20- LE TESTAMENT DE RAMPA
Âme-sur
(©1984. Stanké-Arnaud Immelé => pages 81 à 83 Extrait 13)

80

    Tout le monde a sans doute entendu parler des âmes infieurs. Cela existe, mais dans notre monde terrestre, la rencontre de l'âme-sur se produit fort rarement. Si l'on se place au niveau des principes fondamentaux et que l'on considère le monde de l'antimatière, on comprendra qu'une batterie complète doit avoir un pôle positif et un pôle négatif. Ainsi, pour qu'une âme-sur constitue une entité, il faut que vous trouviez quelqu'un dans notre système astral, et quelqu'un d'autre dans le monde de l'anti-matière et que ces deux êtres coïncident parfaitement.

    Ce qui peut se produire, en fait, c'est que dans le monde astral deux Super-Êtres ou Adhyatmas coïncident parfaitement et envoient chacun sur Terre une marionnette, et que les deux marionnettes coïncident parfaitement. Si elles se rencontrent, elles auront immédiatement le sentiment qu'un lien les unit. Au point qu'elles diront: « Je suis sûre d'avoir déjà rencontré cette personne ! » Il est possible que ces deux êtres deviennent de véritables amis, mais,

81

comme nous l'avons dit. c'est une rencontre fort rare sur cette Terre. La plupart du temps, deux personnes qui s'accordent parfaitement se considèrent comme étant des âmes-surs, parce qu'elles se complètent l'une l'autre. Elle peuvent connaître mutuellement leurs pensées et savoir , d'avance ce que l'autre va dire.

    C'est un peu ce qui se passe avec les jumeaux identiques (issus du même uf). Ils sont extrêmement attachés, l'un à l'autre et séparés par des milliers de kilomètres, ils éprouvent au même moment les mêmes sentiments. Il arrive qu'ils se marient en même temps.

    Un homme et une femme peuvent être très amoureux l'un de l'autre et penser qu'ils sont des âmes surs, mais s'ils n'éprouvent pas absolument le même intérêt pour les mêmes choses, ils font erreur.

    Le mieux qu'on puisse espérer, c'est que deux personnes se rencontrent dans de nombreux domaines, vivent ensemble et se rapprochent l'une de l'autre, peu à peu, par simple communauté de pensée et d'action. Mais c'est un but rarement atteint, car il suppose un grand esprit de sacrifice et beaucoup d'oubli de soi-même.

    Il est d'ailleurs inutile qu'un homme ou une femme abandonne tout au profit de l'être cher; il ne suffit pas de tout donner: il faut donner exactement ce dont l'autre a besoin, ni plus, ni moins, sinon, on s'éloigne l'un de l'autre.

    Bien des gens pensent avoir rencontré l'âme sur parce qu'ils se trouvent en face de quelqu'un qui a les mêmes caractéristiques astrologiques qu'eux-mêmes. Ils peuvent, en effet, très bien s'accorder et vivre en harmonie, mais cette harmonie n'a rien à voir avec cette fusion complète en une seule entité qui caractérise les âmes surs et qui n'est, finalement, pas tellement souhaitable dans ce monde imparfait où nous vivons, du fait même de sa perfection. Mieux vaut essayer de vivre ensemble à force de patience,

82

de tolérance et d'oubli de soi.

    Il arrive souvent que des êtres soient amenés à se rencontrcr pour nouer des liens kharmiques, ce qui exige un lien étroit entre ces êtres. Lorsqu'un homme et une femme sont unis par des liens kharmiques et qu'ils tombent amoureux l'un de l'autre, il peut en résulter une union durable qui aura pour effet d'annuler les aspects kharmiques défavorables, car c'est, en fin de compte, et quoi que nous puissions en penser, le bien qui prévaut.

    Mais si une personne en aime une autre et que cette autre la déteste, un lien kharmique se formera, mais il sera peu satisfaisant et ces deux personnes devront se réunir jusqu'à ce que la haine se transforme en amour. Seule une totale indifférence peut empêcher la formation de liens karmiques. La haine, comme l'amour, crée un lien kharmique. Toute sensibilité à une personne nous fait entrer dans la chaîne du Kharma. Il peut se former un lien entre professeur et son élève, par exemple. Ce lien peut être durable ou temporaire. Il arrive que cette attirance ait la durée d'un éclair. C'est qu'elle correspond à la combustion soudaine d'un maillon de la chaîne kharmique.
Il n'est rien de pire qu'un grand amour brisé par la mort. Une femme qui perd l'homme qu'elle aime ne pourra plus exprimer son amour; elle devra le conserver jusqu'à ce que, se retrouvant dans une incarnation future, ils puissent de nouveau s'aimer.

83

************