La Voie du Juste Milieu

08 - La Robe de Sagesse

Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
Paris : Éd. J'ai Lu, 1972, ©1971,1985, 1990, 248 P. {N° 1922}, ©1966*
{La Robe de Sagesse, par RAMPA:  (page 46)(Extrait 01)} La Voie du Juste Milieu.

    On considère le bouddhisme comme une religion mais ce n'en est pas une, un sens propre du terme. Le bouddhisme est un mode de vie, un code de vie par lequel, à condition que l'on sache l'observer, certains résultats peuvent être obtenus. Le mot « religion » est un terme commode, mais faux, le seul qui soit admis étant « La Voie du Milieu ».

    Le bouddhisme était issu des enseignements de la religion hindoue. Les philosophes et les maîtres hindous avaient enseigné que le chemin de la connaissance de soi, de l'esprit et des tâches que devait affronter l'humanité était semblable au fil d'un rasoir; il fallait marcher droit sous peine de tomber d'un côté ou de l'autre.

    Gautama connaissait par cur toutes les Écritures des Hindous car c'était ainsi qu'il avait été instruit. Mais grâce à sa persévérence il découvrit la Voie du Milieu.

    Les privations sont redoutables car elles troublent l'esprit; les excès du luxe sont tout aussi mauvais. On peut, avec profit, comparer ces conditions à celles d'un instrument que l'on accorde. Si l'on persiste à tendre les cordes d'un instrument, une guitare par exemple, il vient un moment où cette corde casse et l'harmonie est rompue. Si l'on relâche toute la tension elle ne peut vibrer, et il n'y a plus de musique. Par conséquent il faut trouver le moyen terme, la juste tension des cordes afin d'obtenir une harmonie. Il en est de même dans le cas de l'humanité, où les excès de luxe d'un côté, et la misère de l'autre provoquent une dissonance.

    Gautama imagina la Voie du Milieu et formula les préceptes permettant d'atteindre le bonheur, car une de ses paroles fut : « Celui qui cherche le bonheur peut le trouver à condition de ne jamais renoncer à ses recherches. »

**************