscientisation de même que pour le bénéfice
                 de la Conscientisation de l'Ensemble. Seule la mémoire humaine oublie; l'Âme
                 Collective, par contre, sait tout et conserve tout ce qui est expérimentée
                 individuellement et globalement car elle est une partie du Tout: indétachable et
                 inséparable du Tout.

                 Le karma est un outil positif qui stimule l'âme individuelle afin qu'elle ne puisse
                 s'éloigner de l'Essence qui féconde ses manifestations. Sans ce rappel constant,
                 les âmes stagneraient et, la Spirale Évolutive pourrait en être ralentit.
                 Ultimement, le mouvement ascendant pourrait potentiellement être exposé à un
                 arrêt évolutif.

                 Aucun ne peut affirmer si la conscience humaine ne peut être soustrait d'un tel
                 arrêt. Toutefois, La Conscience Cosmique, Elle, peut choisir d'exprimer
                 autrement Sa Sensibilité sous d'autres formes d'expressions. Rien ne se perd,
                 rien ne se crée. La Conscience Cosmique n'a rien à perdre ni davantage à
                 gagner; Elle Est au-delà des concepts, des formes et du temps: Elle EST, Il
                 EST.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves.

                 Amor - 16/01/1998 00h22 HNE (#262 of 576)

                 Bonjour à tous et à toutes,

                 ... et un cordial MERCI à Claude M. et à Yves pour leurs explications et leurs
                 "enseignements" très sincèrement appréciés.

                 De manière à pouvoir mieux assimiler vos propos, je sens le besoin de
                 "décrocher" temporairement afin d'amorcer une période de réflexion silencieuse.
                 Je continuerai cependant à "communier" avec vous en lisant vos écrits avec
                 toujours autant de plaisir.

                 Salutations à Rock et à Christian.

                 Amitiés!

                 Claude M~ - 16/01/1998 01h06 HNE (#263 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Amor, je vais quand même continuer à répondre à tes questions sur le karma et
                 la ré-incarnation, que d'ailleurs plusieurs se posent. Je vais, comme dirait Yves,
                 poser une première couche de fond - en espérant que d'autres viendront poser
                 les couches de "finition".

                 Comme je l'ai déjà dit dans un autre forum (maintenant effacé), parler de l'âme
                 comme parler de Dieu est, pour ainsi dire, impossible car l'un et l'autre se situent
                 au-delà de ce que le mental peut saisir, évaluer, diviser pour mieux comprendre.

                 Les propos qui suivent sont donc, comme tous ceux que j'ai tenus à date sur ces
                 sujets "difficiles", à lire avec les yeux de l'âme. Il faut lire entre les lignes et
                 ressentir que toute cette grille qui croise beaucoup d'enseignements a comme
                 avantage de rassurer le mental ainsi que d'éveiller l'intelligence du Coeur.

                 Si ta question # 3 est vraiment: "Avons-nous le choix de nous incarner? Je dirais
                 oui car, "au début", l'âme a la liberté de "descendre" - ou pas - dans la
                 Manifestation. C'est une décision qu'elle a le pouvoir de prendre. D'ailleurs,
                 évoluant au niveau du divin, elle a tous les pouvoirs et toute liberté.

                 Si tu voulais plutôt dire: "Avons-nous le choix de nous ré-incarner?" Là, la
                 réponse est différente. Dans un premier temps, je dirais non. Pourquoi? Parce
                 que durant une incarnation, par nos désirs non-assouvis, (nos projets
                 non-réalisés, nos idéaux non atteints, etc), nous faisons comme des "entrées"
                 dans le grand registre céleste (appelé aussi le plan du causal, ou les archives
                 akashiques), entrées qui nécessiteront bien des incarnations pour qu'elles soient
                 toutes réalisées ou expérimentées. C'est comme si on semait des graines qui,
                 n'ayant pu pousser dans cette vie-ci, auront besoin d'autres vies pour germer et
                 croître à leur pleine maturité. A ce moment, l'âme n'a donc plus le choix, elle
                 devra se ré-incarner pour mener à terme tous ses désirs de réalisation qui sont,
                 en somme, des actes de création individuelle et collective.

                 Mais, à la longue, son désir d'incarnation se "refroidit", d'autant plus que
                 l'incarnation représente une réduction de la conscience (divine). Yves ne m'en
                 voudra pas, j'espère, de reprendre cet exemple (lui aussi effacé). L'âme, qui
                 s'incarne, est un peu comme ce plongeur sous-marin qui doit endosser un lourd
                 scaphandre pour aller plus bas. Il est bien sûr plus limité dans ses mouvements...
                 ce qui ne réduit en rien son émerveillement devant les beautés du fond marin.
                 Après plusieurs roues d'incarnations, c'est comme si l'âme se lassait (c'est une
                 image) d'autant plus que "le fond" commence à être passablement pollué.

                 Bouddha, à ce propos, disait: "L'Etat final, c'est l'état de non-désir". Par cela, il
                 entendait que lorsque nous n'aurons plus de désir pour nous réincarner, ce sera
                 la fin de nos incarnations. J'ajouterais... bien sûr, à moins que quelques bonnes
                 vieilles dettes karmiques nous obligent à revenir pour les régler.

                 Eh oui, autant que les désirs, le karma négatif crée des graines pour de futures
                 incarnations. C'est ainsi que l'âme n'a plus le choix, qu'elle doit nécessairement
                 revenir ici-bas pour balancer ou neutraliser ce karma négatif résiduel, stocké
                 dans le grand livre (de Saint-Pierre!?!) depuis moult incarnations.

                 Mais, Dieu étant bon, il nous a donné`des moyens de balancer tout ce karma
                 accumulé et de libérer l"âme de l'emprise que la Matière a sur elle en l'obligeant
                 à "revenir". Un initié dirait: il s'agit tout simplement d'épurer le causal (ce grand
                 registre, cet akashat...) Mais, comment faire quand on n'est pas un initié?

                 (à suivre)

                 Claude M~ - 16/01/1998 01h12 HNE (#264 of 576)

                 (suite)

                 En voici une façon. Lorsque, par Amour pour l'Ensemble, l'être humain se
                 recueille, entre en lui-même et communie avec le divin en activant le Feu sacré
                 de son Coeur, la Lumière alors générée purifie tous les plans de conscience et
                 forcément efface (transmute) le résidu karmique individuel et collectif qui
                 s'accumule dans les akashats ou le grand livre du causal.

                 Comme la prière, la méditation ou la contemplation, la Communion - ce rituel de
                 transmutation - est un pouvoir divin donné aux femmes et aux hommes de bonne
                 volonté, pour qu'ils puissent - au seuil du troisième millénaire - alléger le poids
                 karmique de l'Ensemble et ainsi éviter une brisure dans la courbe de l'évolution
                 de l'humanité.

                 Au fait, qu'arrive-t-il quand une âme a balancé tout son karma et qu'elle n'a plus
                 de désir pour s'incarner ? Elle a alors le choix de poursuivre son
                 "expérimentation" sur d'autres plans de conscience, si elle n'accepte pas -
                 librement - de se ré-incarner sur terre pour venir y aider les humains qu'elle a si
                 bien ressentis et dont elle connaît tout le potentiel physique, psychique et
                 spirituel.

                 Chère Amor, si tu n'as pas d'autre question et si personne sort son pinceau, dans
                 une autre "couche de base" donnée dans une pièce adjacente, j'aborderai l'objet
                 de ta parenthèse à la question 3, c'est à dire: qu'en est-il du voile qui recouvre la
                 mémoire de nos incarnations antérieures, et ensuite je passerai à la question #4.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 Claude M~ - 16/01/1998 14h44 HNE (#265 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Selon Amor...."ayant perdu toute mémoire de nos vies antérieures, et n'ayant
                 aucune idée de ce que nous sommes venus faire dans cette vie, c'est une
                 décision qui... paraît bien risquée!)

                 Si ce n'est pas aller trop vite, je vais donner une première couche (comme dirait
                 Yves) et survoler la problématique du karma accumulé et des vies antérieures
                 dont, en général, nous n'avons pas souvenance.

                 Déjà, Yves a apporté de l'eau au moulin de notre compréhension en disant: "Au
                 cours de ses nombreuses expérimentations, l'âme individuelle n'oubliera
                 absolument rien. Elle accumulera, compilera et assimilera toutes les informations
                 vécues au bénéfice de sa propre conscientisation de même que pour le bénéfice
                 de la Conscientisation de l'Ensemble. Seule la mémoire humaine oublie..."

                 En général, l'individu n'a pas souvenance du karma (positif et négatif) qu'il a
                 accumulé dans ses vies passées et qui fait qu'il se retrouve aujourd'hui, ici et
                 maintenant, exactement où il se trouve. Et ce n'est pas un manque ou une
                 faiblesse dans le plan "divin" (si je puis me permettre). Pourquoi ? Parce que,
                 quel que soit son niveau de conscience et/ou son handicap, l'être humain a tout
                 en lui-même pour faire de sa vie présente, une "réussite" - pour lui-même et
                 pour les autres (car il peut même servir de modèle). Peut-être aura-t-il à
                 "travailler" plus fort que d'autres mais, une chose est certaine, la tâche ne sera
                 jamais au-dessus de ses forces. Et quand il aura totalement accepté "son"
                 épreuve (car c'est la sienne), elle ne fera plus obstacle à son épanouissement.

                 Le risque pressenti par Amor est bien réel car l'individu - refusant par ignorance
                 son karma individuel et collectif (c'est le cas en général) - encourt de cumuler
                 un nouveau karma et de s'engager encore plus profondément dans la roue des
                 incarnations dont il ne peut plus sortir. Il souffre de plus en plus; il se croit la
                 "victime" de ce qui lui arrive, la faute de son malheur reposant bien sûr sur les
                 autres et son environnement; sa vie devient une cellule, un enfer qu'il se crée et
                 dont il est prisonnier. Certains diraient que c'est la victoire de la Matière sur
                 l'Esprit.

                 Mais, cet individu a pourtant en lui la clé de sa délivrance, c'est l'ouverture à sa
                 dimension spirituelle. Chacun, au cours de sa vie, est sollicité par l'appel de
                 l'âme. Ca se fait par une réflexion profonde qui monte soudainement
                 d'elle-même, ou par un cri que l'individu en détresse lance soudainement... à
                 Dieu et qui ne reste jamais sans réponse. Il n'y a pas de hasard. Peut-être l'éveil
                 sera le résultat d'une lecture, ou l'entrée dans son entourage d'un être éclairé et
                 éclairant, d'un modèle. Les voies du Seigneur sont multiples. Mais chacun, au
                 cours de sa vie, a plus d'une occasion d'entrevoir la Lumière, d'être re-brancher
                 sur la dimension spirituelle de son être... sur l'Amour qui brille telle une petite
                 flamme au centre de son Coeur. C'est au niveau de l'âme (du divin) que réside
                 la force d'accepter le karma individuel et collectif... et de s'en libérer en
                 l'assumant.

                 (à suivre)

                 Claude M~ - 16/01/1998 14h46 HNE (#266 of 576)

                 (Suite)

                 Par contre, ceux et celles qui avancent sur la Voie de la conscience, apprennent
                 qu'il existe des moyens pour aller lire dans "le grand livre céleste", d'aller
                 décrypter au niveau du causal (ou des akashats) le "running bill" qu'on y a établi
                 et d'y voir là aussi - entr'autres - les vies antérieures qui furent pour eux les plus
                 significatives. C'est ainsi que par des techniques et des moyens psychiques (par
                 exemple, la régression) ou spirituels (...le voyage de l'âme), l'initié entre en
                 contact avec les niveaux supérieurs de son être et en tire une grande
                 connaissance.

                 (Attention ici à ceux et celles qui - par simple curiosité - font des régressions
                 avec l'aide de n'importe qui. Il y a là un grand risque que des informations
                 fausses découlant d'une mauvaise interprétation, lance le "curieux" sur des
                 pistes entraînant un lot de nouveau karma négatif).

                 Ceci dit, la grande Voie des initiés, à laquelle on accède par un porte
                 extrêmement étroite à cause des difficultés qu'elle représente et des qualités
                 exceptionnelles qu'elle requiert de l'apprenti, quoique ouverte à tous - n'est pas
                 pour tous.

                 Il est cependant rassurant de savoir que pour faire un beau voyage, il n'est pas
                 nécessaire de connaître comment exactement fonctionne le moteur de la
                 voiture. Et ce n'est pas tout le monde qui se sent appelé à travailler à
                 sur-multiplier les forces du moteur.

                 Ainsi, la Connaissance nécessaire à la réalisation de l'être est donnée à la
                 femme et à l'homme de bonne volonté qui active et laisse simplement s'exprimer
                 l'Amour qui jaillit de son Coeur. Cette messe quotidienne dont on est l'officiant
                 hausse son propre niveau de conscience et celui de la collectivité humaine (qui
                 présentement en a bien besoin).

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 un peu de lumière - 17/01/1998 00h17 HNE (#267 of 576)

                 Cher Claude,

                 je trouve vos propos très nébuleux et pontifiants. Y aurait-il moyen de
                 vulgariser, s'il-vous-plaît.

                 S'il fallait suivre votre raisonnement à la lettre, seuls les super intelligents
                 pourraient parvenir à un si haut degré de connaissance.

                 Soyez prudent dans vos énoncés.

                 Regardez et écoutez l'état de la planète. C'est la guerre dans plus de cents pays.
                 Donc, le niveau de conscience de l'Humanité doit être bien bas.

                 Vos raisonnements sur le Karma ne rejoignent pas totalement les
                 enseignements immémoriaux des Sages.

                 Soyez plus nuancé, s.v.p.

                 Merci.

                 J'attends une réponse - 17/01/1998 01h27 HNE (#268 of 576)

                 Je travaille avec des Sidéens depuis quelques années.

                 J'ai eu plusieurs confidences d'homosexuels masculins qui me confient leurs
                 détresses, leur solitude...

                 Les grandes religions condamnent l'homosexualité en tant que perversion de
                 l'âme ou du désir. Plusieurs courants de pensée condamnent également
                 l'homosexualité où ils détectent: profond narcissisme, peur de l'autre (la femme),
                 incapacité psychologique d'assumer son être masculin, etc...

                 En côtoyant les homosexuels, je m'aperçois que la grande majorité sont des
                 humains profondément malheureux et je les sens comme des "âmes égarées"
                 qui auraient perdu les clefs de leur être profond.

                 Quelqu'un de ce forum, dont j'apprécie les interventions, peut-il nous éclairer sur
                 les causes de l'homosexualité?

                 Je suis convaincu qu'il y a une cause bien plus profonde qu'une simple
                 "orientation sexuelle". Mais je n'arrive pas encore à nommer cette souffrance
                 que ces homosexuels expriment sous forme de culpabilité, de désirs toujours
                 inassouvis, de repli sur un univers à saveur uniquement masculine.

                 Quelqu'un peut-il nous éclairer sur ce sujet?

                 Merci à l'avance.

                 B¤, Rock - 17/01/1998 23h28 HNE (#269 of 576)

                 Beau bonjour à vos tous amis visibles & invisibles.

                 Ouf! Quelle belle expérience à la fois traumatisante et enrichissante.

                 Et oui!--- 11 jours passé avec ma propre famille sans électricité, ni internet, ni
                 télévision etc....

                 Un retour aux sources quoi, ou l'homme doit combattre et s'unir pour survivre.

                 Qu`elle belle solidarité québécoise enfin retrouvée grâce à ce dérèglement
                 atmosphérique.

                 Qu'elle importance prémordialle retrouvée et recherchée ardamment, pour le
                 feu de bois ainsi que la nourriture et l'eau, des choses si abondantes pour nous
                 les Québecois en temps normal.

                 Merci à tous ceux et celles qui ont et qui sympatisent encore pour les hommes ,
                 les bêtes et le monde végétal qui souffrent affreusement actuellement encore
                 pour 9 jours.

                 La panne de Montréal et des environs immédiats, étant terminée constatons et
                 faisons un examen de conscience sur le monde de la consammation (voir des
                 affaires) dans lequel nous sommes baigné.

                 Écouter la télévision et la radio et examiner les journaux qui nous assaillent
                 continuellement de leur publicité nous incitant à la consommation et non à la
                 communion.

                 Visualisons le Québec et surtout le triangle noir dans une flamme regénératrice
                 et chaleureuse afin que tous ceux qui vivent ces pénibles moments puissent
                 sentir qu'ils ne sont pas laissés pour comble dans cette terrible épreuve.

                 Paix , amour, et chaleur à tous !

                 ------Rock B¤

                         fleur de lis - 20/01/1998 00h33 HNE (#270 of 576)
                         asv: 18/g/St-Hubert ¡Tengo ICQ! #8339226\ "..."

                 C'es-tu une secte, une philosophie ici je sais pas je ne connais pas ces termes
                 aux allures ésotériques. Je veux savoir c'est quoi ici, en termes clairs svp.
                 Merci.

                 Claude M~ - 21/01/1998 20h09 HNE (#271 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Je m'adresse d'abord à "Un peu de lumière" et "Fleur de Lis" . Je peux
                 comprendre qu'il vous est difficile de vous insérer dans cette discussion; c'est un
                 peu comme si vous sautiez à bord d'un train en marche. Je vous proposerais
                 plutôt de lire les messages précédents à compter du premier. J'ai l'impression
                 qu'alors, le côté nébuleux de certains de mes propos s'éclairerait. Quant au côté
                 qui vous semble pontifiant ou sectaire, sachez que je ne vends rien, j'énonce ici
                 un enseignement qui, tout en les recoupant, s'éloigne parfois des enseignements
                 millénaires qui ont "servi" l'humanité jusqu'à ce jour. La compréhension évolue
                 et la réalité d'aujourd'hui oblige.

                 Quant à "J'attends une réponse", je vais revenir sous peu avec une approche
                 plutôt rassurante qui apportera, à plusieurs, je crois, un éclairage nouveau sur
                 l'homosexualité.

                 Pour l'instant, je relance la discussion en proposant un point de vue sur une
                 double interrogation énoncée par Amor dans une de ses interventions
                 précédentes.

                 Amor dit: " ... devenir "...la parcelle de Dieu incarnée dans sa Manifestation,
                 objectif que tout être de bonne volonté peut atteindre". Mais...

                 1) la bonne volonté suffit-elle?

                 Toute femme ou tout homme de bonne volonté qui écoute la petite voix en lui
                 qui le guide sur le chemin joyeux de l'Amour, de l'ouverture aux autres, de
                 l'écoute, de la compréhension, de l'indulgence, de la commisération, de la
                 tolérance, du pardon, de la créativité dans l'Esprit, du courage, du partage, de
                 l'harmonie (ou de toute autre qualité énergétique de l'Amour), est assurément à
                 l'écoute du Divin qui est en lui. Et quand le Divin se manifeste ainsi par nos
                 pensées et nos actions, nous sommes véritablement "une parcelle opérante de
                 Dieu incarnée dans Sa Manifestation".

                 2)Amor poursuit en disant: "Tant d'avenues différentes nous sont proposées, et il
                 est si facile de s'y égarer!"

                 Eh oui ! Les voies qui mènent au Seigneur sont multiples. Il ne faut cependant
                 pas trop craindre de s'engager... mais après avoir bien ressenti. C'est comme si
                 nous nous trouvions sur une grande place publique entourée de restaurants
                 offrant diverses cuisines et de qualité inégales. Il serait regrettable de rester au
                 centre de la place, préférant crever de faim plutôt que de risquer de ne pas être
                 entré dans le meilleur établissement. Je crois qu'on doit aller voir, lire le menu,
                 ressentir si l'atmosphère est à la joie et la clientèle heureuse et épanouie.

                 (à suivre)

                 Claude M~ - 21/01/1998 20h13 HNE (#272 of 576)

                 (-Suite)

                 Si on choisit une Voie spirituelle, on doit ressentir tout de suite si elle est bonne
                 pour nous, si spirituellement elle nous nourrit, si on y évolue dans l'harmonie
                 avec soi-même et avec les autres, dans l'équilibre et la liberté, enfin si elle nous
                 permet vraiment d'avancer... Et quand on a l'impression de ne plus avancer, on
                 se lève, on sort et on reprend la route, une route longue, tortueuse, remplie
                 d'embûches - tout autant d'expériences qui, jour après jour, font reculer les
                 frontières de notre ignorance. C'est ce qu'on appelle "cheminer".

                 Le cheminement se termine avec la rencontre du Maître qui conduit l'élève au
                 centre de son propre Coeur où réside le Divin. L'élève apprend alors qu'il est la
                 Lumière qu'il cherchait à l'extérieur de lui-même. Il réalise alors qu'il est la
                 cathédrale vivante. Qu'il est l'autel du sacrifice. Qu'il est incarnation de l'Amour.
                 De ce jour, il devient son propre maître.

                 Il faut dire aussi que lorsqu'on prend la décision de travailler à hausser son
                 niveau de conscience, à évoluer spirituellement, à s'engager dans le quotidien à
                 oeuvrer pour le triomphe de l'Amour, on s'associe à des énergies subtiles et on
                 reçoit une aide "d'en-haut". Il suffit de rester bien à l'écoute de son "ressenti" qui
                 - plus que le mental - est sensible à la communication avec les Êtres d'Amour
                 qui évoluent autour de nous dans les niveaux subtils. Les occasions de hausser
                 son niveau de conscience vont être fournies. Reste à bien les discerner.

                 Il ne faut pas se le cacher, tout Voie spirituelle est difficile car elle exige du
                 détachement, de l'abnégation et beaucoup de persévérance.

                 En terminant, j'abonde dans le sens de Rock qui nous propose d'inonder du Feu
                 sacré de notre Amour les sinistrés du Triangle noir (privé d'électricité depuis si
                 longtemps) pour que le courage, la patience et surtout l'espoir d'un retour à la
                 normale ne leur fassent pas défaut.

                 Dans l'Amour et le partage. Claude M~

                         fleur de lis - 22/01/1998 22h08 HNE (#273 of 576)
                         asv: 18/g/St-Hubert ¡Tengo ICQ! #8339226\ "..."

                 Bonsoir Claude,

                 J'ai lu quelques précédentes discussions pour mieux m'y retrouver, mais j'en lirai
                 davantage quand j'aurai envie de lire vraiment. Je vous remercie de votre
                 réponse très détaillée comme on en voit beaucoup ici. C'est juste comme un peu
                 décourageant de lire un texte aussi long car c'est plus difficile d'assimiler toute
                 l'information pour en discuter ensuite. Excusez-moi.

                 Quant au sujet énoncé par Amor, je deteste l'abondance des voies proposées qui
                 force notre indécision, qui désillusionne de nos principes, qui crée des conflits,
                 qui nous laisse avec des bibittes dû lorsque l'on subit notre impuissance face aux
                 événements, il semblerait qu'il faille toujours deviner l'inconnu et accepter
                 tristement de perdre ce qui nous est le plus cher et plus encore peut-être... Et
                 quand l'on commence à comprendre et à évoluer, il est encore difficile
                 d'expliquer le comment et pourquoi des choses à un plus jeune pour l'éviter de
                 souffrir.

                 Autrement dit, sommes-nous condamné à souffrir une perpétuelle ignorance qui
                 permet à la vie de se jouer de nous?

                 Claude M~ - 23/01/1998 23h37 HNE (#274 of 576)
 
 

                 Claude M~ - 23/01/1998 23h44 HNE (#275 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Fleur de Lis, je vais te revenir, bientôt. Mais pour l'instant, je vais répondre à
                 celui qui signe: "J'attends une réponse".

                 Tenez-vous bien car ça va peut-être donner un grand coup dans les préjugés de
                 ceux et celles qui voient dans l'homosexualité quelque chose d'effrayant, de
                 pervers, de déviant, de maladif, de dangereux, de condamnable, etc.

                 L'homosexualité en soi n'a droit à aucun de ces qualificatifs. Le seul dont elle
                 peut se réclamer c'est celui d'être "a-normale", c'est à dire en dehors de la
                 norme, cette "norme" qui fait que tout ce qui est en dehors d'elle est suspect et
                 inquiétant.

                 On... (exclut la personne qui parle), on naît homosexuel comme on naît gaucher,
                 avec des yeux bleus ou avec des cheveux roux.

                 Cette conviction, je l'ai toujours eue mais elle me fut confirmée, il y a de cela
                 près de 20 ans, quand je réalisai un documentaire, à la radio de Radio-Canada,
                 avec un certain docteur Gagnon qui, nous livrant le résultat des recherches qu'il
                 poursuivait avec des collègues, nous apprit que le caractère sexuel d'un être
                 humain mâle ne se détermine pas seulement à la présence d'un pénis mais serait
                 plutôt la résultante du jeu et de l'inter-relation de neuf autres niveaux "sexués"
                 qui se manifestent à l'intérieur de l'individu, au niveau du cerveau qui est
                 différent, des glandes endocrines qui ne réagissent pas tout à fait de la même
                 façon chez un homme que chez une femme, etc.

                 Autrement dit, un homme qui a, en lui, par exemple, sept niveaux masculins et
                 deux féminins, sera très "mâle" - donc porté vers les femmes - plus que celui qui
                 aurait exactement le contraire, qui serait donc plus "féminin" et, forcément,
                 plutôt porté vers les hommes... naturellement.

                 Selon ce chercheur de... l'Université de Montréal (si j'ai bonne mémoire), le
                 caractère sexuel d'un être humain serait "inné" donc "naturel", comme la couleur
                 des yeux ou la forme de la figure. Il n'y aurait donc pas là matière à culpabilité,
                 encore moins à condamnation.

                 Alors, pourquoi, comme l'affirme notre interlocuteur: "Les grandes religions
                 condamnent l'homosexualité en tant que perversion de l'âme ou du désir?"

                 Par ignorance. Le fait que l'homosexualité se soit aussi particulièrement
                 manifestée au moment du déclin des grandes civilisations apporta certainement
                 beaucoup d'eau au moulin de ses détracteurs. Il n'y avait là qu'un pas à faire
                 pour affirmer que l'homosexualité fait partie de la "décadence" d'une société
                 comme celle d'un individu. Mais, il faut distinguer entre une nature
                 "homosexuelle innée" et la fornication homosexuelle contre-nature à haute
                 échelle, cette recherche malsaine et excessive du plaisir sexuel sous toutes ses
                 formes qui marqua, entr'autres, la décadence de l'Empire romain.

                 L'homme et la femme qui naissent homosexuels doivent apprendre à s'accepter,
                 comme s'ils étaient nés avec un nez camus ou avec des oreilles un peu
                 décollées. Et nous, vis-a-vis eux (ou elles), nous devons les accepter tels qu'ils
                 sont et les respecter; nous devons aussi comprendre leur détresse et leur
                 solitude car il n'est jamais facile d'être a-normal (non dans la norme).

                 Je sais que ce texte va soulever beaucoup de controverse mais quelqu'un a
                 frappé à ma porte et... j'ai ouvert. Dans l'Amour et le partage. Claude M~

                         fleur de lis - 24/01/1998 15h58 HNE (#276 of 576)
                         asv: 18/g/St-Hubert ¡Tengo ICQ! #8339226\ "..."

                 Bonjour Claude,

                 Dans la parenté chez nous il y a des homosexuels et personnellement je suis de
                 ceux qui accepte cette réalité. En autant qu'on s'écoeure pas entre "orientés"
                 différents...

                 alp

                 Fleur de lys

                 Zachée - 24/01/1998 21h59 HNE (#277 of 576)

                 Jésus c'est mon idol. C'est vrai, j'suis abonné à la bible. J'habite à Nazareth. J'ai
                 même créé une prière en hébreu:

                 Latsneiutr fitpesmt rasfenf girdmy goieyd gaansm pettwrq jdtevs jkeoir ahjdge
                 jurebd peiqaj ury ekd hpreso jrutma flahen blarhen

                 Rhâh

                 Si il y en a qui veulent parler de Dieu, demandez le moi.

                 Jesus - 24/01/1998 22h55 HNE (#278 of 576)

                 S.V.P.

                 Du respect pour mon père. Si il n'avait pas créé cette terre . Vous ne seriez pas
                 ici . Si vous ne changer pas le comportement de la civilisation, je parle au Père
                 pour qu'il ramène Noé

                 Yves D. - 25/01/1998 10h10 HNE (#279 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde,

                 Depuis quelques jours déjà et pour encore quelques temps, mes occupations
                 professionnels ont empiétés et empièteront encore sur ma disponibilité
                 personnelle...; désolé pour les effets engendrés par mon absence dans les
                 discussions. Cette condition m'aura orientée indirectement vers une réflexion
                 intérieure afin que je saisisse le déroulement des derniers événements qui ont
                 entraînés une ambivalence non-contrôlée.

                 Avant même que Christian, Rock et Amor songe à s'éloigner de ce site pour
                 méditer sur eux-mêmes ainsi que sur ce qui "les entourent et le pénètrent",
                 depuis déjà longtemps se profilait une trame pour que je m'en éloigne également,
                 et ce, depuis les dernières discussions de ce dossier maintenant disparues... De
                 plus, sans la prose pour évoluer et, liée par le silence, alors mieux vaut donc que
                 je me consacre à ce qui s'éloignait de moi: c'est maintenant clair.

                 Je suis persuadé que mes grands amis Claude et Christian déchiffreront toutes
                 ces "interlignes" et qu'ils ne m'en voudront pas trop... J'espère également qu'il en
                 sera ainsi pour vous tous et vous toutes. Sachez que mon absence ne fera
                 qu'augmenter ma présence en pensées à vos côtés ainsi qu'avec tous les autres
                 n'ayant point de lien avec ce médium informatique. Entre temps,
                 imprégnez-vous des mots de Claude et de Christian, ainsi que de bien d'autres;
                 ils seront levain dans votre conscience.

                 L'obscurité de la grotte requiert d'être habitée. À l'instar de "L'ermite" qui
                 "sortait" pour sonder l'air à l'extérieur de sa demeure, "j'entre" pour veiller au feu
                 qui, sans cesse, combine humidité et sol, modulant ainsi l'expression de la
                 Vitalité.

                 Cette extériorisation m'aura permis de prendre conscience de principes que je
                 n'avais pas encore assimilés. Sortir au grand jour, afin de déposer un regard sur
                 ces pierres qui, du fond de mes poches, semblaient pourtant être suffisamment
                 polies, m'aura rappeler ce à quoi je dois me consacrer.

                 Sur ce mes amis, sans être là, j'y serai tout de même. N'ayez crainte, j'irai, de
                 temps à autre, jeter un regard à l'extérieur pour vous rappeler que je veille...
                 Mille excuses, le retrait m'appelle... Je ne dois plus prêter sourdes oreilles à
                 cette petite voix qui tire sur la couverture pour rétablir les conditions...

                 Comme je vous l'ai déjà exprimé en fin d'année 1997, <<Que chaque Souffle
                 pénétrant votre être, puisse maintenant exprimer l'Amour Universel entre vous
                 et tous les êtres; ainsi sera enfin l'Accomplissement si espéré par tant de
                 générations précédentes. Si tous et toutes, inscrivent, dans leurs pensées, ce
                 germe dans leur conscience, alors, de cette action, s'épanouira L'équilibre. Qu'il
                 en soit ainsi!>>.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes.

                 Votre ami, Yves, alias "L'ermite".

                              Christian L. - 25/01/1998 15h41 HNE (#280 of 576)
                              L'Amour nous rend non seulement humains, mais aussi
                              frères et soeurs.

                              Salut Yves !

                              Merci de m'avoir permis de grandir !

                 En espèrant de futurs contacts entre nous,

                 Christian

                 jesus - 25/01/1998 16h19 HNE (#281 of 576)

                 Mes exuses pour le message # 275 La "farce platte" était complètement
                 déplacée. Je voulais seulement répondre du tac au tac au message #274. À
                 l'avenir j'écrirai sous mon vrai nom et je maintiendrai la philosophie des
                 discussions.

                 Merci.

                 Claude M~ - 26/01/1998 00h44 HNE (#282 of 576)

                 Sur la place publique, chacun s'amène, écoute ou prend la parole et se retire
                 quand bon lui semble.

                 Notre ami Yves prend aujourd'hui la décision de se retirer en amenant avec lui
                 cet Ermite qui, lui aussi, avait si belle conscience.

                 Souhaitons leur un bon retour au bercail, non sans les remercier pour leurs
                 propos pleins de Connaissance, de Sagesse et de Lumière.

                 Et, au plaisir de les revoir de retour parmi nous sous peu. - Claude M~

                 B¤, Rock - 27/01/1998 12h05 HNE (#283 of 576)

                 Bonne retraite Yves!

                 Ton verbe et tes connaissances manqueront à ce site.

                 J'ai l'impression que le message que tu m'avait adressé était en partie un
                 message que tu t'adressait intérieurement à toi-même n'est ce pas?

                 Tu es certainement sur la bonne voie car tu écoutes cette belle petite voie qui
                 nous habite tous je pense!

                 Beau et bon cheminement également à toi Yves!

                 --------Rock B¤

                         fleur de lis - 30/01/1998 22h18 HNE (#284 of 576)
                         asv: 18/g/St-Hubert ¡Tengo ICQ! #8339226\ "..."

                 Arrivederci Yves! Lumière, joie et sérénité!

                 Fleur de lys

                 Amor - 04/02/1998 15h16 HNE (#285 of 576)

                 Bonjour à vous tous,

                 A Claude M.: Vos messages 16 et 18 dans le forum "Visualisation", ainsi que 26
                 dans "Qu'il en soit ainsi" ont été grandement appréciés. Mille mercis de partager
                 ces précieux outils de Connaissance pour nous aider à faire du monde un monde
                 meilleur.

                 C'est juste une impression (peut-être n'est-elle pas fondée du tout), mais je sens
                 dans vos propos une certaine "urgence" à ce que des changements majeurs se
                 produisent dans nos vibrations individuelles et collectives, comme s'il y avait déjà
                 péril en la demeure. Etes-vous de ceux qui croient que des catastrophes
                 imminentes vont s'abattre à grand fracas sur notre planète? Déjà bon nombre de
                 personnes, par ailleurs saines et bien portantes, ressentent une sorte d'angoisse
                 très profonde liée à la fin du millénaire, sans pouvoir en expliquer l'origine. Un
                 certain nombre de prédictions vont également dans ce sens.

                 Si vraiment nous avons le pouvoir de changer les choses en émettant des
                 pensées positives, alors tant mieux. Oui! Allons-y, et transmutons en énergies
                 positives les énergies négatives qui nous assaillent de toute part. Mais, au bout
                 du compte, à l'échelle cosmique, cela peut-il changer le cours des événements?
                 Je veux dire que si les scénarios apocalyptiques que nous prédisent les "voyants"
                 et les livres sacrés doivent vraiment se réaliser, si nous devons vraiment faire
                 face à des calamités sans nom, qu'aurons-nous donc de si terrible à affronter
                 que nous ne connaissions déjà? La violence? La famine? La maladie? La
                 souffrance? La mort? C'est déjà le lot de beaucoup d'êtres d'humains, dans
                 certaines parties du monde où ils ont "choisi" de se réincarner. Alors quoi
                 d'autre? Que pourrait-il donc arriver de pire? Et puis d'ailleurs, en y pensant
                 bien, la mort n'est-elle pas simplement une transition, un passage d'un mode de
                 conscience à un autre? La mort n'est-elle pas l'aboutissement normal qui suit la
                 naissance, la croissance, la maturité et la dégénérescence dans ce grand cycle
                 de la Vie? Nous vieillissons constamment. Nous finirons tous par mourir un jour!
                 Et s'il faut en croire les enseignements des grands Initiés, la plupart d'entre nous
                 renaîtrons de multiples fois encore! L'Homme n'est-il donc pas éternel?

                 Que de questions, n'est-ce pas? Comme vous voyez, vous avez du pain sur la
                 planche pour encore longtemps {;-)

                 Dans une prochaine communication, auriez-vous l'amabilité de partager avec
                 nous votre définition de ce qu'est "l'Esprit", et pourriez-vous le mettre en relation
                 avec "l'Ame" et la "Matière"? Merci à l'avance!

                              Christian L. - 04/02/1998 21h20 HNE (#286 of 576)
                              L'Amour nous rend non seulement humains, mais aussi
                              frères et soeurs.

                              Salut Amor !

                              Je me permets, si tu veux, d'ouvrir la porte à Claude en
                 tentant de répondre à ta dernière question au sujet de l'Âme, l'Esprit et la
                 Matière. Claude pourra ajouter, enlever ou/et nuancer mes vues... ;-)

                 Selon moi, l'Âme est à la fois le coeur de notre Amour et l'enveloppe de cet
                 Amour. Il m'est difficile d'être moins conceptuel que ça, mais l'Âme est à la fois
                 le contenu et le contenant.

                 Quant à l'Esprit, il est la structure de cet Amour, de cet Âme. Ainsi, l'Esprit est
                 comme l'adn de notre Âme. L'Esprit est aussi la partie de notre être qui réfléchit
                 (par opposition à penser). Où chaque réflexion porte un code "génétique".
                 L'Esprit Saint est l'Esprit qui réalise que son code "génétique" est Amour, ainsi
                 son expression est Amour.

                 La Matière est la forme que cet Amour prend. Que l'on parle du corps de
                 n'importe quel être animé ou non ou d'un geste posé, il s'agit de Matière. La
                 Matière avec un M majuscule désigne habituellement une Matière consciente de
                 son Amour, c'est-à-dire, qui entretient un lien d'Amour avec l'Autre. Évidement
                 cette conscience ne se réalise qu'avec l'alignement de l'Âme, l'Esprit et la
                 Matière, Tous exprimant l'Amour. C'est à mon sens le "stade" d'évolution le plus
                 élevé sur notre plan d'existence.

                 Avec des questions je peux appronfidir un aspect pour l'éclaircir, mais voilà
                 l'essentiel de ma conception de ces trois volets de ta dernière demande dans ton
                 message #282.

                 Christian

                 Claude M~ - 05/02/1998 02h37 HNE (#287 of 576)

                 Salut à toutes et à tous. Salut Amor.

                 Merci Christian pour le partage que tu fais avec nous de ta vision de l'Ame, de
                 l'Esprit et de la Matière. J'espérerais que d'autres aussi, sur cette Place
                 Publique ouverte à toutes et à tous, nous fassent part de leur conception de ces
                 réalités énergétiques afin que nous puissions en discuter et en tirer une meilleure
                 connaissance.

                 Je m'avance à mon tour.

                 Il est dit qu'en Dieu, il y a trois personnes: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Si on
                 accepte ce principe trinitaire, on accepte aussi le caractère distinct de chacune
                 de ces trois "personnes divines" et le rapport qui existe entr'elles: le Père qui
                 crée, le Fils qui incarne l'Amour du Père et le Saint-Esprit qui gère cette divine
                 réalité dans la Manifestation. C'est pourquoi, ici-bas, quand l'Esprit-Saint se
                 manifeste, l'Amour est toujours présent et où il y a de l'Amour, c'est que
                 l'Esprit-Saint se manifeste. Cette trinité, qui à un certain niveau de conscience
                 fait Un, est impossible à "saisir" par le mental; c'est pourquoi, chez les
                 catholiques, on en parle comme d'un mystère.

                 Si, comme on dit, le Haut est comme le Bas, l'âme, créée à l'image de Dieu,
                 porte donc en elle les trois attributs d'être créatrice - comme le Père, aimante -
                 comme le fils et capable de gérer l'oeuvre d'Amour dans la création - comme
                 l'Esprit-Saint. C'est pourquoi, on peut dire qu'elle est une "parcelle" de Dieu -
                 incarnée dans Sa Manifestation. L'âme et Dieu étant de même "nature", comme
                 la goutte d'eau de mer et l'océan.

                 Mais, à l'origine, pour que la Manifestation soit, ou que Dieu ait une "existence
                 matérielle", il fallut qu'il crée une certaine "dualité" qui se manifeste ici-bas par
                 l'existence de deux pôles énergétiques opposés mais qui se complètent (comme
                 pour le courant en électricité). Ces deux pôles sont d'une part l'Esprit (+) et
                 d'autre part la Matière (-).

                 On représente quelques fois dans les cercles éso ces deux énergies par deux
                 triangles superposés dont la pointe de l'un pointe vers le haut (+) et l'autre vers
                 le bas (-). C'est l'Étoile à six pointes. Pour monter à leur plus haut niveau de
                 conscience, les initiés de ces cercles doivent, suivant un rituel connu d'eux,
                 activer et purifier les six pointes de leur "personnalité" (3 d'Esprit, 3 de Matière).

                 On représente aussi ces deux expressions énergétiques par les deux boucles
                 d'un (8) huit. Celle du haut étant la partie "Esprit" - non-manifesté (+), celle du
                 bas étant la partie "Matière"- manifestée (-). Le lieu de rencontre des deux
                 boucles de ce "8" étant un point de transmutation, c'est à dire un passage par le
                 feu (subtil) de la Matière à l'Esprit et vice et versa.

                 Ce (8) opérant est existentiel et on le retrouve constamment dans notre
                 quotidien, c'est-à-dire chaque fois que l'on a une idée (boucle du haut) qui se
                 manifeste par une action (boucle du bas). Exemple. On commence par vouloir
                 aller au cinéma (idée non manifestée - boucle du haut), et on se retrouve ensuite
                 assis en salle avec un sac de popcorn (action manifestée - boucle du bas). Le
                 point de transmutation étant le déclic subtil qui nous fit passer de l'idée à
                 l'acte.(à suivre)

                 Claude M~ - 05/02/1998 02h40 HNE (#288 of 576)

                 (Suite)

                 Cette approche par le (8) opérant permettrait entr'autres au mental de visualiser
                 ce qu'a pu être le moment de la création du monde, c'est à dire qu'elle permet
                 d'"imaginer" Dieu (non-manifesté) ayant une pensée de "manifestation"; cette
                 pensée même créant la boucle du bas, le monde manifesté - en passant dans ce
                 cas par un formidable point de transmutation... le big bang.

                 L'homme (la femme) porte en lui les deux attributs. Il est en même temps
                 matière et esprit, le point de transmutation se situant au niveau de son Coeur
                 (plexus "solaire")... où brûle un Feu sacré. C'est d'ailleurs en haussant son
                 niveau de conscience, (certains diraient en remontant les couleurs de ses
                 chakras), ou encore en passant du mental à l'âme, ou entrant ainsi dans le
                 sanctuaire de son Coeur qu'il communique avec Dieu... (la boucle du haut).

                 C'est d'ailleurs en activant par Amour les énergies négatives de la Matière et en
                 les passant par le Feu sacré de leur Coeur que les initiés les transmutent en
                 Esprit, qu'ils en font des énergies positives qui retombent sur eux-mêmes ainsi
                 que sur l'ensemble de la Manifestation.

                 Ce (8) opérant, serait à l'origine de la construction des pyramides (par des
                 initiés) qui sont de vastes constructions qui transmutent par leur forme même.
                 Les énergies de matière montent à l'intérieur de celles-ci, se densifient plus elles
                 approchent du sommet, passent par la pointe (point de transmutation) et s'en
                 vont s'expanser dans la pyramide inverse - non manifestée ... pour enfin
                 retomber sur l'Ensemble en énergie positive. Les pyramides qui ont perdu leur
                 pointe ne sont plus opérantes.

                 L'architecture gothique, qui a fait naître tant de cathédrales (construites par des
                 initiés francs- maçons) a la même opérativité. De par leur forme, ces temples
                 transmutent en permanence en positif les énergies négatives de la terre.
                 D'ailleurs, on a qu'à y entrer pour sentir notre âme s'envoler.

                 Mais le mental, qui est attribut de la Matière, a la liberté et le pouvoir de bloquer
                 les velléités de l'âme et de contrecarrer les desseins de l'Esprit-Saint avec les
                 conséquences négatives que l'on connaît (guerres, malnutrition, violence,
                 souffrances, etc.) C'est pourquoi, la femme et l'homme de bonne volonté qui sait
                 monter au niveau de l'âme, prie - seul ou en communauté - pour la Paix, médite,
                 contemple ou transmute. C'est aussi pourquoi les Ordres initiatiques travaillent si
                 fort pour, justement... faire triompher l'Esprit-Saint sur la Matière.

                 Voilà, chère Amor, une grille qui concerne l'Âme, l'Esprit et la Matière et qui
                 recoupe comme tu peux le constater bien des enseignements. Il y a tant à dire.
                 J'espère que d'autres compléteront.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 B¤, Rock - 05/02/1998 22h33 HNE (#289 of 576)

                 Beau bonjour à tous !

                 Amor! J’espère que ses définitions personnelles sauront répondre à la question
                 que tu poses à Claude !

                 La matière c’est le matériel qui nous entoure tel que les minéraux ,végétaux
                 ,l’eau ainsi que tous leurs sous-produits qu’ont obtient par mélanges ,liaisons ou
                 quelconques procédés de transformations.

                 L’esprit c’est comme l’air i.e. qu’on perçoit ses effets mais sans vraiment la
                 voir. L’air est une énergie qui entretient la vie terrestre. L’esprit tout comme
                 l’air est une énergie qui permet à la matière d’exister.(fluide invisible qui lie les
                 atomes).

                 L’âme c’est comme la goutte d’eau de Claude qui lié entre elle dans la
                 multitude forme la mer et les océans. Donc chaque âme est une partie du Tout,
                 du Divin, de la conscience cosmique. L’âme en se liant à la matière (l’esprit)
                 qu’est notre corps ne peut s’exprimer dans toute sa dualité que si le souffle de
                 vie (l’air) pénètre la matière.

                 J’espère que c’est maintenant plus clair pour toi Amor.

                 J’espère qu’il y aura d’autres personnes comme Christian et Claude qui se
                 feront une joie de répondre à ta belle question profonde ?

                 Au plaisir d’un prochain contact !

                 -------------Rock B¤-----

                 Claude M~ - 09/02/1998 00h34 HNE (#290 of 576)

                 Salut à toutes et à tous, Christian, Rock et les autres.

                 Amor, tu me demandes: "Etes-vous de ceux qui croient que des catastrophes
                 imminentes vont s'abattre à grand fracas sur notre planète?"

                 Sans vouloir être alarmiste et susciter de la peur, je répondrais que je suis de
                 ceux qui constatent que cela est déjà commencé. On n'a qu'à lire les journaux et
                 à écouter les bulletins de nouvelles à la radio et à la télévision pour réaliser que
                 la terre donne de plus en plus de signes d'impatience en multipliant les tornades,
                 ouragans, tempêtes de neige, de verglas, inondations, sécheresses, tremblements
                 de terre etc., tout autant d'avertissements qui sont occasions données à l'homme
                 de prendre conscience de sa fragilité et en même temps - pour les faire cesser -
                 des torts qu'il cause à Celle qui lui donne Vie.

                 Comment réagit l'homme? Comprend-il?... quand on le voit s'acheminer vers un
                 éventuel troisième conflit mondial, le plus dévastateur... que des visionnaires ont
                 décrit comme "le passage par le feu".

                 Alors, qui a-t-il à craindre dont on ne souffre déjà ?

                 Il est à craindre une brisure dans la courbe normale de l'évolution de l'humanité,
                 une rupture, un arrêt, une fin du monde... de ce monde tel que nous le
                 connaissons.

                 Une guerre mondiale nucléaire et bactériologique causerait sur terre des
                 bouleversements et transformations qu'on a peine à imaginer. On peut
                 cependant entrevoir, dans tel cas, ce que seraient nos multiples "retours"
                 commandés par le karma sur cette planète dévastée et inhospitalière. Et jusqu'à
                 quand ?

                 La femme, l'homme de bonne volonté, qui en ressent l'urgence, redouble
                 d'ardeur dans sa prière, méditation, contemplation ou transmutation... car
                 l'humain seul peut arrêter le courroux des éléments qu'il a lui-même déchaîné
                 par ses pensées et actions négatives, et dont il sera lui-même la victime.

                 La fin du monde a déjà été annoncée à plusieurs reprises et, toujours, jusqu'à ce
                 jour, nous avons réussi à en reporter l'échéance.

                 La femme, l'homme de bonne volonté qui, par Amour inconditionnel pour
                 l'humanité, Communie ou fusionne avec le Divin en activant le Feu sacré de son
                 Coeur, contribue à changer le taux vibratoire de l'Ensemble et, par voie de
                 conséquence, à ramener la Paix et l'Harmonie dans le monde.

                 Qu'il soit ce qu'il doit être, dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 Claude M~ - 10/02/1998 16h33 HNE (#291 of 576)

                 Cher Rock, je m'interroge.

                 Est-ce qu'on peut aller jusqu'à dire que l'Esprit... est une énergie, (comme je l'ai
                 moi-même affirmé dans un message précédent) ou, comme tu dis toi-même...
                 "un fluide qui lie les atomes"?

                 Bien sûr, on peut le faire dans le but d'établir un lien, une comparaison, pour en
                 faciliter la compréhension; mais foncièrement, est-ce que l'Esprit (Saint) est une
                 énergie?

                 Je ne le crois pas. Encore moins un "fluide" qui, bien qu'invisible, est... de la
                 matière "subtile".

                 L'Esprit-Saint, tout comme l'Âme, sont, selon moi, de la même nature que ce
                 que nous appelons "Dieu". Et dire que Dieu est une énergie ou un fluide risque
                 de l'identifier à la matière et de le livrer au mental qui tentera en vain de
                 l'analyser et de le quantifier. C'est, en somme, comme un cul de sac pour la
                 Connaissance.

                 Alors, si Dieu est partout, qu'elle est sa relation avec Sa réalité manifestée?
                 Comment peut-il "soutenir" la création s'il n'a rien en propre avec elle - étant
                 d'une toute autre nature? C'est peut-être un peu comme le vent qui soulève la
                 feuille. Il n'est pas la feuille et pourtant... elle ne pourrait s'envoler sans lui.

                 Ceci dit, dans notre relation intime avec le divin, toutes les approches et les
                 modèles sont bons. Adoptons celui qui nous convient le plus. Dans l'Absolu, il y
                 a autant de Voies qu'il y a d'individus.

                 Ta vision de ces "réalités" (qui nous dépassent) vaut la mienne surtout quand
                 elle permet à l'individu de mieux comprendre, d'être en harmonie avec lui-même,
                 la nature et les autres et, à l'Amour, de jaillir de son coeur.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 B¤ Rock - 10/02/1998 21h06 HNE (#292 of 576)

                 Beau bonjour à tous !

                 Claude à ta question sur l’esprit... Est-ce qu'on peut aller jusqu'à dire que
                 l'Esprit est une énergie... je dirais OUI, car l’esprit pour moi ce n’est pas ce
                 qu’on nomme dans la religion Esprit Saint, loin de là.

                 Esprit Saint ou le Saint Esprit, représente à mes yeux la conscience cosmique
                 universelle (qui est un lieu si on peut dire ainsi) qui contient toute l’information
                 universelle des mondes visibles et invisibles depuis la nuit des temps (passé,
                 présent & avenir) et qui est accessible à tous, par la prière, la méditation et
                 probablement par d’autres techniques.

                 Cet Esprit Saint, c’est l’endroit où notre petite voix qui nous guide, va puiser les
                 informations à toutes nos questions & actions.

                 Tant qu’à l’esprit avec un e minuscule il représente une énergie invisible ou un
                 fluide qui permet à la matière de se manifester sous diverses formes.

                 Cet éclaircissement était nécessaire pour ceux qui suivent ce beau forum et je
                 te remercie d’avoir posé cette question dont tu connaissais certainement la
                 réponse. N’est ce pas Claude ?

                 Au plaisir d’une grande communion !

                 Rock B¤

                 Claude M~ - 12/02/1998 00h13 HNE (#293 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Rock, il faut s'attendre sur cette Place publique à se trouver confronté à des
                 réalités communes à tous mais qui portent des noms différents. Question de
                 sémantique.

                 Dans les Ordres, les sectes, les communautés, le religions, les cercles
                 ésotériques, etc., on s'entend sur les différents termes utilisés et qui forcément
                 conserveront le même sens pour tout le monde tout au long de l'apprentissage.

                 Ici, sur la Place publique, chacun s'exprime avec son propre vocabulaire et, pour
                 comprendre l'autre, fait l'effort de lire entre les lignes et des fois même... entre
                 les lettres. Par exemple, ce lieu où réside la conscience cosmique universelle, où
                 se trouvent stockées toutes les causes de tout ce qui a été, est et sera, et que
                 toi, tu appelles Esprit, pour moi c'est le grand plan du Causal où logent les
                 archives akashiques. Question de sémantique.

                 Doit-on tenter de faire l'unanimité sur les termes utilisés? Je ne le crois pas.
                 L'important c'est de ressentir, en en prenant connaissance, que toutes ces
                 approches se recoupent ou se rejoignent en quelque part, que nous pouvons
                 continuer à échanger nos visions dans l'Amour et à ériger et solidifier la tour de
                 la conscience collective, même si les mots utilisés sont différents.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 B¤ Rock - 13/02/1998 09h56 HNE (#294 of 576)

                 Beau bonjour à Claude, Amor et vous tous!

                 En effet Claude les mots ne sont que des mots et ceux-ci, nous le savons tous,
                 peuvent prendrent différentes significations selon l'éducation , la nationalité et
                 beaucoup d'autres facteurs.

                 L'important dans tout ce foutu language ésotérique et religieux c'est d'arriver à
                 projeter une image claire de notre compréhension et de notre visualisation des
                 choses intérieures entre nous les humains qui avons le même but final.

                 Et c'est là que ça se complique, car pour la pluspart d'entre nous il nous est très
                 difficile de communiquer par téléphatie car notre éducation ne développe pas ce
                 sens.

                 Alors il ne reste que le verbe avec toute ses embûches.

                 Un jour si la téléphatie devient monnaie courante je crois qu'il sera plus aisé de
                 se rassembler afin de communier.

                 ---Rock B¤

                 Yves D. - 13/02/1998 13h31 HNE (#295 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde,

                 J'entrouvre la fenêtre que pour vous laisser un petit bonjour amical.

                 Effectivement, la sémantique varie selon les cultures; heureusement, leurs
                 règles émergent d'inspirations puisées d'une même source. La Communion
                 permet précisément de se sustenter par l'Essentiel, au-delà des mots, des
                 formes et des manifestations.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix et sérénité à tous et à toutes.

                 Bonne journée à vous tous et à vous toutes, à la prochaine... Votre ami, Yves.
                 FRC

                 Claude M~ - 14/02/1998 12h02 HNE (#296 of 576)

                 Salut à toutes et à tous, en ce jour de la Saint-Valentin, fête des Amoureux de la
                 Vie.

                 Célébrons ensemble l'Amour, ce langage universel qui, au delà des mots,
                 s'exprime dans le quotidien par un regard enjoué qui ne blâme pas, par un geste
                 spontané qui aide et soutien, par une présence chaleureuse auprès de
                 l'abandonné(e), par une pensée positive inconditionnelle pour cette humanité qui
                 a bien besoin de la Lumière de l'Esprit-Saint.

                 Je tiens à remercier, en ce jour, celles et ceux qui nous font cadeau de leur
                 Lumière et de leur interrogation, ce questionnement qui ouvre la conscience et
                 permet à chacun d'être à l'écoute de l'autre en ouvrant sa propre conscience à
                 la Connaissance qui prend parfois bien des détours pour se rendre à destination.

                 Mais, comme dirait le poète Duguay: "Il n'y a de réponse que pour celui qui
                 cherche".

                 Un merci particulier à Yves qui, un jour, nous donna ce lieu privilégié où les
                 lignes de forces de nos interventions convergent toutes vers la Communion.

                 Merci Yves pour ce beau cadeau de la Saint-Valentin que tu viens de nous faire
                 en manifestant ta présence par une parole où nous ressentons l'ouverture et la
                 chaleur de ton Coeur.

                 Que tous les envols spirituels et les énergies positives que tu actives dans ta
                 retraite retombent sur nous et sur l'Ensemble pour le triomphe de l'Amour.

                 Joyeuse Saint-Valentin à toutes et à tous, dans l'Amour et le partage.-Claude
                 M~

                 B¤ Rock - 15/02/1998 13h19 HNE (#297 of 576)

                 Beau bonjour à tous et particulièrement à toi Yves.

                 Quel immense plaisir de te lire à nouveau!

                 J'ignorais que tu étais à l'origine de ce merveilleux forum comme le mentionne
                 Claude au message précédent.

                 Alors bravo et qu'elle belle idée tu as eu!

                 Revient nous quand tu seras prêt car ton absence crée un vide malgré le bon
                 travail de Claude!

                 Vous êtes très synergique ensemble.

                 À bientôt j'espère!

                 ---------------- Rock B¤---------

                 GillesO - 15/02/1998 20h58 HNE (#298 of 576)

                 Bonjour! J'aime bien ce que vous écrivez. Je crois que la vie est énergie et est
                 la source de toute forme. Est-ce que l'Amour serait cette force, ce courant qui
                 canalise l'énergie vers l'équilibre en chaque être? Est-ce que l'absence d'Amour
                 rend l'être inconscient et provoque, en lui et hors de lui, le chaos?

                 B¤ Rock - 16/02/1998 13h00 HNE (#299 of 576)

                 Beau bonjour à tous et bienvenue parmi nous GillesO

                 S'il y a absence d'amour il y a donc présence de haine et donc par ricochet le
                 chaos comme tu le dis Gilles.

                 Nous sommes des êtres double i.e que la dualité s'exprime continuellement dans
                 cet apprentissage d'humanoïde terrestre dont nous faisons parti.

                 Si un individu, un groupe, un peuple choisi la haine au lieu de l'amour et du
                 pardon il y a effectivement un grand chaos.

                 Observons ce qui se passe en Algérie, où l'on tue à la machette ( gorge
                 ouverte), des gens sans défense.C'est presque un rituel satanique.

                 Souvenons-nous des peuples Juifs et Allemands!

                 Examinons maintenant ce qui se passe entre les Juifs d'Israël et les palestiniens.

                 On semble être incapable de partager les richesses de notre planète la terre et
                 bientôt des planètes voisines. On est possessif individuellement et
                 collectivement.

                 Je me demande des fois si nous réussirons un jour à surmonter ces instincts
                 primitifs & bestiaux de possession territoriale.

                 Je pense également à ces chasseurs et pêcheurs qui sous le couvert du sport
                 permettent à plusieurs d'assouvir leur instinct de bestialité en tuant par plaisir et
                 non par nécessité de survivre.

                 Nous avons un immense précipice à traverser et je m'inclus dans cette
                 affirmation.

                 --------Rock B¤----

                 Amor - 16/02/1998 23h35 HNE (#300 of 576)

                 Bonjour à tous les participants de ce forum, aux lecteurs silencieux, et
                 spécialement à vous, Yves, qui venez de nous faire un si gentil clin d'œil en
                 passant…

                 Un grand merci à Christian, à Claude et à Rock d'avoir bien voulu exprimer
                 votre conception de ce qu'est l'Esprit, ainsi que votre vision de la relation
                 existant entre l'Esprit, l'Ame et la Matière. Vos réponses à tous les trois
                 apportent des éléments très intéressants qui demandent une réflexion en
                 profondeur. C'est pourquoi, au risque de paraître sauter du coq à l'âne, je
                 bifurque un peu pour poursuivre sur une autre lancée, mais soyez sûrs que je
                 reviendrai sur le sujet dès que j'aurai le sentiment d'avoir assimilé correctement
                 vos propos.

                 La question qui me hante actuellement porte sur la "finalité" de la vie et va
                 peut-être en faire sourire quelques-uns, mais… Bon! Tant pis! Selon vous,
                 est-ce que tout ce qui vit , ou tout ce qui respire (s'il y a une différence entre les
                 deux…) possède une "âme"? Est-ce que l'arbre a une âme végétale? Est-ce que
                 le chat a une âme animale? Est-ce que le caillou a une âme minérale? Ou bien,
                 au contraire, est-ce que l'Ame est Une, pareille à elle-même depuis la création,
                 sans évolution et sans genre distinctif, puisqu'elle est la parcelle de ce que nous
                 appelons Dieu, donc de même nature, c'est-à-dire sans commencement ni fin?

                 Je m'explique: A l'origine, notre âme --qui représente la partie divine de notre
                 être-- était-elle prédestinée à s'incarner dans une forme humaine? Aurait-elle
                 pu, tout aussi bien, choisir d'être un chêne, un lièvre ou un cristal de roche?
                 Autrement dit, notre âme avait-elle un caractère distinctif , à l'origine, au
                 moment du "Big Bang"? A-t-elle attendu spécifiquement la venue de l'Homme
                 (parce que nous étions de cette essence) pour s'incarner, ou bien a-t-elle vécu
                 (subi) toutes les mutations, toutes les transformations, tous les stades d'évolution
                 qui ont vu naître tant d'espèces et qui les ont vu disparaître jusqu'à extinction
                 totale, expérimentant chacune des transformations, passant du gazeux au liquide,
                 du liquide au solide, du minéral au végétal, du végétal à l'animal, de l'animal à
                 l'humain?

                 La vraie question, au fond, est celle-ci: Notre âme évolue-t-elle sans cesse, ou
                 est-elle éternellement humaine? L'Homme est-il éternel? N'est-il pas plutôt un
                 stade d'évolution appelé à être remplacé par un autre stade d'évolution, qui
                 succèdera lui-même à un autre stade d'évolution? Qu'arrive-t-il de l'Ame dans
                 cette façon un peu darwinienne d'appréhender l'évolution?

                 Amitiés!

                 GillesO - 17/02/1998 20h34 HNE (#301 of 576)

                 Bonjour à tous.

                 Poser la question sur l'origine de l'existence apporte, à mon humble point de vue,
                 une satisfaction intellectuelle ou une insatisfaction intellectuelle.

                 Le néant est un mot inventé pour l'opposer à l'existence puisque notre cerveau
                 conçoit le monde comme une dualité.

                 Au stade de ma réflexion, il existe l'énergie. Cette énergie, ne pouvant demeurer
                 au simple état de pure énergie, s'est organisée pour créer des êtres spirituels et
                 matériels qui cherchent leur équilibre dans leur communion.

                 L'énergie aurait fait communier l'esprit et le physique. La communion parfaite,
                 c'est l'Amour. Il n'y aurait pas de haine mais diffférents stades d'évolution vers
                 l'Amour.

                 De ce point de vue, l'humain aurait pour but de tendre vers l'Amour, en
                 commençant par se sentir bien, s'aimer, se pardonner.

                 Vous avez tout mon amour!

                 Claude M~ - 19/02/1998 04h52 HNE (#302 of 576)

                 Salut Rock, GillesO à qui je souhaite la bienvenue, Amor à qui nous tenterons de
                 répondre au mieux de notre connaissance et ressenti, Yves qui suit l'évolution de
                 notre Communion comme un frère qui l'a initiée, Christian qu'on entend moins
                 mais que j'ai dans mon coeur, salut à toutes et à tous les autres...

                 Rock, tu dis: "S'il y a absence d'amour il y a donc présence de haine et donc par
                 ricochet le chaos..."

                 C'est vrai qu'en l'absence d'amour, très souvent apparaît la haine, mais pas
                 nécessairement. Il peut y survenir de l'indifférence ou tout autre attitude dictée
                 par le mental car où il n'y a pas d'amour, le mental est maître.

                 Quand il est au service de l'âme, qui est expression du Divin, de l'Amour dans la
                 manifestation, le mental fait des merveilles pour l'individu et le mieux-être de
                 l'humanité. Cependant, quand il est au service de l'égo, il peut mener l'individu à
                 un triomphe personnel bien sûr mais aussi au chaos et à la destruction de
                 l'humanité.

                 En somme, l'énergie - qui est "Dieu manifesté" - a fait, du mariage de la Matière
                 et de l'Esprit, le creuset d'où émergera sur terre, après une longue évolution de
                 l'être humain, (le Fils) l'Amour.

                 Le temps est maintenant venu pour que cet Amour triomphe car, en son
                 "absence", persistent les mille maux et atrocités qui affublent encore l'humanité.

                 Comme GillesO dit: "... l'humain aurait pour but de tendre vers l'Amour, en
                 commençant par se sentir bien, s'aimer, se pardonner." Ca me semble aussi la
                 Voie qui nous est tracée mais ce n'est pas encore évident pour tout le monde.

                 On ne doit cependant pas désespérer de l'humain qui ressent qu'il existe d'autres
                 moyens que la force et la violence.

                 Unissons nos pensées et nos actes pour que l'Amour triomphe et que la Paix
                 présentement menacée émerge enfin du chaos dans lequel on semble vouloir
                 nous plonger.

                 Dans l'Amour et le partage.- Claude M~

                 GillesO - 19/02/1998 21h21 HNE (#303 of 576)

                 Salut à ClaudeM et à ceux qui partage cette réflexion sur le sens de la vie.
                 Comme vous me faites du bien!

                 Comme vous je cherche la Voie. Nous sommes confrontés continuellement à
                 cette apparence de la réalité qu'est chaque instant de la vie quotidienne.

                 Il est difficile de "sentir" l'énergie qui nous touche. On analyse tout. Notre
                 cerveau est programmé pour tout décoder.

                 Le senti devrait être notre guide en tout instant et le cerveau devrait lui être
                 subordonné. Lorsqu'on se sent bien, c'est qu'on est sur la Voie et nous devrions
                 commander notre cerveau d'agir pour maintenir ce sentiment.

                 Lorsqu'on se sent bien, l'énergie qui s'en dégage va vers les autres et provoque
                 la paix autour de soi. S'il y a des milliers de personnes qui en arrivent à partager
                 cette paix, elles auront alors un effet sur des millions de personnes et ainsi de
                 suite jusqu'au partage de l'Amour universel.

                 Dans l'Amour et le partage, GillesO

                 Yves D. - 19/02/1998 22h32 HNE (#304 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde! Claude, Christian, Amor, Rock, GillesO de même que
                 vous tous et toutes qui "sympathiser" dans le silence.

                 Quel joie de constater que la Lumière gagne du terrain sur l'obscurité! Les
                 "étincelles" parsemées ici et là finiront par embrasser tout l'Univers.

                 Amor, ta dernière question renfermait déjà une part de la réponse. L'Unique, le
                 Dieu de notre coeur manifeste l'Amour Universel dans le mariage alchimique de
                 la matière avec la Conscience individualisée sans toutefois être séparée entre
                 ses fragments. Lorsque les âmes individuelles auront maîtrisés la matière avec
                 toutes ses conditions connexes, alors celles-ci pourront enfin fusionner avec le
                 divin et, ainsi voir apparaître une nouvelle forme de manifestation consciente qui
                 sera totalement différente de celle que nous expérimentons actuellement et ce,
                 sans risque d'en perdre le point d'Origine.

                 Peu importe la voie que le Divin choisisse pour exprimer Sa Conscience;
                 l'important n'est-il pas que cette conscientisation se réalise au-delà de la forme
                 d'expression! Le Divin a choisi d'exprimer Son Amour par l'intermédiaire de la
                 Vie, le tout véhiculé non pas exclusivement par l'espèce humaine, mais
                 également par tous les autres règnes, animés comme inanimés, ne l'oublions pas.
                 L'espèce animal, comme le règne animal, est habité par l'esprit, ce dernier
                 supportant toute forme de matière dans une forme de conscience différente de
                 celle allouée au règne humain.

                 L'être a reçu pleine liberté d'user de sa conscience; l'Amour Universel ne s'est
                 pas exprimé à moitié, dans un seul véhicule, mais sous plusieurs formes. Ces
                 directions permettent à la Conscience d'explorer de nouvelles avenues ou de
                 nouvelles facettes qui permettent à la Conscience de mieux se sensibiliser, de
                 mieux se situer et de mieux se comprendre face à elle-même dans ses propres
                 actions, présentes comme futures, malgré que La Conscience Universelle ne
                 soit pas soumis aux contraintes de l'espace-temps.

                 Pour ce qui est de la haine, elle ne représente qu'une force d'attraction opposée
                 à l'amour; l'amour approche, la haine éloigne. À nous de choisir le meilleur
                 véhicule pour s'approcher ou pour s'éloigner du Dieu de notre coeur. Mais
                 au-delà même de ces forces obscures, l'être n'est jamais abandonné de son
                 Dieu, même si les apparences sont quelques fois trompeuses, c'est tout
                 simplement que l'être se soustrait volontairement de cette Voix intérieure qui
                 cherche à tout prix à nous rejoindre.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix profonde et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves, FRC.

                 Claude M~ - 19/02/1998 23h29 HNE (#305 of 576)

                 Salut à toutes et à tous, particulièrement à Yves dont les propos sont comme un
                 soufflet de forge sur le Feu sacré de mon Amour.

                 GillesO, tu as raison quand tu dis: "Le senti devrait être notre guide en tout
                 instant et le cerveau devrait lui être subordonné".

                 Il est difficile pour nous, occidentaux, de ressentir toute la véracité de cette
                 assertion. Le "ressenti" pour nous n'est souvent qu'un simple mot sans aucune
                 raisonnance. On nous a tellement appris que tout doit passer par le mental (la
                 raison, l'intelligence), que le mental est devenu l'ultime (sinon le seul) instrument
                 de la connaissance. Rien ne peut être plus faux.

                 Le mental n'est qu'"un" niveau de cognition, d'analyse et de synthèse de la
                 réalité parmi d'autres. La "force" qu'on lui a concédée réside dans la froideur de
                 son "objectivité" qui le place au-dessus de toute émotion, tout sentiment, tout ce
                 qui est subjectif, en somme... tout ce qui est humain et par le fait même... divin.

                 C'est l'autel que la science lui a érigé, et le culte qu'on lui rend exclut tout autre
                 code de référence jugé par elle comme mineur sinon dangereux. C'est l'erreur
                 (et l'orgueil) du mental. Une aberration qui empêche l'homme d'évoluer
                 normalement et d'entrer en contact avec son "ressenti", ses intuitions, son
                 aspiration vers des niveaux de conscience supérieurs, vers la spiritualité de son
                 être.

                 Certains enseignements (comme le yoga) nous apprennent l'existence de
                 chakras (7) qui sont, dans l'humain, des niveaux d'énergie et de "conscience" et
                 qui ont chacun - en propre - un niveau vibratoire, une couleur ainsi qu'un son.

                 Chaque niveau a ses qualités énergétiques en positif (et en négatif). Quand
                 l'être s'harmonise avec le côté positif de son être, ces centres sont éveillés et
                 sont à l'écoute de toute la Réalité partant du plan physique aux plans psychiques
                 et spirituels ... ce qui constitue le "ressenti". Le "ressenti" n'est dont pas une
                 notion abstraite mais bien une réalité énergétique existentielle et en même temps
                 fort complexe.

                 C'est pourquoi, quand on se réfère à ces réalités vibratoires que sont les centres
                 d'énergie chez l'humain (les chakras), Gilles a raison d'ajouter: "Lorsqu'on se
                 sent bien, c'est qu'on est sur la Voie et nous devrions commander notre cerveau
                 d'agir pour maintenir ce sentiment". Autrement dit, si l'on se sent "bien", c'est
                 que l'être entier ressent qu'il en harmonie avec lui-même et avec l'Ensemble. Le
                 mental n'a qu'à s'ajuster pour réaliser et maintenir cet état d'équilibre, ce qui
                 exige un apprentissage et un travail sur soi plus ou moins long, tout dépendant de
                 l'individu.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 GillesO - 21/02/1998 16h17 HNE (#306 of 576)

                 Bonjour Yves et Claude! Merci d'être présents. Merci à tous ceux qui partagent
                 cet oasis d'amour. Je partage de tout coeur le souhait de Yves quand il
                 exprime:"Quel joie de constater que la Lumière gagne du terrain sur l'obscurité!
                 Les "étincelles" parsemées ici et là finiront par embrasser tout l'Univers ".
                 Quand on se sent envahir par le flot de violence qui éclate à chaque jour,
                 l'intolérence, la menace, l'intimidation qui s'élaborent sur l'autel du pouvoir
                 apparent, il est urgent de développer la flamme d'où jaillit la Lumière.

                 Il importe que nous maintenons cette communication. Cet apport d'énergie
                 encourage à partager avec d'autres en leur faisant sentir les bienfaits de la
                 Lumière.

                 Je crois, Claude, que nous "occidentaux" et plus particulièrement, ceux qui
                 habitent cette terre d'Amérique, sommes, malgré les apparences, plus proches
                 de cette Lumière. Nous avons su, jusqu'à maintenant éloigner les ténèbres de la
                 haine historique, raciale et religieuse et son aboutissement irrémédiable qu'est la
                 guerre. Nous sommes très proches les uns des autres au plan de l'énergie
                 positive, ce qui nous amène à "vouloir et à agir" pour la paix (Amour). Ayons
                 confiance en nous-mêmes, vivons notre "resssenti" comme tu le dis si bien
                 Claude. Partageons-le avec tous ceux que nous cotoyons. Restons simple dans
                 nos propos et dans nos gestes afin d'être facilement "senti" ou "ressenti". Vous
                 avez tout mon amour! GiilesO

                 Yves D. - 21/02/1998 21h52 HNE (#307 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde!

                 Ce "senti ou ce ressenti", propagez-le sur toute la surface de la terre. Semblable
                 à de petites ampoules illuminant "quelques pas" autour d'elles, évertuez-vous
                 d'éclairer ainsi votre entourage sans relâche afin que toutes les ampoules
                 voisines s'embrasent ensembles à l'unisson afin que La Lumière épouse toute la
                 surface de la terre (et davantage...) pour ultimement "toucher" les moindres
                 replis des Univers.

                 La Communion Cosmique contribue à étendre cette Lumière dans toutes ses
                 dimensions.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix profonde et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves, FRC.

                 Yves D. - 22/02/1998 09h38 HNE (#308 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde.

                 Dans un premier temps, j'aimerais m'excuser humblement une seconde fois,
                 pour le mode d'expression que j'emploie parfois dans mes textes, sans prendre
                 conscience de l'effet qu'il pourrait causer chez "vous". Vous aurez peut-être
                 bien compris que la présente excuse porte donc sur l'usage fréquent de la
                 deuxième personne du pluriel soit, l'utilisation du pronom "Vous" que j'inclus
                 fréquemment dans mes textes. Comme mes amis les plus anciens me connaisse
                 bien et, pour le bénéfice des mes prochains amis, j'aimerais leurs préciser que
                 l'usage de ce pronom ne contient aucun exclusion relative à ma personne
                 vis-à-vis quelconques suggestions ou recommandations adressées; ce pronom
                 s'adresse simplement à titre impersonnel et même à titre "universel" à tous, sans
                 distinction ou exclusion, sans viser aucune personne que ce soit. Cette
                 expression est utilisé dans son sens le plus large.

                 En toute franchise et en toute honnêteté, c'est l'euphorie de l'instant précédent
                 l'écriture de mes textes, qui m'amène brusquement à transposer directement sur
                 "vous" l'usage de ce vocable. La Communion sert aussi à cela... l'inspiration
                 nourricière... l'essence du verbe (attention, je ne tend aucunement ici à suggérer
                 ou prétendre de pouvoir accéder à la Vérité Sublime, mais j'ose humblement
                 croire que ce n'est sûrement pas l'obscurité qui "m'inspire").

                 Finalement, derrière ce vocable, j'espère que vous n'avez jamais douté que je ne
                 pratiquais pas ce que j'avançais et, que je ne me suis jamais situé à un point de
                 référence qui pourrait être situé au-dessus de Vous; loin de là sont mes
                 intentions. "Nous" sommes tous inter-reliés, non-détachés; alors comment donc
                 détenir une position plus favorable qu'une autre? À cela, rien ne peut s'y
                 opposer et, la position "fictive" du dessous et du dessus est tout à fait relative ou
                 nulle car, lorsque l'on circule autour d'un cercle tri-dimensionnel les qualificatifs
                 au-dessus et au-dessus ne tiennent plus; seul l'attribut "rapproché" ou "éloigné"
                 pourrait peut-être s'appliquer, mais comme je le soulignais tantôt, si tous nous
                 constituons une chaîne sans fin, l'avant est soudé à l'arrière et, les "impulsioins"
                 se transmettent d'un chaînon à l'autre, sans exception.

                 (suite au message 306...)

                 Yves D. - 22/02/1998 09h38 HNE (#309 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 (...suite du message 307)

                 Dans un second temps, j'aimerais développer davantage ma pensée d'hier en
                 terme plus pures, pour ne pas dire plus mystique, dans un sens où des actions
                 concrètes doivent être posées. Par la terre, matérialisons donc la pureté de tous
                 nos actes dans ses moindres manifestations du quotidien afin que l'ensemble
                 puisse être amené à constater La Pureté. Par l'air, alimentons donc chaque
                 cellule de notre corps pour que celui-ci puisse s'abreuver des particules vitales
                 parcourant l'ensemble de notre corps afin qu'il puisse irradier à son tour La
                 Vitalité dans tout ce qui l'entoure. Par l'eau, abreuvons-nous donc que de
                 l'essentiel sans abus, afin d'équilibrer la dualité de notre être: le corps et l'âme, le
                 matériel et le spirituel... Appliquons-nous également, à partager chaque goutte
                 de ce précieux "liquide" avec nos frères et soeurs. Par le feu, contribuons donc,
                 par notre souffle, à attiser la braise afin que celle-ci modèle la terre dans toute
                 la perfection et que cette Flamme en éclaire les moindres recoins des Univers.

                 Rappelons-nous donc enfin, que la neutralité ne représente pas l'équilibre;
                 celle-ci ne représente qu'un retrait et qu'un report de l'implication. L'Équilibre
                 s'atteint par l'harmonisation des forces opposées et ce, dans le mode actif et non
                 dans le mode passif. Alors, "Vous", lecteurs "muets" ou lecteurs "passifs", je
                 "vous" implorent donc à vous marier aux "quatres éléments" pour rejoindre les
                 rangs de la "conscientisation globale" afin que la prochaine Ère soit enfin celle
                 dont les générations précédentes et actuelles (sans pour autant oublier Ce qui
                 les a précédés) ont tant visualisée pour qu'enfin se réalise la Fusion Ultime.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix profonde et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves, FRC.

                            Bretzel - 24/02/1998 20h01 HNE (#310 of 576)
                            Les apprentis "sages" de la vie nous permettent
                            d'évoluer et d'aimer toujours de mieux en mieux!

                 Salutations à vous tous!
                 Je suis une lectrice silencieuse qui ose interrompre votre
                 conversation juste le temps de vous remercier d'avoir ces échanges
                 permettant la réflexion sur des sujets qui sont toujours un peu tabou.
                 Merci de nous faire profiter de vos réflexions!

                 B¤ Rock - 25/02/1998 22h36 HNE (#311 of 576)

                 Beau bonjour à tous!

                 Beau bonjour à vous également Bretzel!

                 Quel plaisir de constater qu'il y a des lecteurs et lectrices silencieuses comme
                 vous, qui osent se manifester à différents moments et qui ainsi permette à
                 Claude et Yves, de se resourcer d'une partie de l'énergie qu'il leur faut, pour
                 continuer d'illuminer nos chemins.

                 Merci à vous tous amis visibles et invisibles qui travaillé à faire croître cette
                 belle communion.

                 Au plaisir d'une prochaine discussion!

                 --------Rock B¤

                 humus - 26/02/1998 00h32 HNE (#312 of 576)

                 Chers amis,

                 quels beaux discours vous faites tous.

                 Un seul reproche peut-être: il me semble que votre niveau de langage se situe
                 au-dessus du vocabulaire de M. et Mme. "Tout-le-Monde".

                 Et comme le dit si bien "l'Imitation de Jésus-Christ" écrit avec inspiration et
                 souffle de vie:

                 "J'aime mieux vivre l'amour que d'en savoir et donner les définitions les plus
                 savantes".

                 Au revoir.

                 Claude M~ - 26/02/1998 10h50 HNE (#313 of 576)

                 Salut à toutes et à tous. Merci Bretzel pour nous avoir signifier ta présence.

                 J'aimerais parler à Humus.

                 Tu as bien raison de dire, en citant L'Imitation de Jésus-Christ: "J'aime mieux
                 vivre l'amour que d'en savoir et donner les définitions les plus savantes".

                 Comme tu le sais, Il y a le "geste d'Amour" mais il y a aussi la "pensée
                 d"Amour". Les deux portent en leur sein une grande énergie positive de
                 transformation.

                 Jésus, qui fut un modèle d'être... "aimant" (il donna même sa vie pour nous),
                 parla beaucoup d'Amour.

                 Nous, qui sommes encore bien loin du modèle, venons sur cette Place publique
                 pour partager avec nos frères et soeurs en l'Esprit le fruit de nos expériences et
                 l'acquis spirituel de notre vie.

                 Bien sûr, ces échanges ne doivent pas nous faire oublier l'importance du geste
                 d'Amour. Je laisse ici à chacun le soin de faire son examen de conscience et
                 l'inventaire de son quotidien.

                 Mais, ne crois-tu pas que de donner quelques heures de son temps pour taper
                 sur un clavier d'ordinateur dans le but de partager avec ses frères et soeurs en
                 l'Esprit les quelques connaissances spirituelles dont la vie nous a gratifiés, ça
                 peut être aussi un "geste" d'Amour?

                 Chacun fait selon sa façon... dit la chanson. Dans l'Amour et le partage.-Claude
                 M~

                 Yves D. - 26/02/1998 22h27 HNE (#314 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour à tout le monde! Bonjour "Breztel" et "Humus"; amitié les plus sincères
                 à vous tous et à vous toutes.

                 Bravo, "Breztel", merci d'avoir osé franchir la porte du silence! Puisses-tu
                 renouveler à l'infini ce type d'interruption... Ne te gênes surtout pas; sois à ton
                 aise. Il en est ainsi pour tout autre personne désirant se manifester dans ce
                 forum et ce, sous n'importe quelle forme que ce soit! en autant que celle-ci soit
                 harmonieuse au contenu. Pour ce qui est des "tabous", ils ont leurs raisons
                 d'être... Ils retiennent ce qui devraient être retenus (s'agit-il toutefois de ne pas
                 s'y engloutir).

                 Bienvenu à toi aussi "Humus". Devons-nous limiter l'expression "vivre l'amour"
                 dans un mode d'expression unique? La Conscience Universelle n'a-t-elle pas
                 choisi de fragmenter Sa Propre Conscience afin d'expérimenter, d'explorer et de
                 développer Sa Propre Connaissance au travers de toutes les consciences
                 humaines de même qu'à travers toutes les autres formes d'expressions vivantes
                 conscientes extérieures à nos limites?

                 Au clavier musicale, comme au clavier cosmique, une même note se répètent
                 plusieurs fois sous différents octaves; malgré leurs distinctions et leurs
                 différences, elles contiennent en elles-mêmes la même valeur identique, soit par
                 adresse, par signification ou par vibration similaire. Que ce soit un "do" grave,
                 moyen ou aiguë, le son du "do" demeure le même, tout en conservant son
                 identité propre et tout en étant différent des autres notes d'un même ou d'un
                 autre octave, du "dessus" ou du "dessous" du clavier.

                 Les différents "do" des autres octaves activés simultanément émettront donc
                 une harmonie unique de type "polychrome". Par contre, une "couleur" différente
                 apparaîtra lorsque différentes notes d'un même octave se fondront à notre note
                 de base et, ainsi de suite.

                 Semblable aux notes identiques du clavier, malgré ses différents octaves qui
                 semblent différentes à premières vues, toutes sont toutefois similaires. Seules
                 leur position dans le clavier diffère et, chacune trouve sa "portée entre les
                 lignes". Comme les différents styles musicaux abordent notre ouïe sans que l'on
                 en conteste la légitimité, qu'il en soit donc ainsi pour la sonorité grammaticale.

                 En ce qui me concerne, j'avais deux choix pour transposer les émotions qui
                 peuvent m'affleurer: rester muet ou user du "figuré poétique" (aussi pauvre
                 qu'elle puisse paraître sous ma plume) pour tenter, dans la mesure du possible,
                 de vous verbaliser la Communion Cosmique. Je saisi très bien que mes paroles
                 sont "déroutantes", mais ma seule intention est de vous sensibiliser à l'état
                 engendré par la Communion Cosmique. Entre mes "intrusions nébuleuses", je
                 m'affaire à trouver une "brèche" pour que la majorité puisse oeuvrer pour
                 l'humanité (mais ce n'est pas évident... et le temps n'a pas d'importance...)
                 Comme je l'ai déjà mentionné dans le passé, je laisse le soin à d'autres de
                 vulgariser la terminologie.

                 Je préfère donc occuper le rôle du "pelleteur d'étoiles". Se confondre dans ce
                 nuage de poussière constitue pour moi, une expression universelle de "vivre
                 l'amour" avec mes frères et soeurs.

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix profonde et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves, FRC.
 

                 Claude M~ - 27/02/1998 22h19 HNE (#315 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Dans un récent message, GilleO nous parle d'un "pouvoir apparent" qui génère
                 la violence, l'intolérance, la menace, l'intimidation..." etc.

                 J'aimerais poursuivre la réflexion sur cette notion de "pouvoir" qui semble
                 ambiguë.

                 Le "pouvoir" est une énergie positive qui permet la transformation. Aucune
                 communauté religieuse ne pourrait évoluer physiquement et spirituellement si un
                 certain "pouvoir" reconnu par l'ensemble des frères et des soeurs n'était accordé
                 à une Mère Abbesse ou à un Supérieur qui en assume la responsabilité.

                 Ce pouvoir qui s'exerce sur l'ensemble en même temps que sur chacun des
                 individus permet à chacun de grandir et d'avancer spirituellement dans la joie, la
                 rigueur et la discipline, en honorant les voeux qui eux, ont été prononcés en toute
                 liberté (et qui sont d'ailleurs renouvelés de temps en temps).

                 Ce pouvoir positif, entre les mains d'un patron conscient, fait des merveilles car
                 il respecte l'employé. Il tient compte des ses qualités comme de ses points
                 faibles qui sont acceptés; il est rigoureux, juste et compréhensif. Il permet à
                 l'individu d'être en harmonie avec lui-même et à son plus haut niveau d'efficacité
                 par l'enthousiasme qu'il suscite.

                 Le pendant négatif du pouvoir est la domination. Celle-ci ne respecte pas
                 l'identité ni la liberté de l'individu qu'il considère comme un obligé ou pire, un
                 esclave. Il ne sollicite rien qui pourrait améliorer la qualité de vie de l'individu ou
                 de l'ensemble, il commande et impose SA vision des choses. En fermeture et
                 totalement insécure, il préfère écraser tout ce qui semble lui résister.

                 La domination est le propre des dictateurs et des régimes totalitaires. Elle est
                 aussi présente en démocratie, on n'a qu'à regarder autour de nous...

                 En mêlant les notions de "pouvoir" et de "domination", on accole au pouvoir un
                 aspect négatif qui ne lui appartient pas et qui le rend "détestable".

                 Le pouvoir est nécessaire à toute transformation. Il est positif et quand il échoit
                 à un individu, celui-ci doit en être honoré en même temps que conscient de la
                 responsabilité qui vient avec d'améliorer la qualité de vie, physique, psychique et
                 spirituelle des individus et de l'ensemble qui lui est confié.

                 Le pouvoir prend sa force au niveau de l'âme, au niveau du Coeur alors que la
                 domination est simple perversion du mental.

                 Redonnons au "pouvoir" toute son énergie positive et ne craignons pas de le
                 prendre et de l'exercer en conscience, si jamais il nous est proposé. Il est
                 totalement dans l'Esprit.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 Yves D. - 28/02/1998 08h29 HNE (#316 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde!

                 Pouvoir, dans un sens abstrait, c'est l'opposition à l'incapacité, c'est l'absence de
                 mobilité, c'est la capacité de mettre en circulation le Flux Divin. Pouvoir, c'est la
                 faculté d'effectuer une action en pensée, en parole ou en geste; cette action
                 peut être bonne ou mauvaise. L'incapacité peut également se confondre au
                 refus; mais le refus est déjà une mise en action d'une pensée refoulée, limitée,
                 emprisonnée, confinée à un faible champs d'action.

                 Le pouvoir, dans un sens concret, représente une masse énergétique en attente
                 d'être utilisée. Cette masse peut être libérée consciemment ou inconsciemment.
                 Plus souvent qu'autrement, les utilisateurs ignorent les impacts véritables
                 engendrés par les énergies libérées de leur pouvoir... Avant même de libérer ce
                 qui pourrait prendre forme, l'acuité de notre conscience en sépare le positif du
                 négatif. Nos capacités intérieures nous suggèrent des "directions souhaitables"
                 et, seule notre identité individuelle, léguée dans le don du libre arbitre, choisi le
                 magnétisme et la magnitude que l'action empruntera.

                 Par la Communion, l'illumination de l'ensemble s'élargit sans cesse, s'abreuvant
                 réciproquement à mêmes ces actions purifiée dans la qualité de toutes nos
                 actions. Là réside le pouvoir universel ultime d'utiliser ses capacités individuelles
                 pour maintenir les "portes ouvertes" à nos frères et soeurs, afin de leur
                 permettre "d'entrer" avant que les portes ne se referment, même en sachant que
                 l'on devra attendre la prochaine ronde qui nous permettra d'entrer à notre tour.
                 Utilisons donc positivement les Forces pour le bénéfice d'autrui et, non pour soi.
                 À vous de choisir la qualité de la "pluie céleste": acide et nauséabonde ou,
                 douce, inodore, incolore, désaltérante, rassasiante...

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix profonde et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves, FRC.

                 Spici - 28/02/1998 20h02 HNE (#317 of 576)

                 Allo ...............

                 B¤ Rock - 03/03/1998 12h19 HNE (#318 of 576)

                 Beau bonjour à toutes et à tous!

                 Particulièrement à toi Spici un beau bonjour!

                 Claude et Yves je suis époustouflé à la lecture de vos commentaires sur le
                 pouvoir.

                 Je n'avais jamais analysé la question sur le pouvoir positif.

                 Le pouvoir, pour moi, de façon générale dans notre monde capitaliste,
                 communisme et socialiste, s'exerce dans le but de dominer et de controler les
                 masses et d'assurer la survie du régime.

                 Le pouvoir positif est à mon avis accessible seulement, s'il n'y a plus de
                 possession individuelle.

                 Évidemment il y a une minorité d'individus qui ayant atteint un grand degré
                 d'évolution s'efforcent d'utiliser le pouvoir afin d'amener le plus grand nombre
                 possible d'individus vers une plus grande fraternité et un meilleur partage des
                 richesses terrestres.Mais encore là ils ne sont pas légions ceux qui peuvent
                 exercer ce genre de pouvoir.

                 La meilleure approche à prendre en tant qu'individu est d'avoir conscience que
                 régulièrement nous sommes en situation de pouvoir soi dans notre travail ou
                 dans notre famille ou encore dans nos loisirs et qu'il faut user de ce pouvoir
                 positivement i.e. ne pas s'en servir pour dominer mais plustôt pour amener les
                 individus à collaborer, partager et s'entraider entre eux.

                 Au plaisir d'un prochain contact!

                 --------Rock B¤-----

                 Claude M~ - 04/03/1998 01h03 HNE (#319 of 576)

                 Salut Rock, Yves, Christian, Amor, Bretzel, Spici et tous ceux et celles qui
                 suivent notre discussion en silence et que nous aurons peut-être un jour le plaisir
                 de lire dans le but d'un plus grand partage.

                 "Fleur de Lys" demandait un jour: "Quel est le sens positif de la souffrance
                 quand nous devons perdre ce à quoi nous tenons?"

                 Quelle belle question. Je me lance. A vous d'ajouter, de compléter (ou
                 d'infirmer).... selon la règle en usage sur toute Place publique qui se respecte.

                 Bien des enseignements affirment que la souffrance est enfant de l'attachement
                 que nous avons pour les biens physiques, les pensées et les êtres que nous
                 chérissons. D'ailleurs, un des premiers exercices spirituels demandé à celle ou
                 celui qui veut avancer sur la Voie de l'éveil et plus tard, de l'illumination ou de la
                 fusion avec l'Étincelle divine qui brille au centre de notre Coeur, c'est la pratique
                 du "détachement".

                 Apprendre à lâcher prise sur tout ce qui nous "appartient"...

                 Attention. Je rassure ici les inquiets. Il n'est pas demandé de jeter tout (ou le
                 peu) qu'on a par-dessus bord. Non. On n'a pas à se départir ou à donner aux
                 pauvres tout son avoir... à moins de ressentir que c'est bien ce que nous avons à
                 faire.

                 (Il y en a qui l'ont fait... parmi ceux-ci, se trouvent les saints et les mystiques. Ils
                 ont pratiqué le "vairag", autrement dit le détachement. Mais, qu'on se rassure, à
                 ce point, ce n'est pas demandé à tout le monde. On peut posséder et jouir de
                 tous les biens que l'on veut, il s'agit de ne pas y être "attaché").

                 C'est quand on est "attaché", que l'on souffre.

                 A titre d'exemple d'attachement, disons que je viens de prendre possession
                 d'une belle voiture flambante neuve que j'ai stationnée devant ma porte et que
                 j'admire de sur mon perron. Un enfant à bicyclette passe à sa hauteur et, avec
                 un clou, trace devant mes yeux, d'abord incrédules, une belle rayure en zigzag
                 de l'avant à l'arrière.

                 A moins d'être déjà mort, j'ai tout de suite une réaction.

                 Attention. Cette réaction sera totalement correspondante au niveau
                 d'attachement que j'ai pour ce "trésor" sur roues maintenant mutilé qui, parce
                 que j'y suis "attaché", est devenu comme une partie de moi-même. La violence
                 alors dégagée pourra être extrême et le gosse, si rattrapé, pourra être très
                 gravement rossé.

                 (à suivre)

                 Claude M~ - 04/03/1998 01h11 HNE (#320 of 576)

                 (Suite)

                 Si je pratique le détachement, d'abord, je suis tout aussi content d'avoir une
                 nouvelle voiture, je peux également en appréciez la performance comme
                 l'esthétique, je peux même en admirer la beauté des lignes.... depuis mon
                 perron. Sauf qu'elle n'est pas... moi. Il y a que je ne suis pas "lié à" elle, je n'y
                 suis pas "attaché"....Il y a une réelle "distance" entre elle et moi. La "distance"
                 qui existe en somme entre le "mental" et l'"âme".

                 Cette distance est justement l'espace requis pour que si quelqu'un l'abîme devant
                 mes yeux ou me la vole, ce n'est pas moi qui serai blessé... comme s'il s'agissait
                 d'une atteinte à ma propre personne.

                 Bien sûr, il y aura un petit "pincement"... on est humain après tout, et le geste de
                 l'enfant est bien sûr irritant à plus d'un titre. Mais l'équilibre intérieur n'en sera
                 pas rompu parce que l'"espace" entre mon véhicule et moi-même m'aura donné
                 le temps d'un profond soupir d'acceptation de l'épreuve au niveau de l"âme, de
                 prendre comme un pas de recul spirituel qui aura tôt fait d'être récupéré par le
                 mental qui, lui, me rappellera que, par exemple, je suis assuré, qu'un spécialiste
                 aura tôt fait de réparer le gâchis.

                 C'est comme les idées ou convictions personnelles auxquelles on tient. Si on y
                 est attaché, on discutera ferme en tentant d'avoir raison. S"il est prouvé qu'on a
                 tort, il y aura souffrance car on aura perdu la face. Si on n'y est pas attaché, on
                 peut en débattre tout aussi bien mais en demeurant cependant ouvert à toute
                 pensée émise par l'autre et qui nous fera évoluer... dans la joie.

                 C'est comme pour les êtres chers auxquels on tient. On peut les aimer de tout
                 notre coeur, être porté vers eux, leur donner notre propre vie, si l'on veut... mais
                 sans attachement. N'oublions pas que s'il y a attachement, il y a souffrance...
                 causée par la peur de les perdre, la peine de s'en éloigner, l'incapacité de s'en
                 détacher... même quand ils sont morts.

                 Un vieux sage disait à ses élèves: je vous aurai bien préparé à vivre si, le jour de
                 mon départ (sa mort), vous ne faites rien pour me retenir. Il parlait de
                 détachement.

                 Un poète chantait qu' "On doit aimer nos enfants sachant qu'ils ne nous
                 appartiennent pas, mais qu'ils nous ont été confiés..." Il parlait de détachement.

                 On est attaché à nos biens, notre blonde, nos enfants, notre famille, nos idées,
                 nos connaissances, notre culture, à notre propre image, à notre idéal, à notre,
                 etc.... Il ne faut pas s'étonner si l'on souffre.

                 Si j'ai souffert devant ma rutilante voiture mutilée par un clou, c'est que j'ai à
                 travailler là-dessus, que je dois apprendre à me "détacher", pour enfin devenir...
                 libre!

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                            Bretzel - 04/03/1998 21h04 HNE (#321 of 576)
                            Les apprentis "sages" de la vie nous permettent
                            d'évoluer et d'aimer toujours de mieux en mieux!

                 Salutations à vous tous!
                 Le détachement envers "le matériel" m'est plus facilement
                 surmontable que le détachement envers une personne que j'aime
                 et qui subit une rude épreuve comme par exemple une maladie
                 grave, une blessure importante ou une mutilation. Comment
                 arriver à être détachée alors que la souffrance de l'autre crée une
                 souffrance en moi?

                 Merci pour votre partage et au plaisir de vous lire.

                          Ti-nours - 05/03/1998 00h35 HNE (#322 of 576)
                          Si chacun de nous allumait une chandelle, nous pourrions
                          transformer la nuit la plus noire en une journée des plus
                 ensoleillées...

                 Bonsoir...bonne nuit!

                 Merci beaucoup pour la richesse de vos rélexions...! Je comprend bien cela
                 pour les biens... de consommations (auto, maison, sac de golf...!) mais dans le
                 gestion des rapports humains...?

                 À la lumière de ce qui meuble ma vie: Les choix que je fais en fonction de mes
                 valeurs, mes responsabilités et ce que je suis comme être vivant ( l'éducation
                 reçu, mes expériences et mon évolution personnel ) Comment faire un
                 détachement plustôt "général" de ce qui est l'essence même de ce que je suis...?

                 Pour me part, dans ma vie tout mes sentiments sont important, mes valeurs
                 humaines et chrétiennes, tout ce qui touche ma vie familiale et tout mes rapports
                 humains sont important. Et lorsque survient un changement soudain dans ma vie,
                 un changement de situation dans ma vie régulière. Alors, je crois que je dois le
                 vivre, afin de me permettre une certaine souffrance et de pouvoir regarder avec
                 clarté (le détachement) et ainsi refaire les correctifs. Ce qui devrait me remettre
                 debout et poursuivre ma route.

                 Le deuil d'un être aimé par exemple, doit se vivre au coeur du quotidien. (Bien
                 entouré d'amis ou autre biensûr) Mais il y a des étapes importante à vivre chez
                 l'être humain pour permettre un détachement. Il est a mon avis "normal" de
                 souffrir, cependant l'homme ne peut meubler sa vie que de souffrance ,il doit
                 s'en sortir. Et retrouver sens à sa vie.

                 Car je crois que la souffrance est une partie de la réalité de la vie humaine qu'il
                 me faut assumer, accepter pour m'élever... Ce qui selon moi, me permet une
                 certaine purification ou une conversion... Je crois, si je ne fais pas erreur, qu'il y
                 a une saine "souffrance"

                 Dans l'amour n'y a t-il pas un sacrifice? Une petite souffrance, qui chaque jour
                 me demande de redire "oui"? Un don de soi qui me demande un oublie de
                 moi-même pour l'autre... Une souffrance.

                 Qu'en pensez-vous?

                 Je fais peut-être fausse route... Alors apportez moi et aux autres la lumière par
                 vos commentaires.

                 Sylvain

                 Merci et bonne route

                                   VIO** - 05/03/1998 18h29 HNE (#323 of 576)
                                   «Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites,
                                   mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous
                                   ayez le droit de le dire» Béatrice Hall inspirée par
                                   Voltaire

                 Claude M. et Ti-Nours, je comprends très bien ce que vous expliquez.
                 DIsons que ça me rentre dans la tête quand je vous lis!

                 Mais quand j'apprends qu'un enfant de 12 ans va mourir d'un cancer et
                 est en phase terminale (Voir POUR GUILLAUME sur le site AU
                 QUOTIDIEN), que ma soeur, des êtres chers sont atteints d'une maladie
                 incurable....ceci suscite chez moi de la révolte!

                 Comment accepter? Comment accepter la souffrance sans subir un
                 sentiment de révolte? Ti-NOurs. Aide-moi stp!

                 VIO

                 GillesO - 05/03/1998 20h05 HNE (#324 of 576)

                 Bonsoir à tous.

                 La souffrance.

                 Devons-nous souffrir? Comment peut-on accepter la souffrance, la nôtre , celle
                 des autres? Combien de fois avons-nous entendu dire qu'il faille souffrir pour
                 grandir? Quelle foutaise! La souffrance est un manque d'amour de soi. Elle est
                 le fruit d'un déséquilibre énergitique en soi. Lorsque vous cotoyez la souffrance,
                 vous devez être en équilibre, c'est-à-dire en amour de soi sans quoi on s'expose
                 à la souffrance pour soi et il n'y a aucun apport positif à la personne souffrante.
                 La maladie chez les proches doit être abordée avec amour. Si on est habité par
                 la révolte, on se refuse l'occasion d'un rapprochement intime avec l'être aimé.
                 Ce lien intime qui donne l'occasion d'observer sans souffrir et de tenter de
                 comprendre ce qui peut créer le déséquilibre. Si notre amour pour soi est
                 suffisamment grand, il va se communiquer comme une énergie purifiante vers
                 l'autre et l'aider à retrouver son équilibre.

                 Vous avez tout mon amour.

                 Yves D. - 05/03/1998 22h03 HNE (#325 of 576)
                 Nous ne serons jamais séparé!

                 Bonjour tout le monde!

                 Notre monde est constitué de multiples états auxquels nous cherchons tous à
                 maîtriser les impacts... L'équilibre demeure l'ultime but. Du détachement (non
                 l'indifférence) apparaît donc l'Union sacré.

                 Au-delà de la gauche et la droite, il y a le choix... Au-delà des souvenirs et les
                 attentes, il y a l'intemporel... Au-delà de la naissance et la mort, il y a la
                 continuité... Au-delà de la puissance abusive et l'impuissance, il y a la
                 compassion... Au-delà de la souffrance et l'euphorie, il y a le bien-être...
                 Au-delà de la violence et la complaisance, il y a la Conscience...

                 Le négatif, le positif... équilibrent l'être... Le passé, le futur... renforcent l'instant
                 présent... La perte d'un être cher, la venue d'un nouveau-né... animent La
                 vitalité... L'exploitation, la neutralité... responsabilisent les actions... Le matériel,
                 la spiritualité... sensibilisent l'ensemble... L'action, l'indolence... stimulent
                 l'harmonie...

                 Rien n'est mieux ou pire; suffit-il de s'engager!

                 Puissions-nous capter l'impulsion de l'Amour Universel et l'irradier sans réserve.
                 Amitié, paix profonde et sérénité à tous et à toutes. Votre ami, Yves, FRC.

                 Claude M~ - 06/03/1998 02h28 HNE (#326 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 J'ai eu le grand privilège de donner, pendant plus d'un an, quelques heures par
                 semaine de mon temps aux enfants de l'unité 5.1 de l'Hôpital Saint-Justine, cette
                 unité où l'on confine ceux qui sont déclarés en phase terminale, principalement
                 des leucémiques.

                 J'en ai connu plusieurs que j'ai accompagnés deux ou trois mois et qui s'en sont
                 allés en rémission. Mais quelques autres n'ont pas connu cette éventualité.

                 Si j'ai pu être présent à ces enfants au teint laiteux et devenus chauves, et
                 réussir non seulement à les intéresser un peu mais souvent à les faire rire, c'est
                 en les aimant tous et chacun totalement et... sans attachement.

                 Je dois vous avouer, cependant, qu'à deux occasions, j'ai pleuré. J'ai même, une
                 fois, dû me retirer pour aller crié... bouleversé que je fus devant la misère
                 humaine quand cette maman m'apprit, les yeux brûlés par les larmes, que ses
                 trois enfants étaient leucémiques. Le plus vieux était déjà décédé. Le second
                 entrait en rémission et sa benjamine, couchée là devant nous, venait d'être
                 déclarée en phase terminale. Ce qui plus est, le papa, médecin et déprimé, avait
                 cessé de pratiquer cette médecine impuissante à guérir ses propres enfants. En
                 regagnant mon domicile, seul dans ma voiture, sur l'autoroute des Laurentides,
                 j'ai ouvert ma fenêtre et j'ai hurlé!

                 Comme le disait Yves, "être détaché" ne veut pas dire "être indifférent" ou, je
                 dirais, insensible.

                 Au pied de la Croix, Marie, dans son coeur de mère, était sûrement aussi
                 crucifiée que son divin Fils. D'ailleurs, sa cousine Elisabeth (je crois) lui avait
                 annoncé que son Coeur serait transpercé par un glaive de douleur. Mais sa
                 souffrance, elle la sublima en l'offrant, comme son Fils, pour la rachat de
                 l'humanité. Tout comme lui, elle transmuta les énergies négatives de sa
                 souffrance en leur donnant un sens... positif.

                 Le danger de l'empathie (entrer dans la souffrance de l'autre) ou d'une
                 sympathie poussée à son extrémité (en grec "sun-pathein"= souffrir avec), c'est
                 de produire un déséquilibre physique, psychique ou spirituel où tout devient
                 possible: colère, refus, sentiment d'impuissance, peine extrême, dépression,
                 désespoir, etc.

                 Nos "amours", pour pouvoir les aider, nous devons les aimer en acceptant qu'ils
                 souffrent et qu'ils partent, tout comme, à nous aussi, un jour, il sera donné de
                 quitter pour poursuivre ailleurs notre cheminement.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 Claude M~ - 06/03/1998 12h54 HNE (#327 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Ma mère disait: quand la maison brûle, ce n'est plus le temps de frotter
                 l'argenterie. Autrement dit, quand on est placé devant la souffrance d'un être
                 cher ou son éventuel départ, ce n'est plus le temps d'apprendre à pratiquer le
                 détachement.

                 Cet exercice spirituel s'apprend par la pratique quotidienne, à partir de petites
                 choses desquelles on s'efforcera de prendre de la distance. Si votre beau stylo
                 Mont Blanc suscite tout à coup l'admiration d'un confrère, offrez-le lui. Il est
                 fort probable qu'il refuse de le prendre prétextant que vous n'êtes pas sérieux
                 ou, peut-être l'acceptera-t-il. Mais, qu'il accepte ou qu'il refuse, l'exercice est
                 aussi valable car quand on accepte une épreuve au niveau de la pensée, c'est
                 tout comme si nous l'avions vécue dans le plan physique. C'est sûr que sur le
                 coup de se départir de ce à quoi l'on est attaché produit un "petit pincement" au
                 niveau de l'égo. D'ailleurs le mental va immédiatement réagir en faisant monter
                 des pensées prônant l'attachement comme: si tu lui donnes, tu n'en auras plus. Si
                 tu commences à tout donner, où cela va-t-il te conduire? Il craint de perdre ce
                 contrôle qu'il a sur vos agirs et que dorénavant les décisions se prennent au
                 niveau de l'âme.

                 Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette pratique du détachement produit
                 un état de joie et de sérénité car la conscience opère enfin au niveau de l'âme
                 qui, elle, n'a besoin de rien (ni de personne) pour être heureuse. L'être
                 commence a ressentir la puissance libératrice de la liberté.

                 Encore une fois, je le répète, il n'est pas question de ne rien posséder. On peut
                 avoir tous les biens matériels que l'on veut et les apprécier à leur juste valeur.
                 On est incarné pour cela aussi. Mais Il suffit d'en être "détaché". De savoir que
                 l'on pourrait les perdre ou encore en faire cadeau sans entraîner un vide
                 invivable, un déséquilibre grand générateur de peine et de souffrance.

                 A ce moment, l'être passe de l' "avoir" à l' "être"... Son bonheur ne se construit
                 plus sur ce qu'il possède (l'avoir) mais sur cette constatation d'être bien dans sa
                 tête, sa peau et son coeur, (l'être) quelque soit les acquis, les pertes, les
                 épreuves, les séparations ou les circonstances. L'être est enfin libre.

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                                   VIO** - 06/03/1998 18h09 HNE (#328 of 576)
                                   «Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites,
                                   mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous
                                   ayez le droit de le dire» Béatrice Hall inspirée par
                                   Voltaire

                 ÊTRE sans paraître...AVOIR sans s'attacher aux biens de la terre...
                 AIMER en étant détaché.... SOUFFRIR pour grandir... GRANDIR pour
                 mourir.

                 Que c'est difficile d'ÊTRE HUMAIN! Que de contradictions! Comment
                 faire pour allier et vivre avec toutes ces contradictions?

                 Je lis vos témoignages et je réfléchis beaucoup. Merci de votre sagesse!

                 Claude M....as-tu un Mont-Blanc? Si oui...tu pourrais peut-être me
                 l'envoyer? :-))))))

                 Amitiés à tous et continuez à essayer de m'empêcher de me révolter...

                 VIO

                 Claude M~ - 06/03/1998 22h05 HNE (#329 of 576)

                 Vio

                 J'ai eu, en effet, jadis, un Mont-Blanc et... j'en ai fait cadeau à mon frère.

                 J'espère que tu ne t'étais pas trop attaché à l'idée de recevoir le mien ! :-))))))

                 - Claude M~

                 Petit nours - 07/03/1998 00h39 HNE (#330 of 576)

                 Salutations....

                 Moi aussi Vio j'aurai bien aimé avoir un Mont-Blanc...!!! Mais finalement ...Un
                 Mont-Blanc ou un "Bic" quand je signe un contrat c'est le même engagement
                 :-)))

                 Bref, je commence a comprendre que si je m'attache trop aux choses qui
                 m'empèche de devenir libre et d'accomplir la mission à la quel je suis appelé..
                 C'est a ce moment que le détachement m'enchaine et que je manque le
                 bateau...!

                 Quand je rencontre des hommes et des femmes qui ont besoin de réfléchir sur
                 leurs problèmes ou leurs conditions... Je n'ai pas le sentiment de porter pour eux
                 leurs problèmes, mais je sais que nous faissons route ensemble et que j'accueille
                 sa situation là où il est rendu. Et je sais très bien qu'il me faut rester empathique.

                 Certaine rencontre sont parfois ardue et je me donne afin de répondre aux
                 besions de la personne aidé car pour elle je suis le chemin... Une certaine vérité
                 qu'elle cherche... Et mon rôle comme "aidant" face a la personne "aidé" c'est de
                 lui offrir à la base un soutien, une oreille attentive... Donc un accueil à la
                 manière de Celui est venu rassembler son "Peuple" dans l'amour.

                 Dans les relations humaines chacun trouve sa façon d'entrer en contact avec
                 ses semblables. Je crois normal de vivre certaine relations avec beaucoup
                 d'attachement, sachant resté en éveille pour connaître le seuil où je devrai
                 permettre un détachement en toute conscience des faits et de la réalité en
                 regard des lendemins difficiles que nous rencontrerons.

                 C'est donc dire que malgré notre attachement, notre souffrance est étoitement
                 liée a ma capacité d'être conscient des réalités et ainsi vivre avec un certain
                 équilibre les liens qui nous unis.

                 Je trouve bon, de réfléchir sur ses questions fondamentals qui construisent notre
                 quotidien... Chacun vie de son coté ses expériences et le fruit de vos réflexions
                 guide les pas de ceux qui cherche un sens à leur vie... Ou qui cherche des
                 réponse à des questions que personne ne pose!!

                 merci!

                 Sylvain

                 Claude M~ - 08/03/1998 19h26 HNE (#331 of 576)

                 A l'occasion de la journée internationale de la femme...

                 MESSAGE AUX HOMMES.

                 En cette journée de la femme, nous, les hommes, les yang, devons faire une
                 réflexion sérieuse sur les résultats de notre gérance car, à n'en point douter, la
                 planète est régie par nous.. les "hommes".

                 Pouvons-nous nous réjouir du résultat de notre direction mâle? Pouvons-nous
                 nous dire, honnêtement, que le résultat de notre gérance va dans le sens du
                 bien-être et d'une meilleure qualité de vie pour tous ?

                 La terre est-elle devenue, grâce à notre "intelligence rationelle" et notre
                 compétence, un lieu où la vie est respectée?

                 Notre vision de l'avenir va-t-elle dans les sens d'une évolution normale de l'être
                 humain dans un devenir meilleur pour lui et plein de promesses ou alors dans le
                 sens d'une survie toujours de plus en plus difficile à assurer?

                 Travaillons-nous, vraiment dans le quotidien à assurer la paix et l'harmonie, ou
                 avons-nous fait de notre lieu de travail, de notre planète, un lieu et une meilleure
                 occasion de nous enrichir?

                 Avons-nous le ressenti que les enfants de ce monde, en naissant, ont
                 généralement devant eux un avenir meilleur, un avenir auquel, tout comme nous,
                 ils ont droit?

                 Donnons-nous à la femme, toutes les occasions d'assurer le maintien de la vie
                 dans des conditions non pas extrêmes mais idéales?

                 Le temps n'est-il pas venu de ressentir que le règne de l'homme a failli et que le
                 temps est venu de passer aux valeurs féminines, de donner à l'humanité l'aide et
                 le soutien que seules les mères peuvent développer dans leur coeur?

                 L'homme a réussi à imposer un Dieu, créateur qui est mâle. Après tant de
                 siècles de guerres et de violences, n'est-il pas temps de rétablir que la divinité
                 est, au départ, féminine, comme elle le fut pendant des millénaires avant l'ère
                 judéo chétienne?

                 La mère veut que son enfant grandisse dans l'amour et l'harmonie. Elle ne veut
                 pas que son fils soit tué pour l'honneur. Toutes les mères du monde haïssent la
                 guerre, l'assassinat, le meurtre, la violence.

                 De tout temps, l'arme du mâle a été l'épée. Il est temps que celle-ci soit mise de
                 côté pour faire place aux valeurs du Coeur, de l'amour, de la compréhension, du
                 pardon, de la tolérance, de la misérocorde, de la sympathie, toutes autant de
                 valeurs féminines.

                 Que tout homme, en ce jour, s'arrête à réfléchir un instant sur ce monde qu'il
                 dirige.

                 Que la journée de la femme soit le départ d'une conscientisation grandissante
                 qui ne pourra qu'amener un bienfait pour l'humanité.

                 Claude M~

                            Bretzel - 08/03/1998 21h44 HNE (#332 of 576)
                            Les apprentis "sages" de la vie nous permettent
                            d'évoluer et d'aimer toujours de mieux en mieux!

                 Salutations à tous!
                 Message aux hommes et aux femmes

                 À mon avis le monde sera en équilibre lorsqu'individuellement
                 nous le serons aussi. Nous serons en équilibre lorsque nous
                 aurons intégré les forces Yin Yang. Les hommes et les femmes
                 provoquent un mouvement de balancier qui sera de + en + rapide.
                 Le résultat, éventuellement, sera l'harmonie des forces de chacun;
                 l'harmonie dans le couple, la famille, le pays, ...

                 Nous participons tous à l'évolution de la race humaine. Un ami
                 disparu m'a dit un jour "le chemin est le but"... alors je fais mon
                 chemin, du mieux que je peux, avec amour et paix (du mieux que
                 je peux!).

                 Alors je répète tes paroles Claude M~ :"Que la journée de la
                 femme soit le départ d'une conscientisation grandissante qui ne
                 pourra qu'amener un bienfait pour l'humanité" Merci!

                                Petit nours - 09/03/1998 22h13 HNE (#333 of 576)
                                Faites des choix divins. Cela consiste à refuser de
                                fonder vos décisions sur les attentes des autres.
                                Choissiez plutôt d'agir conformément au but que
                                vous poursuivez et à votre nature véritable...

                                Salut Vio, en réponse à ta demande...

                 Je sais et je reconnais ta souffrance et ta colère...!!!

                 Mais la vie nous mène parfois sur des sentiers que nous oublions de placer dans
                 nos bagages...Hélas! Mais il nous reste a nous de l'aimé...

                 C'est ce que le Dieu de l'amour nous appel a vivre. Tu as bien raison, mais
                 es-ce que tu peux changer quelque chose...?? Non me diras-tu! Mais si, moi je
                 te dis. Non pas dans l'issue, mais dans le comment et trouver un sens à cette
                 réalité qui je le sais nous échappe.

                 Parfois, les gens que je rencontre en relation d'aide sont en état de "choc" mais
                 la misson que j'ai n'ai pas de résoudre l'issue de leur maladie, mais seulement la
                 qualité des moments qu'ils ont pour ce réalisé... Dans leur vie, avec ceux avec
                 qui ils ont construis leur demain. Je sais que pour notre ami sa vie nous semble
                 bien courte mais pour nous elle est courte en fonction des réalisations que nous
                 avons faites pour lui... Et en l'espérence que nous portons pour lui.

                 Il est jeune et prometteur... Oui! Et construire ça vie prends toute une vie...!!
                 Mais nul ne sait combien de temps elle aura cette vie. La notion de vie est
                 relative pour chacun, et nous espérons tous quelle soit longue et belle...

                 Nous avons comme croyant et croyante une responsabilité face à tous ceux qui
                 vivent des moments bien triste... Ils doivent découvir le message que le Seigneur
                 (Dieu, Créateur...etc...)nous laisse; c'est que jamais, Il ne nous laissera
                 tomber...!

                 Et nous aussi nous avons a endosser et vivre ce message... Avec lui mais aussi
                 avec tous ses proches. Nous sommes a l'image de Dieu... Attention, nous ne
                 sommes pas dieu mais investie des pouvoir de l'amour de Dieu dans nos vie.

                 Et pour le moment voici une courte réflexion sur les pouvoirs de l'amour et la
                 force qu'il génère en nous sur les autres!!! Voici:

                 "L'Amour dans la vie est comme une source vive qui jaillit et nourit le coeur de
                 ceux que l'on aime...

                 Lorsque nous aimons nous sommes important... Mais lorsque l'on est aimé nous
                 devenons indispensable...

                 Comme une plante a besoin d'eau pour grandir si minime soit-elle...

                 L'amour crée la vie..."

                 Et pour terminer Monsieur F. Leclerc nous dit...

                 "C'est beau la mort parcequ'il y a plein de vie dedant..."

                 Vous savez, il y a tant a dire et faire...!

                 Sylvain

                 Amitié...

                 Claude M~ - 10/03/1998 00h43 HNE (#334 of 576)

                 Salut à toutes et à tous.

                 Sylvain,

                 Permets-moi de t'appeler Sylvain, puisque tu signes tes messages de ce prénom
                 qui plus est, pour moi, résonne comme sylvestre... champêtre, doux,
                 réconfortant, rassérénant, mais aussi comme la force de la forêt qui renaît
                 toujours aussi forte, triomphant ainsi des vents puissants mais fugitifs... enfin,
                 c'est mon ressenti.

                 Tu dis... "Attention, nous ne sommes pas dieu mais investis des pouvoirs de
                 l'amour de Dieu dans nos vie."

                 Je veux bien. Mais, pourquoi ne serions nous pas Dieu? Dieu... manifesté dans
                 sa création? La question se pose.

                 Être ou ne pas être Dieu... manifesté?

                 Belle question pour le mental. :-))) Qu'en penses-tu, Sylvain? Yves? Rock?
                 Vio? Amor? Christian, GillesO, Humus, Bretzel, F.de Lys, Spici, Denis... et les
                 autres?

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 B¤ Rock - 10/03/1998 10h20 HNE (#335 of 576)

                 Beau bonjour à vous tous !

                 Claude tu poses une grosse question à laquelle j’ai du répondre intérieurement
                 alors que je faisais parti d’un ordre qui m’a beaucoup apporté. : >Être ou ne pas
                 être Dieu... manifesté?<

                 J’ai répondu non à cette affirmation qui faisait de moi un être égal à Dieu.

                 J’ai beaucoup de difficultés à m’imaginer créer l’homme et la femme, des
                 planètes et des galaxies etc...

                 Cependant je crois que nous sommes en partie une manifestation de Dieu i.e.
                 une partie de lui-même sans être nécessairement son égal. Nous sommes une
                 cellule de Dieu parmi des millions d’autres cellules, un peu comme les cellules
                 de notre propre corps qui ont tous des fonctions précises.

                 Mais cet énoncé m’amène à une autre question ? Si jamais Dieu considérait une
                 partie de sa création ( terrien ) comme étant devenue malade disons ( cellules
                 cancéreuses voir le mal ) alors d’autres cellules de Dieu pourraient elles venir
                 nous éliminer afin de maintenir l’harmonie de la nature divine ?

                 En résumé nous ne sommes qu’une partie de Dieu et non Dieu lui-même. Il est
                 utopique de se penser l’égal à Dieu ou de s’imaginer un jour devenir à notre tour
                 Dieu lui-même.

                 Nous faisons partie d’un tout donc nous ne pouvons être le tout !

                 Au plaisir de lire vos écrits !

                 -----------------Rock B¤--------

                 Claude M~ - 10/03/1998 11h01 HNE (#336 of 576)

                 Salut Rock.

                 Quand je "pense" à Dieu, il me vient une belle allégorie, celle de la goutte d'eau,
                 la goutte d'eau qui n'est pas la mer mais qui porte en elle-même tous ses
                 attributs. Elle vient de la mer et retournera un jour à la mer.

                 Par rapport à Dieu, la Source, nous serions comme la goutte d'eau. Nous
                 venons de Lui, nous sommes à son image et, un jour, nous retournerons en Lui.

                 Reste à savoir, quand nous sommes en Lui, sommes-nous Lui? Au niveau où "Il
                 est" (d'autres diraient "où Il n'est pas", parlant de Lui comme du "Non-Être"...
                 par opposition à l'existence, sa manifestation, sa réalité d'"être"), à son "niveau",
                 semble-t-il qu'il n'y aurait pas de division, de partition, ce serait le Un, ce qui
                 appuierait la thèse que nous serions Un avec Lui.

                 Qu'en dis-tu?

                 Dans l'Amour et le partage. - Claude M~

                 Espérance - 10/03/1998 11h36 HNE (#337 of 576)

                 Pour avoir beaucoup réfléchi, prié et vécu mon expérience me porte à croire
                 qu'entre Dieu et nous comme dans toute relation interpersonnelle, il y a un
                 combat. Je m'explique. Dans nos relations à l'autre et avec Dieu, nous sommes
                 constamment tiraillés par deux désirs apparemment inconciliables:

                 1) désir de communion (ou de fusion) qui n'est pas sans rappeler la chaleur du
                 sein maternel

                 2) désir d'autonomie (qui signifie "fonctionner" par soi-même)

                 ou si vous préférez 2 sentiments profonds et contradictoires tissent nos relations
                 interpersonnelles: profond désir de communion et peur "instinctive" de perdre
                 notre identité profonde.

                 La prise de conscience de ce combat nous permet de marcher sur le fil de nos
                 relations (y compris celle avec le divin) avec comme "barre d'équilibre" une
                 spiritualité qui croit selon les personnes, les événements, les étapes de la vie...

                 Non, je ne suis pas Dieu; Il est personne avec son altérité et son "style de
                 communication". Cependant, je suis "fils adoptif" de Dieu et je suis appelé à me
                 développer selon cette filiation. Dieu respecte mon altérité et je pense qu'il
                 souhaite que je me réalise pleinement... Comment? en devenant à chaque
                 seconde PLUS HUMAIN...

                 Voilà quelques réflexions, qui je l'espère, ne sont pas trop embrouillées. Je pense
                 qu'il est extrêmement difficile de décrire avec justesse tout ce qui touche le
                 domaine de la communication humaine. Mais, vaut mieux communiquer
                 maladroitement que rester muet devant le beau mystère de l'Être Humain.

                 Bonne journée à chacun(e).

                 Espérance