"Le livre M" (suite et fin)
     Médium : Claudia
     Entité : M
     Date des messages : Depuis 1970.

      Avertissement :
 

      Je veux bien publier ce message que je ne sais qui,  me demande de publier. Là s'arrête ma responsabilité. J'ai
      désiré le faire aussi d'une façon anonyme. Car ce n'est pas mon livre. À chacun d'y croire ou de ne pas y croire.
      Il n'existe pas de preuve scientifique de la véracité de ces communications  qui ne nous parviennent pas à l'aide
      d'un appareil matériel  autre que le cerveau humain. Notre cerveau serait-il le seul moyen de communiquer
      avec les mondes éloignés? Je n'en sais rien.  Et les sceptiques ont bien le droit de le demeurer. Mais si ce
      message est vrai, je crois que c'est l'un des plus beau et des plus porteur d'espoir pour l'humanité.
 

      Introduction (rappel) :
 

          Je suis moi-même d'un naturel sceptique et possède un esprit logique. Aussi je ne reprocherai à aucun  lecteur
          d'entretenir des doutes sur la valeur  scientifique de l'expérience que je vais  décrire. Je trouve sain de douter.
          Pourtant, j'ai réellement vécu cette expérience. Je ne sais pas comment expliquer ce phénomène. Peut-être que la
          science pourra un jour le comprendre quand elle connaîtra mieux le fonctionnement de l'univers, ou simplement le
          cerveau humain.

             Depuis une vingtaine d'années les livres traitant d'ésotérisme, de réincarnation, de voyages astrals, de révélations
          connaissent une grande vogue. J'en ai lus, depuis ma propre expérience seulement. Certains de ces livres sont
          peut-être, comme le mien,  issus d'expériences vécues. Mais certainement que  beaucoup díautres ont été
          fabriqués avec de l'imaginaire dans le seul but de s'attirer les nombreux lecteurs intéressés par ces sujets. Plusieurs
          de ces livres pourraient facilement avoir été inventés par n'importe lequel écrivain qui à le moindrement
          d'imagination. L'expérience que je vais décrire pourrait difficilement elle avoir été imaginée par mon imagination. Je
          suis écrivain et je sais que les histoires que j'écris, ordinairement, partent toutes d'une certaine réalité, en somme,
          je n'invente pas tellement. De plus j'emploi un vocabulaire connu. Alors que dans l'expérience que je vais décrire
          plusieurs mots me sont inconnus et je n'ai pas cherché à les inventer. Ils me sont venus directement. Enfin je n'ai
          pas eu à penser les phrases avant de les écrire, elles me sont venues automatiquement.

            Mon expérience a débuté d'une façon très lente, presque à mon insu. Je ne saurais même en retracer la date
          exacte, tant j'y attachai d'abord peu d'intérêt. Je peux cependant la situer au début des années 70, si je me réfère à
          l'endroit où j'habitais au moment où tout à commencé. J'habitais alors une petite ville où les gens  s'intéressaient
          beaucoup aux phénomènes des soucoupes - volantes et aux expériences mystiques. Certains d'entre eux
          essayaient de faire de l'écriture automatique. Or, à la suite d'un dîner où je m'étais fort ennuyé - sans qu'il  n'en
          transparaisse rien dans mon comportement- on me rapporta qu'une personne avait fait de l'écriture automatique
          pour connaître les réactions des gens à ce dîner. Surprise, je constatai  que cette personne avait exprimé par son
          écriture  exactement ce que j'avais pensé alors. Je me mis donc a porter plus d'attention à ces expériences qu'on
          me rapportait. Je constatai que si parfois ces expériences d'écriture automatique exprimaient assez justement les
          pensées des gens, par contre elles se trompaient royalement quand elles prétendaient sonder l'avenir. Comme s'il
          s'agissait rien d'autre que d'une forme de télépathie et que poussé plus loin, cela devenait de la divagation.

             Je demeurai  quand même intriguée par le phénomène, mais sans songer  d'abord à l'expérimenter moi-même.
          Jusqu'au jour où une amie me suggéra fortement d'essayer,  pour voir. Toujours très sceptique, je me rendis à la
          bibliothèque et pris un livre sur le sujet pour tenter de le comprendre. Dans ce livre je lus que les personnes qui
          avaient des dispositions pour ce genre d'expériences étaient celles qui, lorsqu'elles téléphonaient où écoutaient un
          discours, avaient l'habitude de griffonner sans arrêt. J'étais de celles-là. Intriguée par cette affirmation, je décidai
          d'essayer. Je pris donc une feuille, et tenant mon crayon comme on disait de faire j'attendis, fébrile, et un peu
          effrayée de ce qui allait peut-être se passer. Au bout de dix minutes, j'arrêtai. Il ne s'était rien passé du tout. Un
          peu moins effrayée je recommençai l'expérience le lendemain, puis le surlendemain où enfin le crayon bougea et
          écrivit tout seul une ligne d'écriture où toutes les lettres étaient enchaînées les unes aux autres. J'eus si peur que je
          demandai à une autre personne de lire ce que je venais d'écrire et elle lut  " l'âme survit, énergie reçue de Dieu".

              Un peu soulagée de voir qu'on ne m'avait pas prédit des catastrophes, des  maladies ou  des morts prochaines,
          qui d'ailleurs s'étaient révélées fausses aux personnes qui pratiquaient ce sport bizarre, je me sentis un peu rassurée
          et peu à peu je récidivai par curiosité. Il m'arriva alors des phrases comme " je vous donnerai le vin nouveau" qui
          me semblait  tirée de la Bible. Je commençai alors à poser des questions. Car la phrase précédente prit soudain un
          sens. Car c'est  dans ces jours qu'il y eut la mort rapprochée de deux papes. Je demandai pourquoi deux papes
          de file étaient  décédés? je reçu comme réponse " pour mieux voir Rome". La réponse me parut insensée jusqu'au
          lendemain où, essayant de capter à la télévision mon programme préféré, sur toutes  les chaînes je ne captais  plus
          que Rome.

            Je ne me souviens plus des questions que je posai  immédiatement par la suite, car, bien qu'un peu secouée par
          ces réponses, je n'y attachais pas un grand sérieux. Mais je notai peu à peu qu'à la fin de chacune des réponses
          s'inscrivait un M  isolé. Je pensai  d'abord  qu'il s'agissait du début d'un mot soudain interrompu, mais comme ce
          M continuait de s'inscrire à la fin de chaque réponse comme un point, je compris  bientôt qu'il s'agissait d'une
          signature. Et c'est alors que je demandai la signification de ce  M.

             La signification que j'en reçu allait alors m'entraîner dans cette expérience étrange que je vais relater. J'ai depuis
          lu ou feuilleté  beaucoup de livres de messages, curieuse toujours de découvrir si une expérience comme la mienne
          était arrivée aussi à quelqu'un d'autre dans le monde. Jusqu'à aujourd'hui du moins, je n'ai pas trouvé dans aucun
          de ces livres un message similaire. Aussi je suis consciente  que ce message  suscitera de l'incrédulité, car ce qui
          renverse totalement notre vision du monde est  difficilement  acceptable  par notre pensée endormie. Ce message
          n'est pas un somnifère, c'est une invitation  à ouvrir notre cerveau, car comme le dit  à un moment  le messager de
          ce livre " ce n'est pas dans les livres que la vérité est écrite, mais dans votre tête".

            Ma nature sceptique ne m'a pas abandonnée. J'en ai presque honte après toutes les preuves que j'ai demandées
          et obtenues pour connaître si le message qu'on me demandait de livrer était réel. Tout de même, j'ai décidé de
          m'exécuter et d'écrire cette expérience comme un document capable de prouver, bien plus tard peut-être, qu'elle
          était vraie,  que nous ne sommes pas seuls comme nous le croyons dans la fantastique aventure de la vie et que le
          hasard n'a rien à voir dans la création du monde. Qu'une grande pensée depuis toujours dirige et protège la terre,
          comme toutes  les innombrables planètes à travers l'infiniment vaste  univers.

           Pendant quelques années je me contentai de poser quelques questions de temps en temps, de jeter  le plus
          souvent les réponses, et d'en conserver au hasard quelques unes. Sans penser  à les révéler à quelqu'un. C'était
          plutôt pour moi une sorte d'amusement. Parfois il m'arrivait aussi  d'écrire soudainement des textes entier sans que
          j'en comprenne le sens véritable. C'est ainsi, qu'alors que je n'avais pas encore compris que le M était une
          véritable signature au bout des messages, jíécrivis pourtant un étrange poème dont j'ignorai pour un temps
          complètement la signification:

         Quel est donc ce livre que j'aurai à écrire?
         Et qui porte la lettre interdite.
         Et qui porte la lettre secrète.
         Où tous les mystères sont enfouis.
         Quel est donc ce secret que je ne sais pas encore?
         Et que je devrai révéler aux autres.
         Tout en le découvrant moi-même.
         Qui m'enseignera ce que je dois connaître?
         Où est caché au fond de moi celui qui déjà sait,
         comment s'écrit le livre M?
         Lire la première partie (1970 - 1980) du Livre M : format Word (82 ko) , format HTML
         (195 ko)

         Lire la seconde partie (1980 - 1993) du Livre M : format Word (92 ko) , format HTML
         (188 ko)

         nouveau Lire la troisième et dernière partie (1994 - 1998) du Livre M : format Word (118
         ko) , format HTML (210 ko)

*******************************