A new form of usury developed as the swindling money-lenders realized the immoral benefits that could be obtained from such a situation. It became apparent to these thieves that they could go one step further than dishonestly using other peopleís money for financial advantage at no cost to themselves. They could invent money from absolutely nothing. They could issue credit notes with nothing to back them up and put them into circulation as interest-bearing debts. No-one would be any the wiser. They calculated that they could safely issue notes for up to ten times more than the gold deposits they held, because the depositors would never ask for their deposits back all at the same time.

The principle of modern banking was thus established: invent money from nothing, put it into circulation as "running cash notes" that have to be paid back with real wealth that is produced from our labour, sit back and become unbelievably wealthy and powerful men: hidden rulers of nations.

In England this deceitful system was officially sanctioned in 1694. The usurper of the throne, William of Orange, had overthrown the legitimate King James II with the financial backing and plotting of powerful Jewish financiers in Amsterdam. In return he gave the sovereignty of England to a group of financiers by means of a Charter allowing them to call themselves the Bank of England. The Charter made no mention of issuing the nationís money, but within minutes of signing the new Bank officials were discussing the form of their "running cash notes." The same system was adopted in every country by a process of Masonic revolution and manipulation....(...)

source:

http://phillyimc.org/en/hort-history-banking
 

copie à l'autre adresse:

http://fourwinds10.com/siterun_data/government/banking_and_taxation_irs_and_insurance/social_security/news.php?q=1239551313

*************************************************

Une nouvelle forme d'usure développée comme le font les prêteurs sur gages des escroqueries qui ont compris les bénéfices immoraux qui pourraient être obtenus d'une telle situation. C'est devenu apparent à ces voleurs qu'ils pourraient aller un pas plus loin que la malhonnêtement de l'utilisation d'autre argent populaire pour un avantage financier fait gratuitement pour eux. Ils  pourraient inventer de l'argent à partir d'absolument rien. Ils pourraient publier des avoirs avec rien pour le justifier ou le soutenir et les mettre dans la circulation comme des dettes portant intérêt. Personne ne serait  plus sage((habile)). Ils ont calculé qu'ils pourraient sans risque publier des notes pour jusqu'à dix fois plus que les dépôts d'or qu'ils détiennent en dépôt, parce que les déposants ne demanderaient (retireraient) jamais leurs dépôts tous en même temps.

Le principe d'opérations des banques modernes a été ainsi établi : inventez de l'argent à partir de rien, mettez-le dans la circulation comme "dirigeant des notes liquides"(papiers/certificats) qui doivent être remboursées avec la richesse réelle qui est produite de notre travail, s'asseoir et devenir des hommes incroyablement riches et puissants : les dirigeants((hommes de pouvoir)) cachés des nations.

En Angleterre ce système trompeur a été officiellement sanctionné en 1694 [bien que l'entente préalabre eut été faite en 1689]. L'usurpateur du trône, William d'Orange, avait renversé le Roi légitime James II avec le support financier et le complot de financiers puissants Juifs à Amsterdam [les Sages de Sions]. En retour il a donné à la souveraineté d'Angleterre à un groupe de financiers au moyen d'une Charte leur permettant de s'appeler la Banque d'Angleterre. Le Charte n'a fait aucune mention de publier l'argent national, mais dans les minutes de la  signature, les nouveaux fonctionnaires de la Banque discutaient la forme de leur " notes /papiers /traites /certificats " Le même système a été adopté dans chaque pays par un processus de révolution et manipulation Maçonniques (...)

************************