Voyage Astral, Mort, Réincarnation.

19 - LE SAGE DU TIBET / Par Tuesday Lobsang Rampa --Montréal : Éditions Stanké, ©1980. {(pages 178 à 183)(Extrait 37)}.
Voyage Astral, Mort, Réincarnation.

Signes du Zodiaque
 

    J... « Considérons un être vivant, commença-t-il. Il s'allonge pour se reposer, et quand le sommeil vient, son esprit, ou corps astral, se libère de la matière et se met à flotter dans l'espace. Si le dormeur n'est pas une personne très évoluée, il croira avoir rêvé lorsqu'il se réveillera. En revanche, si la personne a reçu un entraînement spécial, elle pourra elle-même guider son déplacement astral, et pendant son sommeil, vivre des expériences sur un autre plan d'existence, alors qu'elle paraîtra profondément endormie aux yeux d'un observateur. Un voyage astral peut avoir n'importe quelle destination. Et si l'on est bien entraîné, l'esprit, quand il revient dans le corps, conserve en mémoire tout ce qu'il a expérimenté. « Lorsqu'un individu meurt cela veut dire que son esprit souhaitait se libérer de son enveloppe charnelle, soit parce qu'elle n'était plus fonctionnelle, soit parce qu'il avait épuisé, à travers elle, toutes les potentialités de l'existence terrestre, appris toutes les leçons qu'il devait apprendre dans cette incarnation particulière. Car, tu le sais, chaque être peut revenir plusieurs fois sur Terre sous différents aspects. Mais toi et moi avons un statut spécial ; nous ne dépendons pas du monde astral mais du royaume de Patra dont je te reparlerai plus tard.
 

    Lorsque le corps astral s'est séparé du corps charnel, que la Corde d'Argent a été coupée et le nimbe d'or brisé, l'être ainsi libéré peut parcourir le monde et aller là où il veut. Lorsqu'il commence à se lasser de cette errance il peut consulter une autorité spéciale dont la fonction est précisément de décider si telle ou telle entité du monde astral doit y demeurer ou bien redescendre sur Terre dans une nouvelle incarnation afin de s'instruire encore. Ce n'est que dans les épreuves que l'on peut réellement faire des progrès. L'entité qui se trouvait dans la quiétude du Monde des Esprits pourra alors être renvoyée sur Terre avec différentes tendances négatives contre lesquelles elle devra lutter. S'il s'agit de tendances criminelles, par exemple, l'individu naîtra dans un milieu favorable au développement de celles-ci, et la résistance sera d'autant plus difficile. Mais s'il réussit, son existence aura été pour lui très bénéfique car il aura fait un grand pas dans son élévation spirituelle et dans l'acquisition de la maîtrise de soi. Il aura droit après cela à un repos dans le Monde Astral. Ensuite, la Commission Spéciale pourra décider d'une nouvelle incarnation. On l'enverra peut-être comme missionnaire, mais un missionnaire dont l'enseignement serait contraire à la vérité. Là encore il naîtrait dans un milieu favorable à l'épanouissement de cette vocation, et sa vie serait considérée comme réussie s'il reconnaissait la fausseté de son message et proclamait, par exemple, qu'une femme vierge ne peut donner naissance à un fils. Sache, Lobsang, que même si une femme peut être inséminée artificiellement ce qui a certainement ses avantages , elle ne pourra donner naissance qu'à une fille. Et si celle-ci se marie et a des enfants, ils seront également du sexe féminin, ou bien ce seront des enfants mâles de très faible constitution. Pour procréer des êtres forts il faut nécessairement la participation de l'homme.

Signes du Zodiaque

   « Dans le monde spirituel, continua le lama, l'être prend conscience de ses erreurs passées et peut éventuellement réparer le mal qu'elles ont occasionné. Sais-tu, Lobsang, que chaque individu doit passer par tous les Signes du zodiaque et par tous les décans, car les influences astrologiques, propres à chaque individu et révélées dans son thème, déterminent ses progrès et sa situation sociale. Prenons le cas d'une personne née sous le signe du Bélier qui devient boucher et réussit très bien dans cette profession ; si le même individu était né dans un milieu plus aisé, il serait sans doute devenu chirurgien. Tu vois, la différence n'est pas très grande. D'ailleurs on dit que la viande de porc a à peu près le même goût que la viande humaine. Rassure-toi je n'ai pas fait l'expérience. »

    Je réfléchis à tout ce qu'il venait de dire, et demandai : « Maître, vous avez bien dit que l'on devait passer par tous les Signes du zodiaque, et par les décans de chacun de ces Signes ? »

    « C'est cela, répondit-il. Les influences pour un même Signe changent considérablement selon que l'individu est né dans tel ou tel décan. Ainsi le premier décan porte encore les marques du Signe précédent, et le dernier décan celles du Signe suivant. Les caractéristiques du Signe en question ne sont prédominantes que dans le secteur médian. Si je te dis tout cela, c'est parce qu'un jour il te faudra parler de l'Astrologie, et faire mieux connaître cette science. Donc tous les êtres, lors de leur passage sur Terre, doivent passer par toutes les positions du cycle du zodiaque. Mais l'ordre séquentiel n'est pas nécessairement le même pour tout le monde. Il varie en fonction de la tâche à accomplir par le sujet et doit lui permettre de tirer le meilleur profit de ses expériences. »

    Je restai silencieux un moment puis confiai à mon maître : « Je ne cesse de penser à ma propre route qui, selon les prévisions, doit être longue, pénible, etc. À quoi cela va-t-il servir ? »

    Le lama Mingyar Dondup baissa la tête, l'air un peu gêné, puis gravement il reprit : « C'est une mission très noble que celle que tu dois accomplir sur terre, Lobsang. Mais tu auras affaire à des individus qui, eux, manqueront de noblesse, qui par tous les moyens essaieront d'entraver ta route et de saboter tes réalisations. Tu seras l'objet de jalousies inouïes. Et surtout, mon pauvre ami, tu connaîtras de grandes difficultés dont les femmes seront la cause. Non parce que tu auras avec elles des relations sexuelles, mais parce que, par exemple, l'une d'elle t'aura manifesté de l'amitié et que son mari en sera jaloux. Ou bien des femmes t'en voudront parce qu'elles t'auront souri et que tu ne leur auras pas répondu, etc. Je t'en conjure, Lobsang, méfie-toi des femmes ; c'est ce que j'ai fait toute ma vie et je m'en réjouis. » Je m'enfonçai sans mot dire dans de sombres réflexions sur ma vie future. « Allons, Lobsang, me dit mon ami, ne t'en fais pas. Quant aux femmes, je sais que tu ne sais rien d'elles, mais cela va changer. À Chungking tu vas avoir maintes et maintes fois l'occasion d'étudier leur anatomie dans les salles de dissection. Disséquer un cadavre n'est pas une chose que l'on aime faire la première fois, mais on s'habitue très vite. D'après les Archives akhasiques tu devrais te montrer très habile chirurgien, et tu possèdes ce brin d'insensibilité qu'il faut lorsqu'on exerce la médecine. Donc, dès que nous aurons quitté cette caverne, ou cette cellule comme tu veux , tu vas suivre des cours pratiques de chirurgie. Je serai, bien sûr, toujours à ta disposition pour t'aider. »
 

**********