RELIGION

femmes du M.L.F.

- « JE CROIS », par TUESDAY LOBSANG RAMPA, 190 P. Paris : Éditions J'ai lu, 1979, ©1977.
{A366}, ISBN : 2-277-51366-0. Le Rapport Akashique -> femmes du M.L.F. (Pages 169 à 173).

    Il y a quelques années de cela, j'étais invité par un cultiste à participer à un plan qu'il avait élaboré. Il s'apprêtait à vendre aux gens l'idée qu'il irait dans l'astral pour une consultation, et en reviendrait avec l'information qu'il vendrait alors à la personne intéressée, moyennant une très grosse somme. Il m'avait écrit, essayant de m'intéresser à son plan et m'assurant que nous serions millionnaires, en un rien de temps. J'ai refusé, bien sûr, et c'est sans doute pourquoi je suis pauvre!

    Le  Rapport  Akashique  concernant  les  femmes démontre que cette histoire du M.L.F. n'aurait pas dû se produire. Les femmes n'auraient jamais dû montrer une telle haine et une telle amertume. Les femmes j'en ai pleinement conscience sont des créatures raisonnables, et si elles adhèrent à ce mouvement   de   libération,   ce   n'est   que   pour s'amuser : elles ne prennent pas la chose au sérieux. Mais il existe un nombre de folles qui fourrent devant leur nom « Ms », ce qui signifie « Mostly stupid » et c'est vraiment ce qu'elles sont. Mais en mettant devant leur nom ce « Ms », au lieu de « Miss » ou « Mrs », c'est l'invocation de vibrations faussées, et les vibrations sont l'essence de toute l'existence.  Elles  invoquent pour elles-mêmes  de mauvaises vibrations.

    Si les choses continuent ainsi, comme ces femmes semblent le vouloir, d'autres forces feront bientôt de nouveaux arrangements; elles donneront aux populations de la terre un vrai goût de leur propre sottise; on connaîtra alors un retour à ce qu'a connu une très ancienne civilisation si ancienne en fait qu'il n'en existe aucune trace, si ce n'est dans le Rapport Akashique.

    Dans cette civilisation où tous les êtres étaient d'un teint pourpré, au lieu d'être noir, blanc ou

jaune, les femmes avaient trahi l'humanité en séduisant une certaine secte de Jardiniers de la Terre, ces sur-êtres qui prennent soin du monde, ou sont censés le faire. Il semble que, récemment, ils aient manqué à leur mission. Ces femmes, de toute façon, avaient dévoyé quelques-uns de ces Jardiniers mâles, créant ainsi la discorde dans les ménages. Mais une race nouvelle s'était formée à partir de leur union et cette race était dominée par les femmes. Elles occupèrent tous les emplois et seuls restaient pour les hommes les métiers serviles domestiques, presque esclaves. Ces hommes étaient d'ailleurs impuissants. Mais dans certaines maisons spécialement luxueuses, on trouvait des « étalons » pleins de virilité. Leur seule raison d'être était de faire les bébés nécessaires.

    Oh oui, tout cela est vrai! Ne doutez pas de ma parole. Et je vous dirai très sincèrement que si vous lisez tous mes livres dix-sept au total et que vous pratiquez les choses qui y sont indiquées, avec des intentions pures, alors vous pourrez aller dans l'astral et voir là le Rapport Akashique de ce monde. Celui des individus ne vous sera pas accessible; s'il l'était, il vous avantagerait sérieusement dans la compétition. Vous auriez besoin d'une dispense spéciale comme on dit, je crois, dans la religion catholique pour être autorisé à voir le rapport de n'importe quel individu et datant au moins d'un millier d'années. Mais, en cet âge lointain quand existait le système de matriarcat, les femmes travaillaient comme les esclaves communistes doivent travailler; et celles qui avaient un corps beau et sain pouvaient se rendre à la maison de « l'étalon » pour leur plaisir ou dans le but de procréer.

    Pouvez-vous imaginer ce qui se passerait, de nos jours, si une telle chose existait sur la terre? Vous rendez-vous compte de ce qu'inventerait la publicité pour les femmes qui s'en laissent conter? « La maison de plaisirs de Polly : Les hommes les plus puissants, à votre disposition; faites votre choix, la cou-

leur que vous aimez, les dimensions répondant à votre goût. Prix raisonnables, conditions spéciales pour admission comme membre du club. »

    Mais, comme c'est toujours le cas, une société anormale finit par disparaître. C'est ce qui s'est passé pour le matriarcat. Le système était si peu équilibré qu'il a fini par s'effondrer et la civilisation s'est éteinte complètement.

    Savez-vous pourquoi il était si déséquilibré? Pensez à la batterie de votre voiture ou de votre radio ou de n'importe quel autre objet ayant un positif et un négatif. Supposez que vous soyez en mesure de rendre le négatif plus puissant que le positif, l'objet serait alors déséquilibré et au bout d'un certain temps cesserait de fonctionner. C'est ce qu'a connu cette race particulière. La vie demande que le positif et le négatif soient égaux   Bien et Mal doivent s'équilibrer. De même que le masculin et le féminin; sinon il ne peut y avoir de vie équilibrée et cohérente; les femmes du M.L.F. sont en train d'essayer de déranger l'équilibre de la nature, de ruiner l'écologie humaine et leurs efforts ne font que créer une masse de mauvais Karmas pour les instigateurs de ce mouvement, à cause des peines et des chagrins qu'ils causent; ils sont voraces, âpres au gain ce qui est la plus grande malédiction de ce monde. La Règle d'Or sous-entend que nous ne devons pas faire à autrui ce que nous n'aimerions pas qu'autrui nous fasse. Il est meilleur aussi de donner que de recevoir.  Si vous  donnez, vous  ajoutez à votre bon Karma, mais si, comme ces femmes M.L.F, vous essayez de détruire l'harmonie et de déchaîner des conflits, alors ceci fait vraiment un mauvais Karma. J'ai toujours eu le don de voir l'aura humaine; quand je regarde une femme du M.L.F., je suis à même de voir qu'elle a une aura très sombre et n'a absolument rien de féminin. Pensez aux femmes M.L.F. que vous connaissez. Est-ce qu'elles ne vous mettent pas les nerfs en boule? Ne vous donnent-elles pas la chair de poule? Rien de féminin en elles,

pas le moindre brin d'élégance ou de gentillesse. Et leur voix! Stridente, pire que celle d'un matou en chaleur qui appelle dans la nuit. Non, les femmes M.L.F. n'ont pas le moindre charme; elles veulent et veulent et veulent... et l'avidité les mènera à leur propre perte.

    Elles m'amusent beaucoup, les femmes qui, se mariant, refusent de prendre le nom de leur époux et par là de composer une unité équilibrée. Nous avons ici, au Canada, un aspirant à la fonction sacrée de Premier ministre, et cet homme-là a une épouse qui refuse de prendre son nom. Je crois que c'est Mac Tear(l) ou quelque chose comme cela, et il y a vraiment de quoi en faire verser une larme. Mais comment avoir une famille équilibrée à la tête du pays, quand ses deux membres ne forment pas une unité? C'est impossible.

    Pourquoi les femmes qui ne veulent pas être des épouses se marient-elles? Si ce n'est que dans le désir d'avoir des enfants, eh bien, pourquoi ne pas instituer des centres d'élevage comme il en existe pour le bétail? Car de telles femmes ne sont que du bétail. Il me semble que dans le fait d'avoir des enfants, il y a plus que les quelques minutes de plaisir, souvent douteux. Je crois que les femmes sont destinées par la nature à être mères, sont faites pour élever des enfants; et si elles les abandonnent à la rue dès qu'ils sont en âge de parler, alors elles créent une race de créatures sans amour celle que nous avons présentement. Des enfants prêts à tuer, pillant les parcs dont ils déracinent les arbres, les plantes, et saccageant tout. Dans le passé, les épouses étaient de vraies épouses qui aidaient leurs maris. L'homme allait gagner la vie de la famille, et la femme restait à la maison pour élever ses enfants et former les nouveaux membres de la race humaine.

    Les capitalistes, bien sûr, sont en grande partie responsables parce que ces affamés d'argent pensent que si les femmes travaillent, il y aura deux fois plus d'argent. C'est agréable, bien sûr, l'argent. Je n'en ai jamais eu beaucoup, mais je préfère être ce que je suis, qu'un de ces capitalistes qui ruinent la civilisation pour se saisir de quelques dollars.

(1) Tear signifie larme.

    Il y a aussi tout ce bla-bla pour les fameuses cartes de crédit, les systèmes d'installation et tout et tout, qui pour les gens est une tentation terrible; et séduits, ils succombent et se jettent tête baissée dans les dettes dettes auxquelles ils ne peuvent faire face qu'en prenant deux ou trois emplois.

    J'ai connu quand j'habitais Windsor un homme qui assurait quatre emplois; il a fini par en mourir. Sa femme, pour sa part, en assurait deux; ce qui fait qu'ils avaient six emplois à eux deux; mais ils étaient tellement criblés de dettes qu'à la mort du mari les créanciers ont tout saisi. On se demande pourquoi les gens ne peuvent vivre raisonnablement, au lieu, tels des enfants, de céder à toutes les tentations...
Je suis définitivement hostile aux femmes du M.L.F. J'espère m'être fait comprendre. Je le suis, parce que j'ai vu le résultat de cette sorte de culte, et que j'ai reçu des milliers de lettres relatant le mal qu'ont causé ces femmes.

****************

RELIGION

- « JE CROIS », par TUESDAY LOBSANG RAMPA, 190 P. Paris : Éditions J'ai lu, 1979, ©1977.
{A366}, ISBN : 2-277-51366-0. Le Rapport Akashique -> RELIGION (Pages 173 à 175).

    Nous sommes arrivés maintenant à un tournant dans la destinée de l'humanité, et la société ne sera stable que si les gens prennent la bonne décision. Il doit y avoir un retour à la religion peu m'importe laquelle. Nous avons besoin d'une religion neuve, car les anciennes ont échoué misérablement. Qu'est-ce par exemple que le christianisme? Y a-t-il une foi catholique? Une foi protestante? Et laquelle est le christianisme? Si les deux sont chrétiennes, pourquoi alors se battent-elles en Irlande du Nord? À Beyrouth, chrétiens et musulmans s'entre-tuent; puis il y a les Russes sans Dieu, le communisme étant leur seule forme de dieu; et le vieux Mao, qui doit être en mauvais état, car on ne le voit plus. Mais d'après ce qu'on nous dit des conditions de vie en Chine, je n'aimerais pas beaucoup aller m'en rendre compte. Il faudra qu'il y ait une religion meilleure, il faudra qu'il y ait des prêtres qui soient prêtres, au lieu d'être des gens qui ne cherchent qu'une vie agréable où l'argent coule assez aisément, comme c'est le cas actuellement, pour beaucoup d'entre eux.

    Oh, je dois vous dire ceci : il y a de cela pas mal d'années, je me suis trouvé gravement malade en un pays dont je tairai le nom. Thrombose coronaire, et le seul médecin disponible était un catholique fervent. Il entra dans ma chambre, m'examina et me déclara après des mots pieux : « Je ne peux rien faire pour vous. Me permettez-vous de prier? » Sans attendre ma réponse, il gagna le milieu de la pièce, se laissa tomber sur les genoux en joignant les mains et balbutia tout un charabia incompréhensible. Ce fut la dernière fois que je le vis! Nous sommes, comme je l'ai déjà dit, à un carrefour. Il nous faut choisir et savoir si nous désirons avoir une société équilibrée, une société dans laquelle hommes et femmes travaillent ensemble en partenaires, et dans laquelle les femmes s'occupent de leurs enfants, au lieu de les livrer à la dépravation de la rue. En Russie, il existait le système consistant à confier à des Centres d'État, pour y être élevés, tous les enfants dont les parents travaillaient à l'usine ou dans des fermes collectives. Le système ne s'est pas révélé excellent, et les mères russes, maintenant, veulent rester à la maison, auprès de leurs enfants, et elles se battent pour essayer de triompher. Nul ne sait quel en sera le résultat.
Le vieil Hitler, avec ses idées de cinglé, avait, lui aussi, des centres spéciaux. Vous savez certainement tout sur le sujet; mais pour ceux qui ne seraient pas très renseignés, voici un aperçu de ce que c'était :

    Les leaders guettaient ceux des membres du Parti à la loyauté et à la santé parfaites, susceptibles de faire de bons parents. Et quand on avait repéré un homme loyal et sain et une jeune femme pondant aux mêmes critères, on les envoyait dans de grandes résidences de campagne. Là on les nourissait parfaitement, on veillait sur eux et, une fois en pleine forme car à l'époque les rations en Allemagne étaient plutôt maigres , les jeunes hommes jt les jeunes femmes étaient alors autorisés à se rencontrer et à choisir leur partenaire. Une fois leur choix fait, et ayant subi un nouvel examen médical, ils pouvaient demeurer une semaine ensemble. Ce qui se passait alors entre deux jeunes gens, livrés à eux-mêmes et encouragés dans leurs actes par le Gouvernement, vous le devinez. Sitôt l'enfant né de cette union, il était enlevé à sa mère, placé dans un centre spécial et élevé avec la science et le savoir-faire nazis. Ces enfants étaient censés former le ; noyau de la race supérieure.

    Vingt-cinq ans après, certains investigateurs ont soulevé la question de ce qui s'était passé; on a ! retrouvé la trace de ces fameux enfants, devenus des adultes, bien sûr, et on a découvert que tous sans exception avaient un niveau médiocre. Quelques-uns même étaient des faibles de l'esprit ce qui prouve que même Hitler, accouplant un homme et une femme, et les excitant un peu, n'a jamais pu produire un enfant normal!

    Au moment où nous atteindrons l'an 2000, nous saurons si les gens de cette terre doivent être balayés comme de mauvaises herbes. Mais si les femmes consentent à rester à la maison, à être des épouses et des mères comme il était voulu alors cette race particulière peut continuer et atteindre l'Âge d'Or. Cela dépend de vous, mesdames et femmes du M.L.F. qui n'êtes pas des dames. Que choisirez-vous? D'être chassées comme de mauvaises herbes? Ou marcher vers l'Âge d'Or dans la stabilité de la famille?

********************